François Hollande dans le collimateur des conspirationnistes
Illuminati ? Larbin du Bilderberg ? Pantin sioniste ? Marionnette des banksters judéo-maçonniques ? Antéchrist ? Agent d’Eurabia ? La complosphère ne plaisante plus. Elle veut savoir qui est vraiment François Hollande !

Il y a quatre ans, le théoricien du complot Thierry Meyssan faisait de l’élection de Nicolas Sarkozy une opération de la CIA. Barack Obama a lui aussi fait les frais de cette véritable chasse aux sorcières, les uns dénonçant dans le nouveau président américain une marionnette du "Nouvel Ordre Mondial", des "Illuminati" ou des "Sionistes", d’autres l’accusant d’être un crypto-musulman doublé d’un redoutable "socialiste" ayant juré secrètement la perte des Etats-Unis. L’accession de François Hollande à la présidence de la République suscite – faut-il s’en étonner – le même type de bouffées délirantes.

« Bilderberg a déjà choisi Hollande pour la France » s’alarme le blog du "Citoyen engagé" dès le 27 janvier 2012. Le "Citoyen engagé" ? Un courageux anonyme qui se définit lui-même comme un « citoyen militant patriote français engagé contre l’ordre mondial anglo-saxon sioniste et ultralibéral organisé par la franc-maçonnerie mondiale des Illuminati » (sic). Au moins les choses sont claires. Quant au Bilderberg, il s’agit de ce fameux club élitiste créé il y a près de 60 ans et dont la conférence annuelle fait fantasmer les complotistes, persuadés qu’il est l’un de ces lieux secrets où se font et se défont les gouvernements dans le dos des peuples. Pour le Citoyen engagé, la « campagne présidentielle est une vaste mascarade » : Hollande ayant été « adoubé par le lobby juif mondial », il sortira forcément vainqueur du scrutin ! L’auteur prédit au passage qu’on lui reprochera de verser dans le complotisme et l’antisémitisme. Un vrai prophète décidément!

Il ne faut pourtant pas être grand devin pour parier, fin janvier 2012, sur la victoire du candidat socialiste, à un moment où tous les instituts de sondage donnent Nicolas Sarkozy perdant. Diffusé sur Agoravox, qui s’affirme résolument comme l’une des plateformes complotistes les plus actives du web, l’article du Citoyen engagé est repris aussi bien sur le site Démocratie Royale (qui entend lutter contre le « mondialisme, la francophobie et le satanisme » et pour le rétablissement d’une monarchie de droit divin en France) que sur celui de Chantal Dupille, alias Eva-R-sistons (dont la signature hante toute la complosphère, d’Alterinfo.net à Egalité & Réconciliation en passant par Oulala.net et Dazibaoueb.com).

Au lendemain du second tour, Alex Jones intervient dans son show télévisé pour commenter les résultats des élections présidentielles françaises : «François Hollande est un autre larbin du Bilderberg» assure l’animateur américain. Il en veut pour preuve un texte signé par son jeune bras droit, Paul Joseph Watson. L’article, bourré d’erreurs factuelles (les socialistes auraient été majoritairement contre le Traité constitutionnel européen de 2005, ce qui est faux, la consultation interne organisée par le PS ayant donné près de 60 % des voix au « oui » ; Lionel Jospin est présenté comme un « ancien président français » ; François Mitterrand, comme un franc-maçon ; etc.) présente le nouveau président français comme « une créature de l’establishment », un « mondialiste convaincu » et « un partisan enthousiaste de la philosophie anti-démocratique et dictatoriale de l’Union européenne ». Hollande se voit reprocher d’avoir fait carrière dans le sillage de Lionel Jospin, qui a commis le péché – capital pour les conspirationnistes – de participer à une réunion du groupe de Bilderberg en 1996. On lui reproche aussi d’avoir pour conseiller Manuel Valls, épinglé pour avoir été – là aussi, crime suprême – franc-maçon et avoir également participé à une réunion du Bilderberg.

Mais c’est surtout le personnage de François Mitterrand, auprès de qui François Hollande a commencé sa carrière politique, qui concentre tous les fantasmes. Citant l’auteur conspirationniste Daniel Estulin, Watson soutient que le Bilderberg aurait joué un rôle déterminant dans la victoire de Mitterrand aux élections présidentielles de 1981. L’ancien président socialiste est même présenté comme « un franc-maçon du 33ème degré qui a fait construire la pyramide du Louvre avec 666 panneaux de verre ». Evidemment, ni l’appartenance de François Mitterrand au « 33ème degré » de la franc-maçonnerie (le plus élevé du Rite écossais ancien et accepté) ni d’ailleurs à la franc-maçonnerie tout court n’est avérée. Les soi-disant 666 panneaux de verre utilisés pour la pyramide du Louvre (le chiffre 666 renvoie, dans la tradition chrétienne, au chiffre du Diable) relève, en outre, de la légende urbaine. Un mythe que l’on retrouve en particulier dans le Da Vinci Code, le roman à succès d
e l’Américain Dan Brown. Et qui nous en dit finalement davantage sur la fiabilité des sources d’Alex Jones et de ses émules que sur Mitterrand, Hollande et les puissances occultes qu’ils sont censés représenter.

