Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

[PODCAST] De la maladie X au "nouvel ordre mondial" : quand les complotistes s'attaquent à l'ONU

Publié par France Info06 juin 2023,
La maladie X mentionnée par l'Organisation mondiale de la Santé dans une liste de l'OMS des "maladies prioritaires" a alimenté la machine complotiste ces derniers jours, relançant un vieux fantasme : l’ONU n’est qu’un "gouvernement" qui travaille à mettre en place un "nouvel ordre mondial".

"Mystérieuse Maladie X : que mijote vraiment l’OMS ?",  se demandait Florian Philippot, président du parti Les Patriotes dans une vidéo postée sur YouTube le 27 mai. De quoi relancer les théories du complot sur l'Organisation mondiale de la Santé, et plus largement sur les Nations Unies.

En effet, la maladie X figure sur une liste qui "vise à identifier quelles maladies représentent un risque pour la santé publique du fait de leur potentiel épidémique et pour lesquelles il n'y a pas, ou pas assez, de traitement existant". Ainsi, on trouve sur cette liste le Covid-19, la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, le virus Ebola ou encore Zika. Et, en dernière position, la maladie X, qui ne désigne rien d'autre qu'une épidémie potentielle qui serait causée par un agent pathogène actuellement inconnu et nuisible pour la santé humaine. Elle a été incluse à la liste pour veiller à ce que la communauté internationale en santé soit prête à s'attaquer à toutes les formes de menaces, y compris les menaces imprévisibles. Donc par souci de prudence plutôt que par volonté de faire peur.

De Bill Gates à la sexualisation des enfants

L’OMS est régulièrement dans le viseur de la complosphère. Beaucoup d’ailleurs prétendent que l’organisation est corrompue car elle est, selon eux, détenue par le milliardaire Bill Gates, la Fondation Bill & Melinda Gates étant le deuxième contributeur au budget de l'OMS. Le fondateur de Microsoft a lui-même été la cible de rumeurs, dès 2020, comme celle notamment selon laquelle il chercherait à implanter une puce sous la peau des gens lors de la vaccination pour tracer la population.

Une autre fausse information, diffusée sur les réseaux sociaux, fin mai, "l’ONU et l’OMS veulent sexualiser les enfants en proposant dès la plus petite enfance des ateliers d’éducation sexuelle." Le 8 mars dernier, un ensemble de principes juridiques visant à mieux faire appliquer les droits humains dans le droit pénal concernant les comportements en matière sexuelle, la drogue, le VIH, la santé de la reproduction et sexuelle, ou encore la pauvreté. "La rumeur qui court depuis quelques semaines, c'est l'idée que l'ONU recommanderait la dépénalisation des relations sexuelles avec des mineurs, donc la dépénalisation de la pédophilie, c'est totalement faux", explique Rudy Reichstadt qui revient sur cette intox.

Dans cet épisode, Tristan Mendès France et Rudy Reichstadt reviennent aussi sur les fantasmes autour de l'ONU, instrument de la mise en place du "nouvel ordre mondial" selon la complosphère. "L'ONU chercherait à dissoudre les instances de la planète", selon Tristan Mendès France.

"De la maladie X au "nouvel ordre mondial" : quand les complotistes s'attaquent à l'ONU", c'est le 49e épisode de Complorama avec Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch, et Tristan Mendès France, maître de conférence et membre de l'observatoire du conspirationnisme, spécialiste des cultures numériques. Un podcast à retrouver sur le site de franceinfo, l'application Radio France et plusieurs autres plateformes comme Apple podcastsPodcast AddictSpotify, ou Deezer.

Cet article est en accès libre.
Pour qu’il le reste, Conspiracy Watch a besoin de vous.
Je suis d'accord, je fais un don
je continue ma lecture

"Mystérieuse Maladie X : que mijote vraiment l’OMS ?",  se demandait Florian Philippot, président du parti Les Patriotes dans une vidéo postée sur YouTube le 27 mai. De quoi relancer les théories du complot sur l'Organisation mondiale de la Santé, et plus largement sur les Nations Unies.

En effet, la maladie X figure sur une liste qui "vise à identifier quelles maladies représentent un risque pour la santé publique du fait de leur potentiel épidémique et pour lesquelles il n'y a pas, ou pas assez, de traitement existant". Ainsi, on trouve sur cette liste le Covid-19, la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, le virus Ebola ou encore Zika. Et, en dernière position, la maladie X, qui ne désigne rien d'autre qu'une épidémie potentielle qui serait causée par un agent pathogène actuellement inconnu et nuisible pour la santé humaine. Elle a été incluse à la liste pour veiller à ce que la communauté internationale en santé soit prête à s'attaquer à toutes les formes de menaces, y compris les menaces imprévisibles. Donc par souci de prudence plutôt que par volonté de faire peur.

De Bill Gates à la sexualisation des enfants

L’OMS est régulièrement dans le viseur de la complosphère. Beaucoup d’ailleurs prétendent que l’organisation est corrompue car elle est, selon eux, détenue par le milliardaire Bill Gates, la Fondation Bill & Melinda Gates étant le deuxième contributeur au budget de l'OMS. Le fondateur de Microsoft a lui-même été la cible de rumeurs, dès 2020, comme celle notamment selon laquelle il chercherait à implanter une puce sous la peau des gens lors de la vaccination pour tracer la population.

Une autre fausse information, diffusée sur les réseaux sociaux, fin mai, "l’ONU et l’OMS veulent sexualiser les enfants en proposant dès la plus petite enfance des ateliers d’éducation sexuelle." Le 8 mars dernier, un ensemble de principes juridiques visant à mieux faire appliquer les droits humains dans le droit pénal concernant les comportements en matière sexuelle, la drogue, le VIH, la santé de la reproduction et sexuelle, ou encore la pauvreté. "La rumeur qui court depuis quelques semaines, c'est l'idée que l'ONU recommanderait la dépénalisation des relations sexuelles avec des mineurs, donc la dépénalisation de la pédophilie, c'est totalement faux", explique Rudy Reichstadt qui revient sur cette intox.

Dans cet épisode, Tristan Mendès France et Rudy Reichstadt reviennent aussi sur les fantasmes autour de l'ONU, instrument de la mise en place du "nouvel ordre mondial" selon la complosphère. "L'ONU chercherait à dissoudre les instances de la planète", selon Tristan Mendès France.

"De la maladie X au "nouvel ordre mondial" : quand les complotistes s'attaquent à l'ONU", c'est le 49e épisode de Complorama avec Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch, et Tristan Mendès France, maître de conférence et membre de l'observatoire du conspirationnisme, spécialiste des cultures numériques. Un podcast à retrouver sur le site de franceinfo, l'application Radio France et plusieurs autres plateformes comme Apple podcastsPodcast AddictSpotify, ou Deezer.

Inscrivez-vous à notre newsletter 

Depuis seize ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
à propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2024 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross