Des gros titres aux petites infos passées inaperçues : ce qu’il fallait retenir de l’actualité des derniers jours en matière de conspirationnisme et de négationnisme (semaine du 13/07/2020 au 19/07/2020).

CATHÉDRALE DE NANTES. Un incendie a ravagé l’intérieur de la cathédrale de Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes, le 18 juillet 2020 au matin. L’hypothèse criminelle a rapidement été privilégiée par le procureur de la République compte tenu de l’existence de trois départs de feu différents. Certains commentateurs n’ont pourtant pas attendu cette mise au point pour brandir la thèse selon laquelle la vérité serait forcément dissimulée : « Interdiction absolue de s’interroger », d’après Jean Messiha, membre du bureau national du Rassemblement national (liké plus de 2 600 fois, retweeté plus de 4 400 fois) ; ironisation sur les « esprits maladivement complotistes et réactionnaires » qui oseraient, d’après le journaliste André Bercoff, douter de la version officielle (liké plus de 2 600 fois, retweeté plus de 6 000 fois)… la thèse du mensonge d’État demeure décidément un bon filon politique (source : Twitter, 18 juillet 2020).

NÉGATIONNISME. Il y a trente ans, le 13 juillet 1990, la loi Gayssot créait dans le droit français le délit de contestation de crime contre l’humanité. Pour cette occasion, Conspiracy Watch a publié une notice d’information, librement accessible, rappelant les conditions dans lesquelles cette loi avait été adoptée et les arguments qu’ont fait valoir au cours du temps ses partisans et ses détracteurs. La loi Gayssot a-t-elle réussi à contenir le négationnisme ou l’a-t-elle au contraire stimulé ? Quels problèmes pose-t-elle ? Que signifierait aujourd’hui une abrogation de cette loi pourtant validée par le Conseil constitutionnel ? La rédaction de Conspiracy Watch fournit à ce sujet quelques éléments de réflexion et de réponses (source : Conspiracy Watch, 13 juillet 2020).

RAOULT. Comment expliquer la popularité du professeur Raoult ? Qui sont ses soutiens et pourquoi le défendent-ils contre ses pairs ? C’est à cette question que tente de répondre Antoine Bristielle, professeur agrégé de sciences sociales et chercheur à Sciences Po Grenoble, grâce à une enquête inédite conduite auprès de plus de 1000 individus inscrits sur les groupes Facebook de soutiens à Didier Raoult. L’étude témoigne en creux des problématiques touchant une large part de la société française : forte défiance envers les institutions politiques et médiatiques et envers la démocratie représentative, adhésion aux thèses complotistes et influence des réseaux sociaux (source : Fondation Jean-Jaurès, 15 juillet 2020).

CASTEX. « La France, c’est la République et celle-ci se trouve aujourd’hui ébranlée dans ses fondements par la coalition de ses ennemis terroristes, complotistes, séparatistes, communautaristes », a déclaré le nouveau Premier ministre, Jean Castex, lors de sa déclaration de politique générale devant la représentation nationale, le 15 juillet 2020.

DISSIDENCE. « Krapo » : c’est sous ce pseudonyme que Clément, un jeune dessinateur, a évolué plusieurs années durant dans l’une des mouvances conspirationnistes les plus influentes et les plus radicales, celle de Dieudonné et d’Alain Soral. Comment Clément s’est-il rapproché de la « Dissidence » ? Qu’y a-t-il fait ? Comment et pourquoi s’en est-il éloigné ? C’est à ces questions – et à bien d’autres – que Clément a accepté de répondre, en toute transparence, lors de l’entretien qu’il a accordé à notre rédaction (source : Conspiracy Watch, 16 juillet 2020).

GILETS JAUNES. Un groupe de complotistes « Gilets jaunes constituants » a manifesté le 13 juillet 2020 au conseil national de l’ordre des médecins. Le personnel administratif a été insulté. Big pharma, « complot pédophile », les poncifs habituels de la complosphère motivent ce petit groupe complotiste radical sur lequel Conspiracy Watch a enquêté l’année dernière.

« WAYFAIRGATE ». L’expression « Wayfairgate » désigne la théorie du complot née de la dénonciation d’un supposé trafic d’enfants qui serait organisé par un site d’e-commerce américain spécialisé dans l’ameublement, Wayfair. Cette rumeur complotiste a été relayée massivement par la « QAnonsphère », ce réseau informel de centaines de milliers d’internautes persuadés qu’un employé anonyme de la Maison Blanche, surnommé « Q », et secrètement aidé par Donald Trump, lutte de l’intérieur contre un réseau pédosatanique impliquant le gratin d’Hollywood et le Parti démocrate… (source : Le Monde, 16 juillet 2020). Au sujet des adeptes de QAnon et de leurs convictions, dont la principale est la croyance en « l’État profond », on visionnera la vidéo réalisée par Brut.

CASASNOVAS. Après avoir suivi des conseils concernant la santé et le diabète sur YouTube, un adolescent arrête son traitement à l’insuline et passe par la case réanimation. Qui est ce jeune homme ? Qui lui a prodigué d’étranges conseils ? Julien Hernandez, rédacteur scientifique au média Futura raconte le parcours du jeune homme influencé par les vidéos de Thierry Casasnovas, le « dérapeute » le plus suivi de YouTube, « une sorte de généraliste des fausses promesses médicales »… (source : Futura, 19 juillet 2020).