Les plateformes de vidéo en ligne ne sont pas en reste. Sur You Tube, on trouve en deux clics de souris une vidéo postée par un partisan de Marine Le Pen. Son titre : « François Hollande illuminati Franc-Maçon au Grand Orient ». Il s’agit en fait d’une intervention du candidat socialiste dans le cadre des « Grands Echanges 2012 », une initiative du Grand Orient de France (GODF) consistant à inviter plusieurs candidats à la présidentielle, de gauche et de droite, à venir évoquer les enjeux de l’élection et leurs visions du monde.

YouTube propose également de visionner une "chronique" du dentiste marseillais Salim Laïbi, alias LLP (pour "Le Libre Penseur"). C’est sur le web que ce compagnon de route d’Alain Soral, Dieudonné et Kémi Séba (il fut le responsable de la branche "Occultisme et Esotérisme" du Mouvement des Damnés de l’Impérialisme) a gagné ses galons de « résistant au Nouvel Ordre Mondial », qui l’autorisent aujourd’hui à rêver d’un score supérieur à celui de Jacques Cheminade aux prochaines élections législatives (il est candidat dans la 7ème circonscription de Marseille). Qualifiant Manuel Valls de « petit soldat zélé de la franc-maçonnerie » et le PS de « parti "so-sioniste" », Laïbi applique à François Hollande sa grille d’analyse paranoïaque et haineuse. Pour lui, les choses sont claires : « Hollande président, c’est le bankster au pouvoir en France ».

Sur les réseaux sociaux, il faut mentionner la diffusion depuis le mois de février d’un montage représentant Nicolas Sarkozy et François Hollande côte à côte, affublés de symboles censés démontrer leur allégeance à l’Etat d’Israël. « C’est le lobby sioniste judéo-maçonnique qui contrôle le tout » commente sans rire "Art in Depth – Anzar Illustration", le titulaire anonyme du compte Facebook où est apparu le montage pour la première fois et qui a été partagé plusieurs centaines de fois sur différents comptes FB depuis lors. Le graphiste conspirationniste a déjà réalisé des dizaines de montages du même acabit à l’aide de Photoshop. Sa technique, tout comme ses thèmes de prédilection, où se mêlent allégrement complotisme, antisémitisme et négationnisme (ses productions sont classées sous les rubriques suivantes : "New World Order", "Zionist Occupation Government", "Palestine-Gaza", "6 Millions", "September 11"), sont directement inspirés des "œuvres" du graphiste américain David Dees. On retrouve sur son site, ArtinDepth.webs.com, des affiches à la gloire de Kémi Séba ou du Parti Solidaire Français (ex-"Droite Socialiste"), un groupuscule d’ultra-droite fondé par Thomas Werlet.

Le thème du complot maçonnique est également exploité par les réseaux intégristes catholiques. Une vidéo au ton apocalyptique mise en ligne sur le site de l’Institut Civitas fait ainsi alterner les images d’une France communiant dans le stupre, le métissage, l’avortement, l’euthanasie et le blasphème, avec celles de l’équerre et du compas maçonniques. L’association présidée par Alain Escada dénonce dans l’arrivée au pouvoir de la gauche la « destruction programmée des fondements de la civilisation chrétienne et de la patrie française ». Et d’appeler à manifester contre « une France rouge et laïciste ».

Ce survol de l’antihollandisme conspirationniste ne serait pas tout à fait complet sans évoquer Dreuz.info (qui se définit comme « l’un des seuls sites francophone pro-américain, pro-israélien, et néo-conservateur »), où un montage photo caricature François Hollande en clerc musulman avec la mention « Votez pour l’imam Hollande ». L’image illustre un billet dans lequel Jean-Patrick Grumberg, l’éditeur du site, s’interroge avec gravité : « L’élection de François Hollande aidera-t-elle à accélérer le processus d’Eurabia signé en 1974 par les Européens ? ». Grumberg fait ici référence à une théorie du complot anti-musulmane popularisée par Bat Ye’or et Oriana Fallaci, très en vogue au sein des "nouvelles" extrêmes droites européennes.

Heureusement, certains internautes savent garder le sens de l’humour. En témoigne ces deux vidéos parodiques, qui régaleront les amateurs de second degré (pour les autres : s’abstenir) :