Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Éric Loridan (capture d'écran YouTube, 13/09/2022).

Éric Loridan est un chirurgien français évoluant dans la mouvance complotiste. Il est interdit d'exercer depuis le 15 septembre 2021 du fait de son refus de se conformer à la loi du 5 août 2021 sur l'obligation faite aux professionnels de santé de se vacciner contre le Covid-19.

Proche des Gilets jaunes, Éric Loridan diffuse en septembre 2020 une vidéo réalisée depuis l’hôpital où il exerce et dans laquelle il plaide contre le port généralisé du masque. Il y déclare notamment : « Est-ce que le remède n’est pas pire que le mal ? Est-ce que le fait garder vos toxines dans le masque ne va pas faire que finalement vous entreteniez un cycle infectieux à vos dépens ? » Cette initiative lui vaudra un blâme quelques mois plus tard.

En mars 2021, Éric Loridan tient des propos complotistes sur la gestion de la crise sanitaire dans une vidéo diffusée sur Internet qui fera l’objet d’un signalement au ministère de la Santé. Comme le note La Voix du Nord, il y laisse entendre que le port du masque à l'école pour les enfants est dangereux pour leur santé et y entretient la théorie du complot selon laquelle on entraverait la recherche de traitements efficaces contre le Covid-19 afin de favoriser la vaccination (« Si vous voulez qu’on soit tous vaccinés à grande échelle, il faut qu’il y ait zéro traitement »). Dans la même vidéo, il tient des propos aux relents de menace, à l’attention de ceux qui suivent les consignes sanitaires : « Choisissez bien votre camp. Parce qu’un jour, il y aura Nuremberg pour ceux qui ont défendu la dictature sanitaire. Leur seule défense à ces gens qui se sont retrouvés de l’autre côté de la barre, c’était : nous n’avons fait qu’obéir aux consignes. »

Proche du collectif contestataire Réinfo Covid (voir ici, et encore là), du Doctothon et de VERITY France, Éric Loridan est opposé à la vaccination contre le Covid-19. Son refus de se vacciner alors qu'il exerçait dans un hôpital lui a valu d'être suspendu de ses fonctions le 15 septembre 2021.

En avril 2022, il approuve un tweet mentionnant la « nécessité absolue de faire à nouveau des français en France » pour lutter « contre le Grand Remplacement ». Il ajoute : « Nos enfants sont le seul espoir de faire renaître un Notre Monde », allusion au mouvement éponyme, émanation de Réinfo Covid.

Toujours en avril 2022, il soutient dans une émission sur le web que « vouloir [imposer le vaccin] à toute une population, c’est qu’il y a des desseins maléfiques derrière ».

Le 20 juin 2022, Éric Loridan se risque à comparer la campagne de vaccination au génocide des Juifs par les nazis en affirmant qu'il n'y a « aucune honte à avoir un faux pass [sanitaire] » puisque « dans les années 40, on faisait des faux certificats de baptême pour sauver les juifs d'une mort certaine » [archive].

Dix jours plus tard, il déplore, dans un tweet accompagné d'un photomontage assimilant la compagnie pharmaceutique Pfizer à la divinité Moloch (associée dans la Bible au sacrifice d'enfants), une « civilisation qui sacrifie ses enfants pour protéger ses aînés » et qui « signe de leur sang son retour à la barbarie » [archive].

 

Source : Twitter, 30/06/2022.

Le 9 octobre 2022, alors que Jean Lassalle accuse sans preuve Emmanuel Macron de ne pas être vacciné, Éric Loridan feint de ne pas être surpris et publie le message suivant : « Leurs potes de Davos leur ont bien dit ce qu'il y avait dedans [les vaccins – ndlr] et qu'il fallait pas s'en approcher. #HauteTrahison »

Quelques jours plus tard, il publie un thread reprenant des propos tenus sur son blog par le naturopathe complotiste Michel Dogna et affirmant que « la survie de l'humanité se joue en finale dans le gigantesque bras de fer entre la très sage et très christique Russie de Poutine et la folie démoniaque de l'OTAN Biden » avant d'ajouter : « Le plan de dépopulation et de mise en esclavage de l'humanité en évolution depuis 80 ans se joue en match final dans ce dernier trimestre 2022. Il ne faut pas compter sur télémensonge pilotée par l'AFP (la voix de l'ennemi mondialiste) pour savoir ce qui se passe réellement. »

Le 17 novembre 2022, Loridan compare dans une vidéo la vaccination à « un viol », estimant que « l’injection, c’est une pénétration cutanée mais sans consentement. »

Le 27 novembre 2022, à la suite du pseudo-« scandale Fact and Furious » porté par Xavier Azalbert et Idriss Aberkane (qui a servi de prétexte à une vaste campagne de dénigrement de journalistes), Éric Loridan poste un montage associant les visages des journalistes Thomas Huchon et Julien Pain (France Info) ainsi que de Tristan Mendès France et Rudy Reichstadt (Conspiracy Watch), qu'il accompagne de la question suivante : « D'où vient l'argent ? »

Mi-novembre 2022, il annonce être convoqué le 2 décembre par la chambre disciplinaire du Conseil régional de l'ordre des médecins du Nord et appelle ses partisans à venir le soutenir « avec de la joie et de la bonne humeur » car « les choses sont en train de s'écrouler tranquillement. [...] Les esprits se libèrent, la vérité sort sur l'inutilité des masques, sur la supercherie des tests PCR [ainsi que] sur la dangerosité des spikers ».

Le 2 décembre 2022, Éric Loridan a été convoqué devant le Conseil régional de l'ordre des médecins dont il dépend suite à une plainte déposée contre lui par le conseil départemental du Pas-de-Calais. Son conseil, l'avocat antivax Jean-Pierre Joseph, a présenté Éric Loridan comme un « lanceur d'alerte ».

Fin décembre 2022, il suggère sur Twitter que les personnes vaccinées sont transformées en « objets connectés ».

Loridan anime également depuis décembre 2021 une émission hebdomadaire sur TV ADP (pour « Alliance du Peuple ») appelée « À votre santé ». Il y a notamment reçu Olivier Soulier, Pascal Sacré, Louis Fouché, Marc Doyer, Fabien Moine, Christine Cotton, Vincent Pavan, Alexandra Henrion-Caude ou encore Chloé Frammery.

Le 20 janvier 2023, il est sanctionné par le Conseil de l’ordre des médecins des Hauts-de-France qui l'interdit d'exercer la médecine pendant trois mois.

Son compte Twitter dénombre plus de 14 000 abonnés en janvier 2023.

 

(Dernière mise à jour le 22/01/2023)

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2023 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross