Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

Mise en examen de Nicolas Sarkozy : la théorie du complot

Contenu Premium réservés aux abonnés
Contenu réservé aux abonnés
Publié par La Rédaction22 mars 2013,

Laurent Wauquiez ne croit pas au hasard, Christine Boutin parle d'opération de déstabilisation et Lionnel Luca suggère un coup fourré de François Hollande.

Capture d'écran Twitter/Lionnel Luca, 21/03/20113.

L'annonce de la mise en examen de l’ancien Président de la République pour "abus de faiblesse" dans le dossier Bettencourt a fait perdre leur sang froid à certains députés UMP.

Député-maire de Nice et membre de l’association des amis de Nicolas Sarkozy, Christian Estrosi a souligné dans un communiqué diffusé hier soir que « chacun remarquera que cette décision intervient 48H après la mise en cause d’un ministre socialiste sans doute pour faire compensation », suggérant que la décision du juge Jean-Michel Gentil résulte d'une intervention politique visant à détourner l'attention médiatique de l'affaire Cahuzac.

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Envie de lire la suite ?
Les contenus de Conspiracy Watch en intégralité à partir de 5,00 €/mois

En savoir plus

Inscrivez-vous à notre newsletter 

Capture d'écran Twitter/Lionnel Luca, 21/03/20113.

L'annonce de la mise en examen de l’ancien Président de la République pour "abus de faiblesse" dans le dossier Bettencourt a fait perdre leur sang froid à certains députés UMP.

Député-maire de Nice et membre de l’association des amis de Nicolas Sarkozy, Christian Estrosi a souligné dans un communiqué diffusé hier soir que « chacun remarquera que cette décision intervient 48H après la mise en cause d’un ministre socialiste sans doute pour faire compensation », suggérant que la décision du juge Jean-Michel Gentil résulte d'une intervention politique visant à détourner l'attention médiatique de l'affaire Cahuzac.

De son côté, Libération rapporte que « dès 22h19, la nouvelle du soir encore chaude, le député UMP des Alpes-Maritimes, Lionnel Luca, n’a pas pu s’empêcher de gazouiller à ses quelque 5 700 abonnés que cela "en (disait) long sur la justice". Avant de poursuivre quelques minutes plus tard, dans une registre plus complotiste : "La seule chance pour François Hollande en 2017 c’est d’éliminer par tous les moyens la possibilité d’une candidature du seul adversaire qui peut le battre". Manière de sous-entendre lourdement que l’Elysée téléguide le juge Gentil. »

Député lui aussi des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti s'interroge sur Twitter : « Qui peut croire à l'absence d 'arrière pensées politiques avec un scénario aussi grossier contre N. Sarkozy ».

Quant à Christine Boutin, elle s'est demandé hier soir sur BFMTV s'il n'y avait « pas une opération de déstabilisation en ce moment dans notre pays ».

S'exprimant ce matin sur Europe 1, Laurent Wauquiez dit « ne pas croire au hasard ».

 

Voir aussi :
* Sarkozy mis en examen : les théories du complot fusent à l'UMP. Et l'indépendance de la justice, alors ?
* François Hollande dans le collimateur des conspirationnistes

Cet article est en accès libre.
Pour qu’il le reste, Conspiracy Watch a besoin de vous.
Je suis d'accord, je fais un don
je continue ma lecture
Capture d'écran Twitter/Lionnel Luca, 21/03/20113.

L'annonce de la mise en examen de l’ancien Président de la République pour "abus de faiblesse" dans le dossier Bettencourt a fait perdre leur sang froid à certains députés UMP.

Député-maire de Nice et membre de l’association des amis de Nicolas Sarkozy, Christian Estrosi a souligné dans un communiqué diffusé hier soir que « chacun remarquera que cette décision intervient 48H après la mise en cause d’un ministre socialiste sans doute pour faire compensation », suggérant que la décision du juge Jean-Michel Gentil résulte d'une intervention politique visant à détourner l'attention médiatique de l'affaire Cahuzac.

De son côté, Libération rapporte que « dès 22h19, la nouvelle du soir encore chaude, le député UMP des Alpes-Maritimes, Lionnel Luca, n’a pas pu s’empêcher de gazouiller à ses quelque 5 700 abonnés que cela "en (disait) long sur la justice". Avant de poursuivre quelques minutes plus tard, dans une registre plus complotiste : "La seule chance pour François Hollande en 2017 c’est d’éliminer par tous les moyens la possibilité d’une candidature du seul adversaire qui peut le battre". Manière de sous-entendre lourdement que l’Elysée téléguide le juge Gentil. »

Député lui aussi des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti s'interroge sur Twitter : « Qui peut croire à l'absence d 'arrière pensées politiques avec un scénario aussi grossier contre N. Sarkozy ».

Quant à Christine Boutin, elle s'est demandé hier soir sur BFMTV s'il n'y avait « pas une opération de déstabilisation en ce moment dans notre pays ».

S'exprimant ce matin sur Europe 1, Laurent Wauquiez dit « ne pas croire au hasard ».

 

Voir aussi :
* Sarkozy mis en examen : les théories du complot fusent à l'UMP. Et l'indépendance de la justice, alors ?
* François Hollande dans le collimateur des conspirationnistes

Inscrivez-vous à notre newsletter 

Depuis seize ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
à propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2024 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross