Dans une interview accordée à la chaîne de télévision Televen dimanche 17 mars 2013, le président vénézuélien par intérim, Nicolas Maduro, a appelé le président Barack Obama à bloquer un complot visant selon lui à faire assassiner le chef de l’opposition, Henrique Capriles.

« Roger Noriega, Otto Reich, des fonctionnaires du Pentagone et la CIA, sont derrière un projet d’assassinat du candidat de la droite vénézuélienne » a déclaré le dauphin désigné d’Hugo Chavez. Selon lui, la machination américaine aurait pour objectif de « faire porter la responsabilité [d’un éventuel assassinat] sur le gouvernement » et « de créer le chaos au Venezuela », à un mois de l’élection présidentielle, prévue le 14 avril prochain et à laquelle Henrique Capriles et lui sont candidats.

Roger Noriega et Otto Reich sont deux anciens ambassadeurs des Etats-Unis ayant servi sous l’Administration de Georges W. Bush. Ils sont régulièrement cités par Caracas comme des ennemis du Venezuela.

Quant à Henrique Capriles, ses partisans ont dénoncé la semaine dernière des menaces d’agression dont il aurait fait l’objet. A la suite des propos tenus par Nicolas Maduro, le leader de l’opposition vénézuélienne a prévenu que ce dernier devrait être tenu reponsable de ce qu’il pourrait lui arriver.

Sources : AFP ; Reuters ; EuroNews.

Voir aussi :
* Venezuela : l’opposant Henrique Capriles, cible de la théorie du complot
* Venezuela : La dérive autoritaire léguée par Hugo Chávez (Human Rights Watch, 5 mars 2013)