Ce vieux compagnon de route des complotistes antisémites considère que c’est à ceux qui dénoncent le négationnisme d’apporter des preuves de l’existence des chambres à gaz (comme si elles n’existaient pas).

Statut Facebook d’Alain Benajam (14 juin 2019). Cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Alain Benajam s’est illustré à de nombreuses reprises par ses prises de position complotistes (voir iciici ou encore ). Cet ancien militant communiste, qui évolue depuis une quinzaine d’années dans la sphère dieudonniste et appelait à voter pour Marine Le Pen lors de l’entre-deux tours de l’élection présidentielle de 2017, a apporté, vendredi 14 juin, son soutien à Etienne Chouard, suite aux propos que le chantre du RIC a tenu un peu plus tôt dans la semaine au sujet des chambres à gaz.

« Aucune preuve n’existe aujourd’hui de l’existence de ces chambres à gaz » affirme sur Facebook le président de Réseau Voltaire France – qui est aussi un très proche du théoricien du complot Thierry Meyssan.

Selon lui, le but de la loi Gayssot pénalisant la contestation de crimes contre l’humanité est en réalité de « renforcer le négationnisme, pour fabriquer des ennemis facile à combattre. »

Il poursuit : « Les manipulateurs de chambres à gaz sont toujours curieusement dans le même camp ce qui rend bien évidemment leur argumentation non étayée fort suspecte. » Puis d’expliquer que l’oncle de son épouse, juif et communiste, survivant de Buchenwald, « Mounthausen » [en fait, Mauthausen – ndlr] et Auschwitz, « a témoigné dans une interview qu’il n’avait jamais vu de chambres à gaz. »

Procédant au classique renversement de la charge de la preuve qui est au cœur de la démarche négationniste, Benajam ajoute : « Il ne faut pas se laisser faire c’est aux accusateurs d’apporter des preuves de l’existence de ces fameuses chambres », suggérant, par là même, que de telles preuves n’existent pas, au mépris de la masse des études et des preuves matérielles, documentaires et testimoniales disponibles sur le sujet.

L’activiste complotiste termine son statut Facebook en témoignant son soutien à Etienne Chouard ainsi qu’à Jean Bricmont, physicien belge à l’origine, avec Paul-Eric Blanrue, d’une pétition de soutien au négationniste et militant nazi Vincent Reynouard et réclamant l’abrogation de la loi Gayssot.

Dans un nouveau statut Facebook posté hier matin, Alain Benajam écrit : « Je suis encore là je suis passé entre les gouttes apparemment. »

Quelques minutes plus tard, il partageait un post de Jean Bricmont expliquant que, pour lui, « le monde se coupe en deux : ceux qui défendent Chouard face à l’inquisition médiatique parisienne et les autres. »

La négation de l’existence des chambres à gaz constitue, depuis Robert Faurisson, l’article de foi central de la doctrine négationniste.

 

Voir aussi :

Qu’est-ce que le négationnisme ?