Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

đź”´ Conspiracy News #03.2023

PubliĂ© par La RĂ©daction22 janvier 2023

L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 16/01/2023 au 22/01/2023).

CHRISTOPHE CHALENÇON. L’ex-Gilet jaune Christophe Chalençon a été condamné par le tribunal de Carpentras, le 19 janvier, à huit mois de prison ferme, auxquels s’ajoutent quatre mois de sursis révoqués. Il a aussi été privé de tous ses droits civiques, civils et de famille pour une durée de deux ans. L’homme avait multiplié les déclarations antisémites et les appels à la violence, notamment contre les élus et l’État. Il n’a cependant pas été incarcéré, sa peine ayant été déclarée aménageable. Chalençon a fait appel de son jugement (source : La Provence, 20 janvier 2023).

« CITOYENS DU REICH ». La police allemande a démantelé début décembre 2022 un groupe terroriste d'extrême droite, accusé de fomenter des attentats, notamment contre le Parlement. Une vingtaine de personnes ont été arrêtées, des « Reichsbürger » (« Citoyens du Reich »). Cette nébuleuse complotiste – qui considère que l’Allemagne demeure un territoire occupé par les Alliés – et nostalgique de la grande Allemagne d'avant-guerre compterait environ 23 000 membres dans le pays, selon les services de renseignements (source : France 24, 17 janvier 2023). À lire à ce sujet, l’analyse de Julia Kupper et Miro Dittrich dans le Global Network on Extremism & Technology sur « l’une des plus grandes opérations contre l’extrémisme de l’histoire de l’Allemagne » (source : Gnet-research.org, 18 janvier 2023).

« ÉLECTION VOLÉE ». Aux États-Unis, un ex-candidat républicain aux législatives de l’État du Nouveau-Mexique, accusé d’avoir payé des hommes pour qu’ils tirent sur les maisons de quatre démocrates, a été arrêté le 16 janvier. Solomon Peña, qui n’a pas réussi à remporter de siège lors de l’élection de novembre dernier, est accusé d’avoir organisé ces fusillades contre les maisons de deux commissaires de comté et deux législateurs d’État. Affichant son soutien à Donald Trump sur les réseaux sociaux, l’homme pense, comme lui, être victime d’une fraude électorale (source : Ouest-France, 17 janvier 2023).

LES BARJOLS. Le procès des 13 membres du groupe d’ultradroite « Les Barjols » pour « association de malfaiteurs terroriste » a débuté le 17 janvier et doit durer jusqu’au 3 février. Suspecté d'avoir voulu s'en prendre au président de la République, Jean-Pierre Bouyer, ex-numéro 2 du groupe, a minimisé les menaces formulées il y a cinq ans, expliquant notamment que ses appels à prendre les armes n’étaient « que du vent » (source : La Dépêche, 20 janvier 2023). « Ce qui est particulièrement symptomatique dans ce dossier, c'est le profil sociologique des personnes qui ont été appréhendées », a analysé le politologue Jean-Yves Camus. Ni jeunes, ni marginaux, elles se sont radicalisées contre l’islam et « vouent une véritable haine au président de la République », a-t-il précisé (source : France 24, 17 janvier 2023).

BOUTCHA. Après la découverte du massacre de Boutcha en avril 2022, Lioudmyla Denissova, à l'époque commissaire aux droits humains du Parlement ukrainien, a dénoncé plusieurs cas de viols. Depuis juin 2022, plusieurs publications sur les réseaux sociaux, émanant notamment de Marcel D. [archive] ou de l'ancien sénateur Yves Pozzo di Borgo [archive], soutiennent qu'elle aurait avoué, dans une interview, « avoir menti sur les viols d'enfants par les Russes ». Mais ses propos ont été sortis de leur contexte : Denissova a simplement indiqué que le vocabulaire qu’elle avait employé pour décrire les crimes était « dur » et « cruel », tout en réitérant ces accusations dans l’interview en question (source : AFP, 6 janvier 2023). À noter que cette infox avait notamment été partagée par Jean-Michel Cadenas, délégué départemental du Rassemblement national de la Mayenne, dans un tweet posté le 14 juin 2022, toujours visible.

ASTRID STUCKELBERGER. Chercheuse et enseignante à l’université de Lausanne, Astrid Stuckelberger a été présentée comme une experte de la santé dans le « documentaire » complotiste « Hold Up » sur le Covid. Elle vient de s’illustrer sur son compte Telegram en y défendant la thèse d’une « terre plate et non tournante », reconnue d’après elle par la NASA... (source : Debunker des Étoiles/Twitter, 16 janvier 2023).

TUCKER CARLSON. Très populaire dans son pays mais épuisée par la tâche, la Première ministre de Nouvelle-Zélande Jacinda Ardern a annoncé sa démission le 19 janvier 2023. L’éditorialiste de Fox News Tucker Carlson lui a rendu un hommage à sa manière, en l’accusant d’avoir été « une marionnette du gouvernement chinois » (source : Tristan Mendès France/Twitter, 19 janvier 2023).

RUSSIA TODAY. Dans sa chronique du 16 janvier 2023 dans l’émission « C à vous » (France 5), Patrick Cohen est revenu sur l’interdiction de la chaîne de propagande russe RT dans l’Union européenne, à la suite de l’agression russe de l’Ukraine en février 2022. Le journaliste a souligné le fait que cette interdiction n’empêchait pas la chaîne de produire des contenus depuis Boulogne-Billancourt ni d’accueillir des invités comme l'éditorialiste Alexis Poulin ou l'eurodéputé du Rassemblement national Thierry Mariani (source : C à vous/Twitter, 16 janvier 2023). À noter que la direction de RT France a annoncé sa fermeture le 21 janvier en conséquence du gel de ses avoirs, et promis des « mesures de rétorsion » si « les autorités françaises ne cessent pas de terroriser les journalistes russes » (source : Libération, 21 janvier 2023).

BANGLADESH. Un prédicateur populaire officiant dans une mosquée du centre-ville de Dacca, au Bangladesh, a été condamné le 16 janvier à quinze mois de prison en vertu d'une loi sur la sécurité numérique. Il affirmait notamment dans ses sermons qu'il avait trouvé une formule mathématique permettant de fabriquer un vaccin artisanal ou que Bill Gates et Israël utilisaient les vaccins contre le Covid pour inoculer des puces électroniques (source : Le Figaro, 17 janvier 2023).

BRÉSIL. Une « opération de la CIA », une manifestation « infiltrée par des agents du chaos » : la désinformation bat son plein autour de la tentative d’insurrection des militants pro-Bolsonaro, au Brésil le 8 janvier. Après avoir encouragé cette tentative de coup d’État, les complotistes cherchent aujourd’hui à dédouaner l’ex-président et ses soutiens, quitte à se contredire et à manipuler des images, comme celle d’une manifestation massive, circulant sur les réseaux sociaux, mais qui n’a en fait rien à voir avec les émeutes récentes (source : RFI, 13 janvier 2023). Pour Rudy Reichstadt, les tentatives d’interruption des processus démocratiques qui se sont manifestés à Berlin (août 2020), Washington (janvier 2021) et Brasilia récemment (janvier 2023) pourraient être annonciatrices d'une nouvelle ère : celle des anti-« révolutions de couleur » (source : Franc-Tireur, 18 janvier 2023).

TIKTOK. Depuis l’invasion de l’Ukraine, la propagande russe se répand considérablement sur le réseau social chinois, en incitant notamment à la violence contre les Ukrainiens et en glorifiant le groupe Wagner. Plusieurs hauts responsables européens ont appelé mardi 10 janvier le patron de TikTok à respecter « entièrement » les règles de l’Union européenne, notamment en matière de lutte contre la désinformation (source : La Croix, 12 janvier 2023).

LORIDAN. Ancien chirurgien gastrique à Boulogne-sur-Mer, Éric Loridan, devenu une figure de la mouvance covido-complotiste, a été sanctionné vendredi par le Conseil de l’ordre des médecins des Hauts-de-France qui lui reproche deux vidéos dans lesquelles il remettait en cause le port du masque et la vaccination. Il lui est interdit d'exercer la médecine pendant trois mois (source : La Voix du Nord, 20 janvier 2023). Le mois dernier, Loridan suggérait sur Twitter que les personnes vaccinées étaient transformées en « objets connectés ».

LES DÉCONSPIRATEURS. Dans le 31e épisode de l’émission, Tristan Mendès France, Rudy Reichstadt et David Medioni décryptent l’actualité « complotiste » avec, pour la première émission de l'année 2023, un focus sur les « excuses » de Dieudonné, la suspension du retrait de l'agrément CPPAP de FranceSoir, The Epoch Times, les jeunes et le complotisme, Twitter depuis l'arrivée d'Elon Musk, l'insurrection des pro-Bolsonaro au Brésil et ce que pourrait changer l'arrivée de Chat GPT (source : Conspiracy Watch, 18 janvier 2023).

SAVE THE DATE. Le programme de la 13e édition des Assises nationales contre le négationnisme est disponible. L’événement aura lieu le mercredi 8 février 2023 à l’Assemblée nationale, en salle Colbert (inscription obligatoire auprès de : j.taisson@psbedu.paris).

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
Ă  propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2023 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross