Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

Éric Fiorile

Voir toutes les notices
 
Éric Fiorile (capture d'écran YouTube, 13 juillet 2017).

Éric Fiorile (1955 – ) est un naturopathe et un blogueur complotiste français.

Se considérant comme « le leader de la Résistance française », il est à l'origine d'un appel à manifester le 14 juillet 2015 aux abords de l’Assemblée nationale à Paris, afin de rallier l'armée et de renverser le gouvernement. « Signe de son sérieux, le mouvement a réussi à séduire une bonne partie de la complosphère, notamment antisémite, en recevant le soutien de Quenel+ et Égalité & Réconciliation », note à l'époque Libération.

Éric Fiorile est le tenant d'un complotisme dur dénonçant aussi bien les Illuminati que le « Nouvel Ordre Mondial », les laboratoires pharmaceutiques, la franc-maçonnerie (qu'il qualifie de « secte criminelle »), la « fausse pandémie » de Covid-19 ou encore le groupe de Bilderberg. Il puise son inspiration chez certains des auteurs les plus radicaux de la mouvance conspirationniste comme Jan van Helsing, Daniel Estulin, Ghislaine Lanctôt, Pierre Jovanovic ou encore Fritz Springmeier.

Fiorile administre les sites internet demosophie.com (sous-titré « Pour construire une société du futur sans politiciens ») et conseilnational.tv qui ambitionne d'être rien moins que « la TV du Gouvernement de la France Libre ». Lui-même se présente en effet comme le fondateur en 2014 d'un prétendu « Conseil national de transition » ou « CNT » qui se revendique comme « la seule autorité légitime de France » (sic). Fiorile fait aussi partie de ceux qui considèrent que la France n'a plus de constitution depuis décembre 2016 et que « la République n'est plus légitime depuis 2009 »...

Fiorile se considère comme l'inventeur d'un concept révolutionnaire, la « démosophie », qu'il définit comme un « modèle de société qui, au lieu d’être dirigée par l’oligarchie politique issue de la République, le serait par la logique et le bon sens de citoyens sans aucune sélection de ceux-ci par la situation sociale, les partis ou les sectes ». Il propose d'ailleurs en libre téléchargement un document PDF de 500 pages dans lequel il expose sa vision du monde :

« Ce livre n’est pas un livre d’écrivain, ce que je ne suis d’ailleurs pas. Il s’agit plutôt d’un cri hurlé sur du papier d’une seule traite. En quelques jours, j’ai déversé le flot des pensées qui me dérangent depuis longtemps. Je crie ici ma haine de l’injustice de notre monde, ma déception de l’aveuglement de tant de mes concitoyens, mon refus du IV Reich qui s’installe et de l’homme-esclave que nous sommes en train de devenir. Je veux aussi allumer une étincelle d’espoir chez les jeunes qui n’ont aujourd’hui pour tout avenir qu’une société délétère sur une planète dévastée… »

Sa chaîne YouTube « Demo Sophie » cumulait plus de 45 000 abonnés et 6,3 millions de vues avant de disparaître. Recréée en juin 2020, elle reste cantonnée à des chiffres modestes.

La Miviludes, organisme chargé de la lutte contre les dérives sectaires, ont repéré Fiorile et sa démosophie depuis des années.

Son site, conseilnational.tv propose des liens vers le site conspirationniste Kla.tv ou encore une vidéo du youtubeur complotiste Christian Tal Schaller.

Dans une vidéo publiée le 29 juin 2020, Fiorile relaie une fausse citation attribuée à Bill Gates, l'accusant d'avoir pour projet de diminuer la population grâce aux vaccins. En 2014, il dénonçait une secte franc-maçonne brésilienne qui mangerait des enfants et alertait sur les chemtrails. Le CNT prône en outre l'interdiction des vaccins et dénonce les ondes wifi ainsi que la 5G.

Eric Fiorile est interpellé par la police le 16 décembre 2020 dans le cadre de l'enquête sur les Barjols, un groupe identitaire qui avait projeté une attaque contre Emmanuel Macron en 2018. Il a été placé en garde à vue pour association de malfaiteurs terroriste et placé en détention provisoire pour « détention d'arme de catégorie B », une arme de poing ayant été retrouvée à son domicile. Il avait appelé un peu plus tôt à marcher sur Paris le vendredi 18 décembre pour renverser ce qu'il appelle le « gouvernement illégitime ». Il est libéré fin juillet 2021.

Bien que l'ayant fondé, Fiorile est finalement écarté du CNT par ses membres, à l'été 2021. Dans la foulée, celui qui se proclame « déjà le président de la France libre », annonce être candidat à l'élection présidentielle française de 2022, dans une vidéo sur YouTube.

En octobre 2021, Le Monde révèle qu'il ressort des « Pandora Papers » qu'Eric Fiorile a créé une société offshore aux Seychelles.

 

IL A DIT : 

 « D’abord dévoiler au grand public les vérités cachées. Depuis les traitements de santé interdits parce qu’ils sont trop efficaces jusqu’aux énergies libres et propres […]. Réaliser un audit profond de l’état et de tous les organes qui y sont liés. Protéger la France du crash économique inévitable de l’euro […]. Préparer une nouvelle règle de gouvernance par la rédaction d’une constitution à laquelle participeront tous les Français et qui auront, pour ce faire, un accès direct aux vraies informations. Bien conscient que retrouver notre liberté exige du courage et que celui-ci diminue d’autant que les menaces augmentent, les dirigeants mondiaux ont su développer des fausses menaces qui tiennent les peuples sous le joug des dirigeants : le changement climatique, le terrorisme, la menace d’épidémie […] ».

Source : "La transition du 5 mai 2018", La demosophie.

 

 

Voir aussi :

Mouvement du 14 Juillet : le pu-putsch qui fait flop

 

(Dernière mise à jour le 21/02/2022)

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross