Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Page d'accueil du site (capture d'écran, 21/04/2022).

InfoWars (infowars.com) est l'un des plus influents sites complotistes américains.

Lancé par Alex Jones en 1999, ce site internet situé politiquement à l'extrême droite cumule plus de 10 millions de visites par mois (données SimilarWeb) et génère un chiffre d'affaires annuel équivalent à plusieurs dizaines de millions de dollars selon les estimations.

Parfois décrit comme une sorte d'émission de télé-achat spécialisée dans les théories du complot, InfoWars est un site essentiellement consacré à la dénonciation, sans réelle base factuelle, de prétendus complots portant aussi bien (liste non exhaustive) sur les attentats du 11-Septembre que sur la tuerie de l'école Sandy Hook, la franc-maçonnerie, les vaccins, la fluoration de l'eau, le contrôle mental, le sionisme, les sociétés secrètes, les chemtrails, les Illuminati, les services de renseignement, le Pizzagate, le « Nouvel Ordre Mondial », Les Démocrates, Barack Obama (accusé de mentir sur sa véritable identité), Michelle Obama (accusée d'être en réalité un homme), George Soros, le terrorisme, l'existence de bases sur la planète Mars accueillant des enfants réduits en esclavage sexuel, Bill Gates ou encore les Nations unies, accusées de chercher à réduire de 80% la population mondiale...

InfoWars dispose également d'une florissante boutique en ligne permettant par exemple d'acquérir du dentifrice prétendument capable de « tuer » le virus du Covid-19.

Outre son fondateur et principal animateur Alex Jones, on compte parmi les collaborateurs du site, Paul Joseph Watson, Jerome Corsi, Owen Shroyer, David Knight ou encore Rob Dew.

Selon le Décodex du Monde, InfoWars « diffuse régulièrement des théories conspirationnistes ». Le site de notation des médias NewsGuard estime qu'InfoWars « enfreint gravement les principes journalistiques de base ». Le site reproduit sans autorisation préalable des contenus émanant de plusieurs médias tels que le New York Times, Breitbart, la BBC, CNN ou encore BuzzFedd. En l'espace de trois ans, InfoWars a également copié plus d'un millier d'articles du média de propagande russe RT.

En août 2018, dans le cadre des poursuites engagées contre Alex Jones par des familles de victimes du massacre de Sandy Hook, InfoWars a été banni des plateformes Apple, Spotify, Facebook, YouTube et Pinterest, suivies par Twitter un mois plus tard.

 

(Dernière mise à jour le 21/04/2022)

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross