Le terme de « réinformation » est apparu au début des années 2000. A l’initiative, au travers de sa fondation, Polémia, d’un Dictionnaire de la réinformation (2010) se présentant comme un « lexique de la dissidence », l’idéologue d’extrême droite Jean-Yves Le Gallou en est l’un des plus importants propagateurs. « Le politiquement correct, explique-t-ils’impose au monde politique, administratif et intellectuel à travers les médias traditionnels. Le principe de la réinformation c’est donc de donner des informations et des points de vues alternatifs face à cette censure. L’expression “Grand Remplacement“, par exemple, est entrée dans le vocabulaire courant grâce aux médias alternatifs ».

 

(Dernière mise à jour : 22/11/2019)