Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot

Recherche

Facebook
Twitter
Rss
YouTube Channel














La Bibliothèque
L'imaginaire du complot mondial, de Pierre-André Taguieff
La Foire aux illuminés, de Pierre-André Taguieff
La Causalité diabolique, de Léon Poliakov
Mythes et mythologies politiques, de Raoul Girardet
Les Protocoles des Sages de Sion : Faux et usages d'un faux, de Pierre-André Taguieff
Les rhétoriques de la conspiration, sous la direction d'Emmanuelle Danblon & Loïc Nicolas
La synarchie. Le mythe du complot permanent, d'Olivier Dard
La Société parano, de Véronique Campion-Vincent
Les Nouveaux imposteurs, d'Antoine Vitkine
L'Effroyable Imposteur, de Fiammetta Venner





La stupéfiante obstination de partisans de Trump mis face à un mensonge de leur champion
Le président élu des États-Unis Donald Trump a dénoncé une fraude électorale, affirmant sans preuve que des « millions de gens » avaient voté « illégalement » au scrutin qu’il a remporté face à Hillary Clinton - en dépit des deux millions de voix d'avance de la candidate démocrate. Quelques jours plus tard, ce jeudi 1er décembre, CNN a réuni un panel d'électeurs républicains.

Malgré la réfutation rigoureuse de l'intox relayée par Trump, montrant qu'elle était dénuée de tout fondement, certains de ses partisans continuent d'y souscrire. L'une d'entre eux, Paula Johnson, rapporte que, dans son bureau de vote, des personnes lui auraient déclaré : « Le président [Obama] a dit que je pouvais voter, je suis ici illégalement ».

La journaliste de CNN, Alisyn Camerota, lui demande alors où elle a entendu que Barack Obama avait déclaré que les immigrés sans papiers pouvaient voter illégalement. C'est alors qu'intervient Susan DeLemus, une autre supporter de Trump, affirmant que l'on peut en trouver la preuve... sur Facebook.

Alisyn Camerota procède à une sommaire vérification sur son téléphone portable et trouve une vidéo d'un discours de Barack Obama assortie d'un titre trompeur. Elle conclue qu'Obama n'a jamais rien dit de tel lorsqu'on se réfère à la transcription de son discours.

... Ce qui n'empêche pas Paula Johnson de s'enferrer dans sa croyance : « Je crois qu'il y a de la fraude électorale dans ce pays ».


Voir aussi :
* La nouvelle intox de Trump sur les millions de votes illégaux pour Clinton (Libération, 30 novembre 2016)