Plusieurs listes aux relents complotistes sont en lice aux prochaines régionales, poussées par le covido-scepticisme.

Derrière certaines listes aux élections régionales se trouvent des candidats inconnus en politique mais bien connus de la complosphère. “Un nôtre monde”, c’est le nom de ce mouvement qui présente des listes en PACA, Bretagne et Pays de la Loire aux régionales des 20 et 27 juin prochains. Un mouvement sans étiquette, qui n’est affilié à aucun parti traditionnel, qui se dit “citoyenniste” et dont les têtes de liste ont des accents complotistes.

Il y a notamment deux hommes derrière ces listes : Louis Fouché, un médecin réanimateur à Marseille à l’origine du site de désinformations REINFO COVID, et Hayssam Hoballah, « coach bien-être santé holistique », également activiste d’un groupuscule, le Conseil national de transition qui appelait au putsch en 2015. Ces deux figures complotistes ont émergées pendant la crise du coronavirus et dénoncent la dictature sanitaire.

La campagne électorale, une tribune pour les idées derrière ces listes

Si ces listes prônent la démocratie, l’écologie, l’éthique ou encore la paix, elles restent assez théoriques. Elles se prémunissent donc d’une défaite annoncée en affirmant que les élections sont truquées. Pour Rudy Reichstadt, « ces listes-là, a priori, ne vont pas renverser la table politiquement, mais servent de tribune » aux idées complotistes.

« Des complotistes aux ambitions politiques », c’est le 9e épisode de Complorama, avec Marina Cabiten (France Info), Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch, et Tristan Mendès France, maître de conférence et membre de l’Observatoire du conspirationnisme, spécialiste des cultures numériques. Un podcast à retrouver sur le site de franceinfo, l’application Radio France et plusieurs autres plateformes comme Apple podcastsPodcast AddictSpotify, ou Deezer.