Des gros titres aux petites infos passées inaperçues : ce qu’il fallait retenir de l’actualité des derniers jours en matière de conspirationnisme et de négationnisme (semaine du 27/05/2019 au 02/06/2019).

MARINE LE PEN. Deux jours après l’arrivée en tête de la liste du Rassemblement national (RN) aux élections européennes, Marine Le Pen a émis sur Twitter l’hypothèse que le gouvernement avait caché des informations aux Français pour ne pas nuire à sa campagne. « Ce timing scandaleux est tout sauf un hasard… », s’est insurgée la présidente du RN en assortissant sa diatribe d’un émoji levant les yeux au ciel. La présidente du Rassemblement national s’est étonnée que l’annonce de la nationalité algérienne du suspect dans l’attaque au colis piégé à Lyon et celle de suppressions de postes à l’usine General Electric de Belfort ne soient venues qu’après les élections présidentielles (source : nouvelobs.com, 28 mai 2019).

GROUPE BILDERBERG. La 67e édition de la réunion du groupe Bilderberg s’est tenue du 30 mai au 2 juin 2019 à Montreux (Suisse). Cet événement réunit chaque année des personnalités influentes du monde des affaires, de la politique et des médias, afin de mener des discussions sur des sujets clés : cette année, parmi une dizaine d’autres, le climat, l’Europe, le Brexit ou encore l’intelligence artificielle. Il n’est pas donné de publicité aux débats, de telle sorte que les 130 participants puissent s’exprimer avec la plus grande sincérité. Cette confidentialité nourrit les fantasmes complotistes depuis des décennies maintenant. À l’hiver 2018, une pancarte portant la mention « Bilberberg on arrive » avait même été plantée sur un rond-point par des Gilets jaunes. L’occasion de relire les interviews de deux participants français, en forme de mises au point, publiées par le passé par Conspiracy Watch (source : Conspiracy Watch, 23 juin 2017 ; Conspiracy Watch, 11 juin 2018).

ALAIN SORAL. Après plusieurs condamnations de son directeur pour provocation à la haine raciale, Egalité & Réconciliation a été proscrit de deux plateformes de dons en ligne à l’été 2018. Il y a deux semaines, le site d’Alain Soral a mis sur pied un montage opaque lui permettant de contourner ce désagrément. Avec une petite enquête sur ces modalités de financement, nous inaugurons « Stop Hate Money », une initiative visant à assécher le financement de la haine en ligne (source : Conspiracy Watch, 30 mai 2019).

FRANÇOIS BURGAT. Islamologue, directeur émérite de recherche au CNRS, François Burgat s’est à plusieurs reprises illustré sur Twitter par des messages ambigus, reprenant par exemple la vieille antienne de l’appel à la « séparation du CRIF et de l’État » ou encore l’idée d’une « télavivision française ». Il laissait entendre par cette dernière expression l’idée que la télévision française serait placée sous contrôle israélien. En partageant le 28 mai dernier une publication issue du site complotiste Panamza, animé par le blogueur Hicham Hamza, le chercheur a une nouvelle fois fait la démonstration d’un certain penchant pour cet imaginaire douteux.