Il y a tout juste un an, le 6 janvier 2021, des milliers d’hommes et de femmes marchaient sur le Capitole à Washington. Un déferlement de haine s’abattait sur le siège du Congrès américain. Des assaillants convaincus que l’élection présidentielle leur a été « volée » – une idée largement diffusée dans les milieux conspirationnistes. « Cap Amériques » revient sur cet événement avec Rudy Reichstadt, le directeur du site Conspiracy Watch.

 

Voir aussi :

Ashli Babbitt, « chat de Schrödinger » des complotistes pro-Trump