Après des mois de silence, Djokhar Tsarnaev, co-auteur des attentats du Marathon de Boston, a exprimé pour la première fois des remords, ce mercredi 24 juin 2015, au cours d’une audience au Tribunal fédéral de Boston. Des propos en forme de désaveu pour les conspirationnistes qui clament depuis deux ans l’innocence des frères Tsarnaev :

« Je voudrais présenter mes excuses aux victimes, aux survivants. (…) Je suis désolé pour les vies que j’ai prises, pour les souffrances, pour les torts que j’ai causés, des torts irréparables. (…) Immédiatement après l’explosion dont je suis coupable, j’ai appris à connaître certaines des victimes, leurs noms, leurs visages, leurs âges. (…) Je suis musulman. Ma religion est l’Islam. Je prie Allah d’accorder sa miséricorde à ceux qui ont été touchés par l’attentat et leurs familles. Je prie pour votre guérison ».

Agé de 21 ans et d’origine Tchétchène, Djokhar Tsarnaev a été condamné à mort pour sa participation aux attentats du 15 avril 2013, qui avaient fait 3 morts et 264 blessés. Au cours de son procès, ses avocats avaient reconnu qu’il avait déposé l’une des deux bombes artisanales qui avaient explosé près de la ligne d’arrivée du marathon de Boston.

Voir aussi :
* Al-Qaida à Ahmadinejad : « Le 11-Septembre, c’est nous ! »
* Huit ans après, Ben Laden revendique toujours les attentats
* Khaled Cheikh Mohammed : « Ces actes, nous les donnons en offrande à Dieu »
* Quand Al-Qaïda s’en prend au conspirationnisme chiite