Un « deuxième Israël » en Ukraine ? Non, un canular pris au sérieux par les conspirationnistes

Le conspirationnisme antijuif ne semble connaître aucune limite (et surtout pas celle du ridicule).