Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

đź”´ Conspiracy News #11.2023

PubliĂ© par La RĂ©daction19 mars 2023

L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 13/03/2023 au 19/03/2023).

CLIMATO-SCEPTICISME. C’est devenu l’activité principale des climatosceptiques sur Internet : délégitimer le travail des experts du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), dont la synthèse du sixième rapport d'évaluation sera publiée le 20 mars. L'occasion d'analyser les méthodes des « dénialistes » qui visent à minimiser, voire nier l’urgence climatique. « Des réseaux sociaux à la politique, les stratégies du complotisme climatique », c'est le 44e épisode de Complorama avec Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch, Tristan Mendès France, maître de conférence et membre de l'observatoire du conspirationnisme, spécialiste des cultures numériques, et la participation de David Chavalarias, directeur de recherche au CNRS. Un podcast à retrouver sur le site de franceinfo, l'application Radio France et plusieurs autres plateformes comme Apple podcasts, Podcast Addict, Spotify ou Deezer.

Pour l'ingénieur et essayiste Christian Gerondeau, qui a dit récemment sur CNews sa conviction que le Giec était dans les mains des Verts allemands, la hausse du niveau de la mer serait « quasiment indécelable et sans aucune conséquence ». Une affirmation démentie par plusieurs océanographes et chercheurs cités par l'AFP... (source : AFP Factuel, 10 mars 2023).

LECTURE. La version poche de Toxic Data (éd. Champs Actuel, 2022), du mathématicien David Chavalarias, vient de paraître. Il y est question de la montée en puissance des réseaux sociaux et de ses effets multiples sur nos démocraties : déchirement du tissu social, manipulation des opinions, déstabilisations électorales… (source : David Chavalarias/Twitter, 1er mars 2023).

RUSSIE. La Cour pénale internationale (CPI) a déclaré le 17 mars avoir émis un mandat d'arrêt contre Vladimir Poutine pour sa responsabilité dans des crimes de guerre perpétrés en Ukraine depuis l'invasion russe. Des allégations niées par la Russie, qui n’est pas membre de cette juridiction et n’en reconnaît pas l’autorité (source : Le Figaro, 17 mars 2023). À relire, l’analyse de Nicolas Bernard, que nous publiions il y a un an, sur le « complot contre la paix », notion qui fut au cœur de l’accusation contre les criminels nazis lors du procès de Nuremberg (source : Conspiracy Watch, 5 mars 2022).

GÉRARD FAURÉ. ARTE revient sur la séquence surréaliste de l’émission de Cyril Hanouna « Touche pas à mon poste ! » (TPMP) dans laquelle l'ancien dealer Gérard Fauré avait affirmé le 9 mars qu'il y avait « peut-être », dans des soirées organisées par Pierre Palmade, « de l'adrénochrome », une substance aux propriétés soi-disant miraculeuses prélevée dans le sang d'enfants kidnappés (source : Désintox - ARTE, 14 mars 2023).

Fauré a persisté dans ses accusations fantaisistes en publiant sur son site officiel une « liste de pédocriminels ». Et puisque « la vérité a un prix », comme cela est rappelé sur son site, la liste en question est accessible moyennant le paiement d'un abonnement… (source : Chimilyne/Twitter, 12 mars 2023).

Dans Le Monde, William Audureau revient sur la manière dont le complotisme détourne, par ses outrances, de la réalité des violences sexuelles subies par des mineurs. D'une part en surfant sur l'indignation suscitée par la pédocriminalité. De l'autre en en renvoyant une image caricaturale et faussée (source : Le Monde, 18 mars 2023).

CYRIL HANOUNA. Le 13 mars, Sophia Aram a consacré son billet d'humeur hebdomadaire à l'émission de Cyril Hanouna, insistant sur la caution que de trop nombreux artistes, annonceurs, journalistes et responsables politiques accordent à TPMP en dépit de ses dérapages répétés (source : France Inter, 13 mars 2023).

En guise de réponse, l’animateur de C8 s’est livré à des attaques jugées par beaucoup infamantes à l’encontre de la chroniqueuse de France Inter (source : Libération, 15 mars 2023).

Le 15 mars, Cyril Hanouna a invité sur le plateau de son émission Jean-Claude Bourret. L'ancien présentateur et ufologue, auteur de plusieurs déclarations à caractère complotiste, a affirmé que les extraterrestres étaient parmi nous et qu'il était en mesure de révéler qu'ils voyagaient dans le temps... (source : TPMP/Twitter, 15 mars 2023).

MYRIAM PALOMBA. Elle avait accrédité les propos de Gérard Fauré sur l'adrénochrome, affirmant que « plein de stars utiliseraient les sacrifices d’enfants pour boire leur sang afin d’avoir la jeunesse éternelle » : Myriam Palomba, devenue au fil des mois une figure de la complosphère francophone, est une chroniqueuse régulière de TPMP. Elle a écrit en février dernier pour le magazine Choc, dont elle est la rédactrice en chef, un article laissant entendre trompeusement que « les juifs » et « les musulmans » seraient au nombre des civilisations dans lesquelles « le sacrifice du sang occupe une grande importance » (sic), au même titre que les Mayas ou les Aztèques. Elle prétend notamment que « les premiers exemples de sacrifices sur les petits enfants chrétiens remontent à l’année 1144 », allusion à l'affaire Guillaume de Norwich, premier cas connu d’accusation antijuive de crime rituel. Toutefois, elle omet de préciser que ces exemples relèvent de croyances infondées au nom desquelles des Juifs ont été massacrés pendant plusieurs siècles (source : Tristan Mendès France/Twitter, 18 mars 2023).

https://twitter.com/tristanmf/status/1637126655339646977

VINCENT FLIBUSTIER. Myriam Palomba s'est retrouvée dans le rôle de l'arroseuse arrosée après que Vincent Flibustier, l'animateur du site parodique aux pratiques controversées NordPresse, a publié le 10 mars sur les réseaux sociaux une vidéo en forme de pastiche dans laquelle il accuse la chroniqueuse d'être l'une des principales instigatrices d'un « immense trafic d’adrénochrome ». Le canular, qui dénonce un réseau criminel impliquant Cyril Hanouna, Vincent Bolloré, Didier Raoult, Francis Lalanne, Nordahl Lelandais, Karl Zéro ou encore Florian Philippot, s'est prolongé par une seconde vidéo et le lancement d'un hashtag dénonçant Myriam Palomba comme une « pédosataniste », qui n'a pas tardé à monter en tendance sur Twitter. Flibustier a confié qu’il pensait « qu’en un week-end tous les gens qui ont tweeté [son hashtag contre Myriam Palomba] ont fait vachement plus contre le complotisme que des années de branlette intellectuelle qui sert uniquement à prêcher des convaincus ». Pour cette initiative, accueillie parfois avec beaucoup de réserves sur les réseaux sociaux (voir ici, là, là et encore là), Vincent Flibustier a subi les foudres de plusieurs personnalités de la complosphère comme Oliv Oliv, un habitué du plateau de TPMP (source : Charlie Hebdo, 15 mars 2023).

THIERRY CASASNOVAS. Après avoir répété pendant des années qu'il n'avait aucune proximité avec l'extrême droite, le canal Telegram de Thierry Casasnovas, le gourou du crudivorisme récemment mis en examen pour « abus de confiance et de faiblesse » et « exercice illégale de la médecine et de la pharmacie », relaie un article de Jeune Nation, le site du militant nationaliste Yvan Benedetti (source : L’Extracteur/Twitter, 16 mars 2023).

FRÉDÉRIC CHATILLON. Le 15 mars, la cour d’appel de Paris a condamné le Rassemblement national à une amende de 250 000 euros pour « recel d’abus de biens sociaux ». Une structure à vocation financière, « Jeanne », au service des candidats du Front national lors des législatives de 2012, était soupçonnée d’être au cœur d’un vaste système de financement illégal du parti d’extrême droite, via des « kits de campagne » fournis par Riwal, la société de communication dirigée par Frédéric Chatillon (source : Libération, 15 mars 2023).

OPÉRATION LIMA. Avril 2021, Mia, 8 ans est enlevée au domicile de sa grand-mère. Derrière ce qui pourrait sembler une simple affaire de garde d'enfant, les gendarmes découvrent des protagonistes tous unis dans une vision complotiste du monde et une organisation menée par un certain Rémy Daillet. Dans un podcast en quatre épisodes, l’émission Affaires Sensibles retrace l’ « Opération Lima », cette opération d’enlèvement menée par une bande organisée d’ultradroite, projetant des actions violentes et un coup d’État contre le gouvernement (source : France Inter, 27 février-2 mars 2023).

KEMI SEBA. La Chaîne parlementaire (LCP) a décidé de déprogrammer une émission prévue le dimanche 12 mars au soir. Le journaliste Yves Thréard s’y entretenait avec l’influenceur complotiste prorusse Kemi Seba, activiste suprémaciste et antisémite. Cette décision a été prise après des « discussions » entre la chaîne et le député Renaissance, Thomas Gassilloud, également président de la commission de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale. Le député accuse l’intéressé d’être un « relais de la propagande russe » et de servir « une puissance étrangère qui alimente le sentiment antifrançais » (source : Le Monde, 13 mars 2023). Voir à ce sujet le thread de notre collaborateur Élie Guckert, qui a pu, avant qu’il ne soit déprogrammé, visionner l’entretien, accessible sur le site de la chaîne LCP. Dans ces « 28 minutes de complaisance et de naïveté », le directeur adjoint de la rédaction du Figaro, Yves Thréard, n’informe pas son public au sujet du parcours sulfureux de son invité. Ni de ses liens avec le Kremlin et son appareil de propagande en Afrique (source : Conspiracy Watch, 13 mars 2023).

CAPITOLE. Mike Pence, ex-vice-président de Donald Trump qui a refusé de soutenir l’ancien président dans ses efforts pour renverser le résultat de l’élection de 2020, a déclaré dans un récent discours que l’Histoire tiendrait Trump pour « responsable » de l’assaut du 6 janvier 2021 (source : Sud Ouest, 12 mars 2023).

PAPILLOMAVIRUS. Alors que dans les collèges une campagne appelle à se vacciner contre le papillomavirus, certains remettent en question son utilité et y voient une machination (source : Franc-Tireur, 15 mars 2023).

LES DÉCONSPIRATEURS. Dans le 34e épisode de l’émission, Tristan Mendès France, Rudy Reichstadt et David Medioni ont commenté l’actualité complotiste. Au sommaire de ce nouvel épisode : Kemi Seba sur LCP ; l'adrénochrome s'invite sur TPMP ; les mensonges de Tucker Carlson sur le Capitole ; levée de boucliers contre le vaccin contre le papillomavirus ; focus sur les Assises de la lutte contre les dérives sectaires ; une réponse à Pierre Chaillot (source : Conspiracy Watch, 14 mars 2023).

https://youtu.be/pqwDU1IAObc

ELON MUSK. Le nouveau patron de Twitter confirme sur le réseau social son appétence pour les mèmes. Celui qu'il a relayé le 15 mars a commencé à circuler initialement en 2013 sous la forme d’un dessin à caractère complotiste (source : Tristan Mendès France/Twitter, 15 mars 2023).

L’Union européenne exhorte Twitter à embaucher davantage de modérateurs, alors que la mise en oeuvre du Digital Services Act (DSA) approche à grands pas. Une exigence de modération à laquelle la plateforme n’est visiblement pas prête, alors que son nouveau patron continue de réduire drastiquement les dépenses de l’entreprise (source : Siècle digital, 10 mars 2023).

COVID-19. Quelles sont les hypothèses en lice concernant l'origine du Sars-CoV-2, le virus du Covid-19 ? On lira sur ce sujet le dossier proposé par Rudy Reichstadt dans Franc-Tireur, rappelant qu'au début de la crise sanitaire et pendant encore longtemps après que la communauté scientifique et la presse ont intégré l'hypothèse d'un échappement de laboratoire à la discussion, les complotistes affirmaient, sans retenue et sans preuve, que le virus avait été fabriqué puis relâché délibérément dans la nature (source : Franc-Tireur, 15 mars 2023). A noter qu'une équipe internationale de scientifiques a assuré jeudi 16 mars avoir, pour la première fois, trouvé un lien entre des animaux vendus sur le marché aux fruits de mer de Wuhan (où les premiers cas de Covid officiels ont été recensés fin 2019) et l’épidémie. Les chiens viverrins pourraient avoir porté et peut-être excrété le virus au début de la pandémie (source : L’Express ; Le Parisien ; Le Monde, 17 mars 2023).

TUNISIE. Arrivée massive de migrants, provinces tunisiennes assiégées, migrants arrivant à bord de blindés… de nombreuses fake news circulent sur les réseaux sociaux au sujet de la présence de migrants subsahariens en Tunisie. Des faits qui coïncident avec la polémique qui a fait suite aux propos controversés du président tunisien Kais Saied qui avait déclaré que la migration va « modifier » le profil démographique du pays (source : BBC News, 11 mars 2023).

ALEXANDRA HENRION-CAUDE. La généticienne Alexandra Henrion-Caude vient de faire paraître un essai qui met notamment en cause la technologie de l’ARN messager, censée engendrer des pathologies graves chez les vaccinés, ce que les scientifiques écartent. Bien que son éditeur, Albin Michel, avance que ce livre « ne doit pas être considéré comme une incitation au refus de la vaccination », Alexandra Henrion-Caude évoque un nombre de 70 000 morts qui seraient liés à la vaccination anti-Covid, un chiffre qui fait bondir les experts. Ainsi, Alain Fischer, ancien président du conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, rappelle qu'« on peut affirmer aujourd’hui qu’il n’y a aucun signal en termes de mortalité » alors que près d’un milliard de doses, dont la moitié de Pfizer/BioNTech ont été administrés à ce jour en Europe. En France, complète l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), « les éléments transmis n’indiquent pas un rôle potentiel du vaccin » dans les décès rapportés ces derniers mois (sources : 20 Minutes, 16 mars 2023 ; Le Parisien, 18 mars 2023).

Dans un thread, Ari Kouts s’est livré à une analyse des 27 premières pages de l’ouvrage d'Alexandra Henrion-Caude, pointant les multiples erreurs, anomalies et affirmations non sourcées qui les parsèment (source : Ari Kouts/Twitter, 12 mars 2023).

A noter qu'Alexandra Henrion-Caude remercie à la fin de son ouvrage l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), qui aurait prétend-elle « toujours soutenu [ses] travaux de recherche ». Contacté par Conspiracy Watch, l'Inserm dément catégoriquement cette assertion par la voix de son PDG, le Pr Didier Samuel : « la parole publique actuelle de Madame Henrion-Caude sur le sujet des ARNm ne reflète aucunement l’expertise de l’Inserm, ne recueille pas l’assentiment du collectif scientifique de l’Institut et va à l’encontre des messages de santé publique validés par la science ». L'Inserm rappelle également qu'Alexandra Henrion-Caude n'est plus rattachée à l'Inserm qu'elle a quitté en 2018.

Interrogée par 20 Minutes, Alexandra Henrion-Caude récuse la « rumeur » de ses accointances avec la mouvance catholique intégriste : « Encore une fois, c’est une étiquette qu’on vous colle sur le dos pour vous discréditer, vous faire taire » explique-t-elle. Reste que le parti catholique intégriste Civitas a recommandé cette semaine la lecture de son livre, exhibant la dédicace adressée par Henrion-Caude au président de cette organisation complotiste, Alain Escada.

MH370. Dans la nuit du 7 au 8 mars 2014, le vol 370 de la Malaysian Airlines disparaissait des écrans radars sans laisser de trace avec à son bord 239 personnes. La série documentaire « MH370 : L'avion disparu », disponible depuis le 8 mars dernier sur Netflix, est consacrée à ce mystère qui demeure l'un des plus grands de l'histoire de l'aviation civile. Elle essuie pourtant les critiques acerbes du spécialiste en sécurité aérienne Xavier Tytelman pour ses erreurs, ses approximations et son parti-pris sensationnaliste. Selon lui en effet, « Netflix a choisi d'exclure toute analyse des faits pour se concentrer sur des scénarios impossibles, mettant à mal le travail de milliers de personnes qui ont contribué à l'enquête et installant la confusion » (source : Xavier Tytelman/Twitter, 14 mars 2023).

Parmi les trois pistes présentées dans le film, celle du détournement par des passagers russes et celle de l'interception secrète par les Américains seraient les plus aventureuses. Les hypothèses d'un acte délibéré du pilote de l'avion et celle d'une défaillance technique demeureraient plausibles. Mais ce dernier scénario n'est même pas abordé par Netflix (source : Le Figaro, 10 mars 2023 ; Sud-Ouest, 17 mars 2023).

