Des gros titres aux petites infos passées inaperçues : ce qu’il fallait retenir de l’actualité des derniers jours en matière de conspirationnisme et de négationnisme (semaine du 22/07/2019 au 28/07/2019).

DIEUDONNÉ. Le 25 juin dernier, dans une vidéo postée sur YouTube, Dieudonné M’Bala M’Bala a présenté à ses 353 000 abonnés le « Zynecoin », qu’il qualifie de « première cryptomonnaie 100% africaine ». Le polémiste, condamné début juillet pour fraude fiscale, blanchiment et abus de biens sociaux, propose à ses auditeurs d’« acheter quelques pièces » de cette monnaie virtuelle en lui envoyant un simple mail. Une enquête de #StopHateMoney met en lumière les tenants et aboutissants douteux de cette entreprise (source : Conspiracy Watch, 23 juillet 2019).

Capture d’écran du compte Facebook de Djamel Boumaaz.

DJAMEL BOUMAAZ. Un conseiller municipal de la ville de Montpellier, Djamel Boumaaz, a fêté son anniversaire avec un gâteau décoré d’une croix gammée. Il a affirmé à son sujet qu’il s’agissait d’un « cadeau de [son] ami SS ». Boumaaz, qui a publié l’image sur sa page Facebook, n’en est pas à son coup d’essai : celui qui était en deuxième position sur la liste du Front national lors des élections municipales à Montpellier, en 2014, a déjà été condamné par la justice pour avoir démâté un drapeau LGBT et pour diffamation à l’encontre du maire de la ville. En mars 2019, il avait exécuté plusieurs « quenelles » lors d’une session du conseil municipal de Montpellier (source : Times of Israel, 26 juillet 2019).

NORVÈGE. La télévision publique norvégienne NRK a diffusé un dessin animé dans lequel deux hommes jouent au Scrabble. Face à son adversaire juif orthodoxe, un joueur est frustré de ne pouvoir utiliser le mot « cochon ». La diffusion du dessin animé a été soutenue et saluée par des personnalités de droite, incluant le négationniste Hans Jørgen Lysglimt Johansen. Le rédacteur en chef du service de divertissement de la chaîne a botté en touche les critiques négatives en se livrant à une interprétation littérale : « le joueur de Scrabble a créé un mot indécent et indéfendable que nous ne pouvons et ne devrions pas utiliser. Mais il est tenté de gagner » (source : Times of Israel, 21 juillet 2019).

ALEXANDRE BENDER. La proposition de loi de la député Laetitia Avia sera étudiée à la rentrée au Sénat, en vue d’une adoption définitive rapide. Les plateformes et les moteurs de recherche seront alors contraints de retirer sous 24 heures les contenus haineux visant l’appartenance ethnique, la religion ou encore l’orientation sexuelle. Le site « GF.com », géré depuis la Suisse, pourrait bien, parmi d’autres, être touché par cette nouvelle législation. Page francophone antisémite et xénophobe, elle est l’œuvre d’un certain Alexandre Bender, au sujet duquel on lira l’enquête et l’analyse approfondies du Times of Israël (source : Times of Israel, 25 juillet 2019).

SIMPSONS. À la mi-avril 2019, peu après qu’un incendie s’est déclaré à la cathédrale Notre-Dame de Paris, une image montrant une capture d’écran d’un épisode de l’émission The Simpsons a commencé à circuler sur les médias sociaux, accompagnée de l’affirmation selon laquelle la série animée américaine avait encore une fois « prédit » l’avenir. Le site Snopes.com a montré que l’image avait en fait été retouchée numériquement de manière à lui ajouter des flammes, dans les jours qui ont suivi l’incendie.

Au sujet de cette pseudo capacité prédictive, on relira notre article évoquant le biais cognitif à l’oeuvre, appelé « oubli de la fréquence de base » ou « négligence de la taille de l’échantillon » (source : Conspiracy Watch, 19 avril 2013).

HONG KONG. Pendant les manifestations antigouvernementales qui réunissent depuis des semaines des millions de personnes et qui ont souvent dégénéré en violences, rumeurs, théories du complot et désinformation ont explosé, semant la confusion et la méfiance. Vidéos détournées, photos retouchées, les Hongkongais sont bombardés d’images et de messages contradictoires par les deux camps adverses. « Dans un monde où il y a trop d’informations, distinguer le vrai du faux est délicat », affirme un militant prodémocratie. Pour celui-ci, cela favorise « le pouvoir car les gens ordinaires décident de ne pas rechercher une vérité difficile à trouver. » Tour d’horizon d’un phénomène aux conséquences délétères (source : TV5MONDE, 25 juillet 2019).