Cet article est en accès libre.
Pour qu’il le reste, Conspiracy Watch a besoin de vous.
Je suis d'accord, je fais un don
je continue ma lecture

CLIMATO-SCEPTICISME. C’est devenu l’activité principale des climatosceptiques sur Internet : délégitimer le travail des experts du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), dont la synthèse du sixième rapport d'évaluation sera publiée le 20 mars. L'occasion d'analyser les méthodes des « dénialistes » qui visent à minimiser, voire nier l’urgence climatique. « Des réseaux sociaux à la politique, les stratégies du complotisme climatique », c'est le 44e épisode de Complorama avec Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch, Tristan Mendès France, maître de conférence et membre de l'observatoire du conspirationnisme, spécialiste des cultures numériques, et la participation de David Chavalarias, directeur de recherche au CNRS. Un podcast à retrouver sur le site de franceinfo, l'application Radio France et plusieurs autres plateformes comme Apple podcasts, Podcast Addict, Spotify ou Deezer.

Pour l'ingénieur et essayiste Christian Gerondeau, qui a dit récemment sur CNews sa conviction que le Giec était dans les mains des Verts allemands, la hausse du niveau de la mer serait « quasiment indécelable et sans aucune conséquence ». Une affirmation démentie par plusieurs océanographes et chercheurs cités par l'AFP... (source : AFP Factuel, 10 mars 2023).

LECTURE. La version poche de Toxic Data (éd. Champs Actuel, 2022), du mathématicien David Chavalarias, vient de paraître. Il y est question de la montée en puissance des réseaux sociaux et de ses effets multiples sur nos démocraties : déchirement du tissu social, manipulation des opinions, déstabilisations électorales… (source : David Chavalarias/Twitter, 1er mars 2023).

RUSSIE. La Cour pénale internationale (CPI) a déclaré le 17 mars avoir émis un mandat d'arrêt contre Vladimir Poutine pour sa responsabilité dans des crimes de guerre perpétrés en Ukraine depuis l'invasion russe. Des allégations niées par la Russie, qui n’est pas membre de cette juridiction et n’en reconnaît pas l’autorité (source : Le Figaro, 17 mars 2023). À relire, l’analyse de Nicolas Bernard, que nous publiions il y a un an, sur le « complot contre la paix », notion qui fut au cœur de l’accusation contre les criminels nazis lors du procès de Nuremberg (source : Conspiracy Watch, 5 mars 2022).

GÉRARD FAURÉ. ARTE revient sur la séquence surréaliste de l’émission de Cyril Hanouna « Touche pas à mon poste ! » (TPMP) dans laquelle l'ancien dealer Gérard Fauré avait affirmé le 9 mars qu'il y avait « peut-être », dans des soirées organisées par Pierre Palmade, « de l'adrénochrome », une substance aux propriétés soi-disant miraculeuses prélevée dans le sang d'enfants kidnappés (source : Désintox - ARTE, 14 mars 2023).

Fauré a persisté dans ses accusations fantaisistes en publiant sur son site officiel une « liste de pédocriminels ». Et puisque « la vérité a un prix », comme cela est rappelé sur son site, la liste en question est accessible moyennant le paiement d'un abonnement… (source : Chimilyne/Twitter, 12 mars 2023).

Dans Le Monde, William Audureau revient sur la manière dont le complotisme détourne, par ses outrances, de la réalité des violences sexuelles subies par des mineurs. D'une part en surfant sur l'indignation suscitée par la pédocriminalité. De l'autre en en renvoyant une image caricaturale et faussée (source : Le Monde, 18 mars 2023).

CYRIL HANOUNA. Le 13 mars, Sophia Aram a consacré son billet d'humeur hebdomadaire à l'émission de Cyril Hanouna, insistant sur la caution que de trop nombreux artistes, annonceurs, journalistes et responsables politiques accordent à TPMP en dépit de ses dérapages répétés (source : France Inter, 13 mars 2023).

En guise de réponse, l’animateur de C8 s’est livré à des attaques jugées par beaucoup infamantes à l’encontre de la chroniqueuse de France Inter (source : Libération, 15 mars 2023).

Le 15 mars, Cyril Hanouna a invité sur le plateau de son émission Jean-Claude Bourret. L'ancien présentateur et ufologue, auteur de plusieurs déclarations à caractère complotiste, a affirmé que les extraterrestres étaient parmi nous et qu'il était en mesure de révéler qu'ils voyagaient dans le temps... (source : TPMP/Twitter, 15 mars 2023).

MYRIAM PALOMBA. Elle avait accrédité les propos de Gérard Fauré sur l'adrénochrome, affirmant que « plein de stars utiliseraient les sacrifices d’enfants pour boire leur sang afin d’avoir la jeunesse éternelle » : Myriam Palomba, devenue au fil des mois une figure de la complosphère francophone, est une chroniqueuse régulière de TPMP. Elle a écrit en février dernier pour le magazine Choc, dont elle est la rédactrice en chef, un article laissant entendre trompeusement que « les juifs » et « les musulmans » seraient au nombre des civilisations dans lesquelles « le sacrifice du sang occupe une grande importance » (sic), au même titre que les Mayas ou les Aztèques. Elle prétend notamment que « les premiers exemples de sacrifices sur les petits enfants chrétiens remontent à l’année 1144 », allusion à l'affaire Guillaume de Norwich, premier cas connu d’accusation antijuive de crime rituel. Toutefois, elle omet de préciser que ces exemples relèvent de croyances infondées au nom desquelles des Juifs ont été massacrés pendant plusieurs siècles (source : Tristan Mendès France/Twitter, 18 mars 2023).

https://twitter.com/tristanmf/status/1637126655339646977

VINCENT FLIBUSTIER. Myriam Palomba s'est retrouvée dans le rôle de l'arroseuse arrosée après que Vincent Flibustier, l'animateur du site parodique aux pratiques controversées NordPresse, a publié le 10 mars sur les réseaux sociaux une vidéo en forme de pastiche dans laquelle il accuse la chroniqueuse d'être l'une des principales instigatrices d'un « immense trafic d’adrénochrome ». Le canular, qui dénonce un réseau criminel impliquant Cyril Hanouna, Vincent Bolloré, Didier Raoult, Francis Lalanne, Nordahl Lelandais, Karl Zéro ou encore Florian Philippot, s'est prolongé par une seconde vidéo et le lancement d'un hashtag dénonçant Myriam Palomba comme une « pédosataniste », qui n'a pas tardé à monter en tendance sur Twitter. Flibustier a confié qu’il pensait « qu’en un week-end tous les gens qui ont tweeté [son hashtag contre Myriam Palomba] ont fait vachement plus contre le complotisme que des années de branlette intellectuelle qui sert uniquement à prêcher des convaincus ». Pour cette initiative, accueillie parfois avec beaucoup de réserves sur les réseaux sociaux (voir ici, là, là et encore là), Vincent Flibustier a subi les foudres de plusieurs personnalités de la complosphère comme Oliv Oliv, un habitué du plateau de TPMP (source : Charlie Hebdo, 15 mars 2023).

THIERRY CASASNOVAS. Après avoir répété pendant des années qu'il n'avait aucune proximité avec l'extrême droite, le canal Telegram de Thierry Casasnovas, le gourou du crudivorisme récemment mis en examen pour « abus de confiance et de faiblesse » et « exercice illégale de la médecine et de la pharmacie », relaie un article de Jeune Nation, le site du militant nationaliste Yvan Benedetti (source : L’Extracteur/Twitter, 16 mars 2023).

FRÉDÉRIC CHATILLON. Le 15 mars, la cour d’appel de Paris a condamné le Rassemblement national à une amende de 250 000 euros pour « recel d’abus de biens sociaux ». Une structure à vocation financière, « Jeanne », au service des candidats du Front national lors des législatives de 2012, était soupçonnée d’être au cœur d’un vaste système de financement illégal du parti d’extrême droite, via des « kits de campagne » fournis par Riwal, la société de communication dirigée par Frédéric Chatillon (source : Libération, 15 mars 2023).

OPÉRATION LIMA. Avril 2021, Mia, 8 ans est enlevée au domicile de sa grand-mère. Derrière ce qui pourrait sembler une simple affaire de garde d'enfant, les gendarmes découvrent des protagonistes tous unis dans une vision complotiste du monde et une organisation menée par un certain Rémy Daillet. Dans un podcast en quatre épisodes, l’émission Affaires Sensibles retrace l’ « Opération Lima », cette opération d’enlèvement menée par une bande organisée d’ultradroite, projetant des actions violentes et un coup d’État contre le gouvernement (source : France Inter, 27 février-2 mars 2023).

KEMI SEBA. La Chaîne parlementaire (LCP) a décidé de déprogrammer une émission prévue le dimanche 12 mars au soir. Le journaliste Yves Thréard s’y entretenait avec l’influenceur complotiste prorusse Kemi Seba, activiste suprémaciste et antisémite. Cette décision a été prise après des « discussions » entre la chaîne et le député Renaissance, Thomas Gassilloud, également président de la commission de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale. Le député accuse l’intéressé d’être un « relais de la propagande russe » et de servir « une puissance étrangère qui alimente le sentiment antifrançais » (source : Le Monde, 13 mars 2023). Voir à ce sujet le thread de notre collaborateur Élie Guckert, qui a pu, avant qu’il ne soit déprogrammé, visionner l’entretien, accessible sur le site de la chaîne LCP. Dans ces « 28 minutes de complaisance et de naïveté », le directeur adjoint de la rédaction du Figaro, Yves Thréard, n’informe pas son public au sujet du parcours sulfureux de son invité. Ni de ses liens avec le Kremlin et son appareil de propagande en Afrique (source : Conspiracy Watch, 13 mars 2023).

CAPITOLE. Mike Pence, ex-vice-président de Donald Trump qui a refusé de soutenir l’ancien président dans ses efforts pour renverser le résultat de l’élection de 2020, a déclaré dans un récent discours que l’Histoire tiendrait Trump pour « responsable » de l’assaut du 6 janvier 2021 (source : Sud Ouest, 12 mars 2023).

PAPILLOMAVIRUS. Alors que dans les collèges une campagne appelle à se vacciner contre le papillomavirus, certains remettent en question son utilité et y voient une machination (source : Franc-Tireur, 15 mars 2023).

LES DÉCONSPIRATEURS. Dans le 34e épisode de l’émission, Tristan Mendès France, Rudy Reichstadt et David Medioni ont commenté l’actualité complotiste. Au sommaire de ce nouvel épisode : Kemi Seba sur LCP ; l'adrénochrome s'invite sur TPMP ; les mensonges de Tucker Carlson sur le Capitole ; levée de boucliers contre le vaccin contre le papillomavirus ; focus sur les Assises de la lutte contre les dérives sectaires ; une réponse à Pierre Chaillot (source : Conspiracy Watch, 14 mars 2023).

https://youtu.be/pqwDU1IAObc

ELON MUSK. Le nouveau patron de Twitter confirme sur le réseau social son appétence pour les mèmes. Celui qu'il a relayé le 15 mars a commencé à circuler initialement en 2013 sous la forme d’un dessin à caractère complotiste (source : Tristan Mendès France/Twitter, 15 mars 2023).

L’Union européenne exhorte Twitter à embaucher davantage de modérateurs, alors que la mise en oeuvre du Digital Services Act (DSA) approche à grands pas. Une exigence de modération à laquelle la plateforme n’est visiblement pas prête, alors que son nouveau patron continue de réduire drastiquement les dépenses de l’entreprise (source : Siècle digital, 10 mars 2023).

COVID-19. Quelles sont les hypothèses en lice concernant l'origine du Sars-CoV-2, le virus du Covid-19 ? On lira sur ce sujet le dossier proposé par Rudy Reichstadt dans Franc-Tireur, rappelant qu'au début de la crise sanitaire et pendant encore longtemps après que la communauté scientifique et la presse ont intégré l'hypothèse d'un échappement de laboratoire à la discussion, les complotistes affirmaient, sans retenue et sans preuve, que le virus avait été fabriqué puis relâché délibérément dans la nature (source : Franc-Tireur, 15 mars 2023). A noter qu'une équipe internationale de scientifiques a assuré jeudi 16 mars avoir, pour la première fois, trouvé un lien entre des animaux vendus sur le marché aux fruits de mer de Wuhan (où les premiers cas de Covid officiels ont été recensés fin 2019) et l’épidémie. Les chiens viverrins pourraient avoir porté et peut-être excrété le virus au début de la pandémie (source : L’Express ; Le Parisien ; Le Monde, 17 mars 2023).

TUNISIE. Arrivée massive de migrants, provinces tunisiennes assiégées, migrants arrivant à bord de blindés… de nombreuses fake news circulent sur les réseaux sociaux au sujet de la présence de migrants subsahariens en Tunisie. Des faits qui coïncident avec la polémique qui a fait suite aux propos controversés du président tunisien Kais Saied qui avait déclaré que la migration va « modifier » le profil démographique du pays (source : BBC News, 11 mars 2023).

ALEXANDRA HENRION-CAUDE. La généticienne Alexandra Henrion-Caude vient de faire paraître un essai qui met notamment en cause la technologie de l’ARN messager, censée engendrer des pathologies graves chez les vaccinés, ce que les scientifiques écartent. Bien que son éditeur, Albin Michel, avance que ce livre « ne doit pas être considéré comme une incitation au refus de la vaccination », Alexandra Henrion-Caude évoque un nombre de 70 000 morts qui seraient liés à la vaccination anti-Covid, un chiffre qui fait bondir les experts. Ainsi, Alain Fischer, ancien président du conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, rappelle qu'« on peut affirmer aujourd’hui qu’il n’y a aucun signal en termes de mortalité » alors que près d’un milliard de doses, dont la moitié de Pfizer/BioNTech ont été administrés à ce jour en Europe. En France, complète l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), « les éléments transmis n’indiquent pas un rôle potentiel du vaccin » dans les décès rapportés ces derniers mois (sources : 20 Minutes, 16 mars 2023 ; Le Parisien, 18 mars 2023).

Dans un thread, Ari Kouts s’est livré à une analyse des 27 premières pages de l’ouvrage d'Alexandra Henrion-Caude, pointant les multiples erreurs, anomalies et affirmations non sourcées qui les parsèment (source : Ari Kouts/Twitter, 12 mars 2023).

A noter qu'Alexandra Henrion-Caude remercie à la fin de son ouvrage l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), qui aurait prétend-elle « toujours soutenu [ses] travaux de recherche ». Contacté par Conspiracy Watch, l'Inserm dément catégoriquement cette assertion par la voix de son PDG, le Pr Didier Samuel : « la parole publique actuelle de Madame Henrion-Caude sur le sujet des ARNm ne reflète aucunement l’expertise de l’Inserm, ne recueille pas l’assentiment du collectif scientifique de l’Institut et va à l’encontre des messages de santé publique validés par la science ». L'Inserm rappelle également qu'Alexandra Henrion-Caude n'est plus rattachée à l'Inserm qu'elle a quitté en 2018.

Interrogée par 20 Minutes, Alexandra Henrion-Caude récuse la « rumeur » de ses accointances avec la mouvance catholique intégriste : « Encore une fois, c’est une étiquette qu’on vous colle sur le dos pour vous discréditer, vous faire taire » explique-t-elle. Reste que le parti catholique intégriste Civitas a recommandé cette semaine la lecture de son livre, exhibant la dédicace adressée par Henrion-Caude au président de cette organisation complotiste, Alain Escada.

MH370. Dans la nuit du 7 au 8 mars 2014, le vol 370 de la Malaysian Airlines disparaissait des écrans radars sans laisser de trace avec à son bord 239 personnes. La série documentaire « MH370 : L'avion disparu », disponible depuis le 8 mars dernier sur Netflix, est consacrée à ce mystère qui demeure l'un des plus grands de l'histoire de l'aviation civile. Elle essuie pourtant les critiques acerbes du spécialiste en sécurité aérienne Xavier Tytelman pour ses erreurs, ses approximations et son parti-pris sensationnaliste. Selon lui en effet, « Netflix a choisi d'exclure toute analyse des faits pour se concentrer sur des scénarios impossibles, mettant à mal le travail de milliers de personnes qui ont contribué à l'enquête et installant la confusion » (source : Xavier Tytelman/Twitter, 14 mars 2023).

Parmi les trois pistes présentées dans le film, celle du détournement par des passagers russes et celle de l'interception secrète par les Américains seraient les plus aventureuses. Les hypothèses d'un acte délibéré du pilote de l'avion et celle d'une défaillance technique demeureraient plausibles. Mais ce dernier scénario n'est même pas abordé par Netflix (source : Le Figaro, 10 mars 2023 ; Sud-Ouest, 17 mars 2023).

Depuis seize ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
Ă  propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2024 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross