Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

đź”´ Conspiracy News #42.2022

PubliĂ© par La RĂ©daction23 octobre 2022

L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 17/10/2022 au 23/10/2022).

VERITY FRANCE. VERITY France se présente comme une association de parents d'enfants victimes des « effets secondaires ou des difficultés » faisant suite à la vaccination contre la Covid-19. Son compte Twitter relaie à ses près de 87 000 abonnés des contenus covido-complotistes comme cette vidéo où des militants antivax britanniques harcèlent un centre où l’on vaccine des enfants, accusant la police sur place d’être dirigée par la franc-maçonnerie... (source : Tristan Mendès France/Twitter, 16 octobre 2022).

TV LIBERTÉS. Une émission de la chaîne d’extrême droite TV Libertés présentée par Éric Morillot (ex-Sud Radio), avec André Bercoff, Didier Maïsto, Alexis Poulin, Greg Tabibian et Rémy Watremez, a été vue plus de 500 000 fois en à peine quatre jours (source : Conspiracy Watch/Twitter, 17 octobre 2022).

THE GRAYZONE. The Grayzone s’est imposé au fil des années comme l’un des principaux médias conspirationnistes pro-Kremlin aux États-Unis. Les preuves de ses liens avec l’écosystème de la propagande russe s’accumulent. De la pandémie de Covid-19 aux massacres de civils commis en Ukraine par l’armée russe, en passant par le sort des Ouïghours ou les attaques chimiques en Syrie, tout est forcément le fruit de complots fomentés à Washington… (source : Conspiracy Watch, 17 octobre 2022).

LES DÉCONSPIRATEURS. Dans le 26e épisode de l’émission, Tristan Mendès France, Rudy Reichstadt et David Medioni ont reçu Abnousse Shalmani, écrivaine et essayiste, auteure de Khomeiny, Sade et moi (Grasset, 2014) et d’Éloge du métèque (Grasset, 2019), par ailleurs chroniqueuse à LCI et à L’Express. Au sommaire de ce nouvel épisode : la présidentielle au Brésil, la désinformation russe en Afrique, la condamnation de la vedette du complotisme aux États-Unis, Alex Jones, ou encore la contestation contre le régime des mollahs en Iran (source : Conspiracy Watch, 18 octobre 2022).

ALEXANDRE JUVING-BRUNET. L'été dernier, l’ex-capitaine de gendarmerie Alexandre Juving-Brunet, figure de la complosphère d'extrême droite, annonçait son intention de lancer une monnaie alternative à l'euro, le « Franc Libre ». L'initiative réunit à ce jour 3877 personnes qui, par chèque ou virement bancaire, auraient souscrit en tout pour plus d’un million d’euros de ces fameux « Francs Libres ». Ce chiffre n'est pas vérifiable mais, s'il est exact, cela représente une moyenne de 261 € par souscripteurs. Si Juving-Brunet incite publiquement à investir dans le « Franc Libre », la Banque de France alerte de son côté sur le fait que ceux qui « achèteraient cette prétendue "monnaie" […] le feraient à leurs risques et périls » (source : Conspiracy Watch/Twitter, 18 octobre 2022).

THIERRY BAUDET. « Je suis un théoricien du complot. Je crois que nous sommes gouvernés par une conspiration mondiale de reptiles maléfiques. Le seul qui s’y oppose, c’est Vladimir Poutine. Je suis un fan de Vladimir Poutine. Il est notre chevalier noir, notre héros », a déclaré le sulfureux député néerlandais Thierry Baudet lors d’une interview accordée dans le podcast du site américain Geopolitics and Empire, le 17 octobre. Des propos qui ont suscité la controverse chez nos voisins du Nord (source : RTBF, 18 octobre 2022).

VOLODYMYR ZELENSKY. Le président de l’Ukraine ne sortirait pas de son bureau et, pour jouer les courageux, tournerait des vidéos sur fond vert, ce procédé technique utilisé pour intégrer dans une image des objets ou des décors filmés séparément. Voilà la thèse, cas d’école de la désinformation, que l'équipe de « Vrai ou Fake » a choisi de décortiquer (source : Julien Pain/Twitter, 18 octobre 2022).

JEAN-MICHEL CADENAS. Un cadre du Rassemblement national en Mayenne, Jean-Michel Cadenas, a relayé une fausse information selon laquelle l’ambassadeur de France à Kiev, Étienne de Poncins, démissionnait de son poste en déplorant de « ne plus savoir ce que nous défendons ici ». Une infox démentie par le premier intéressé, qui avait été propagée sur Facebook par une page non-officielle intitulée RT Afrique. Cadenas a supprimé son tweet après l’interpellation de Conspiracy Watch (source : Conspiracy Watch/Twitter, 19 octobre 2022). Lire également le thread de notre collaborateur Élie Guckert, apportant des précisions sur les sources d’« information » de Jean-Michel Cadenas, qui prétend notamment que le massacre de Boutcha (février-mars 2022) a été mis en scène par les « Ukronazis ». À lire aussi, le complément d’informations apporté par le journaliste Alexandre Capron qui a tracé cette infox (source : Alexandre Capron/Twitter, 19 octobre 2022).

MALI. Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni le 18 octobre pour évoquer la situation au Mali, occasionnant un échange tendu entre le représentant de cet État et celui de la France. Le ministre des Affaires étrangères malien a en effet réitéré sa demande de réunion spéciale afin,selon lui, de produire les preuves d’une prétendue compromission de la France avec les djihadistes (source : TV5 Monde/Twitter, 19 octobre 2022). L’occasion de réécouter le 35e épisode de Complorama consacré à la propagande complotiste russe sur le continent africain. À lire également, l’article de Maxime Audinet et Kevin Limonier sur le « dispositif d’influence informationnelle de la Russie en Afrique subsaharienne francophone ».

CHRISTIAN PERRONNE. Mercredi 19 octobre, Christian Perronne, figure du covido-complotisme, a prononcé une conférence dans une salle du Parlement européen à Strasbourg, à l’initiative de l'eurodéputée du Rassemblement national Virginie Joron, membre du groupe parlementaire d'extrême droite « Identité & Démocratie ». Une manifestation qui a rassemblé différentes voix de la sphère antivax, covido-complotiste et extrémiste, dont notamment une eurodéputée allemande d’Alternative für Deutschland (AfD), connue pour ses affirmations trompeuses sur les vaccins anti-Covid. Christian Perronne a notamment à cette occasion diffusé une présentation où la pandémie de Covid-19 était qualifiée de « plandémie », le vaccin d'« inutile » et les traitements précoces tels que l’hydroxychloroquine crédités d'avoir « fait la preuve de leur efficacité »... (source : Conspiracy Watch/Twitter, 20 octobre 2022).

ORDRE DES MÉDECINS. La complosphère antivax exulte (voir ici, là, là ou encore là) : convoqué le 13 septembre dernier par la Chambre Disciplinaire de Première Instance (CDPI) du conseil régional de l’Ordre des médecins d’Ile-de-France (CROM IDF), Christian Perronne a obtenu vendredi 21 octobre gain de cause devant ses pairs concernant notamment une plainte qui avait été déposée contre lui par... le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM) ! L’infectiologue comparaissait pour ses prises de position lors de la crise sanitaire. Il avait relayé des thèses antivaccins, déclaré envers et contre toute preuve scientifique que l’ivermectine ou l’hydroxychloroquine avaient une efficacité avérée contre le Covid-19, et que les malades du Covid représentaient une aubaine financière pour les médecins. La CDPI a conclu que Christian Perronne s’était « borné à porter publiquement mais sans invectives [sic !] une voix discordante sur un sujet d’intérêt général ». Se prononçant dans le cadre d’une autre procédure, la CDPI a considéré qu’il ne ressortait d’aucune des pièces du dossier que le Pr Perronne aurait eu un discours antivax. Une décision qui a immédiatement suscité l'incompréhension sur les réseaux sociaux, le Pr Perronne ayant à plusieurs reprises soutenu des assertions trompeuses contre la vaccination anti-Covid et dénoncé, dans des termes dénués d'ambiguité, un vaccin anti-Covid présentant par exemple selon lui un « risque réel de transformer nos gènes définitivement ».

COMPLOTOLOGIE. Dans un entretien publié par le journal belge L’Écho, Rudy Reichstadt estime que les thématiques complotistes actuellement récurrentes ont trait « aux questions de santé (le Covid, les vaccins…) et de géopolitique (guerre en Ukraine) ». Pour le directeur de Conspiracy Watch, le complotisme est « un discours d’accusation [qui] fonctionne comme une machine capable de simplifier à l’extrême une réalité complexe et, en même temps, d’obscurcir des situations pourtant très claires » (source : L’Écho, 20 octobre 2022).

RÉCUPÉRATION. Le meurtre de Lola a été largement commenté sur la complosphère, donnant lieu à des lectures hallucinées du drame. Dans un live, la vidéaste complotiste Leelou a ainsi évoqué une « mascarade » : « tout est faux » explique-t-elle, faisant référence pêle-mêle aux rituels pédosatanistes, au Moloch, à l’adrénochrome ou aux Khazars (source : Conspiracy Watch/Twitter, 20 octobre 2022).

TWITTER. À la suite d’une vague de départ de Twitter de commentateurs de l’actualité, lassés de la violence des attaques qui s’y déchaînent, le journaliste Olivier Cimelière a pris la plume pour s’interroger sur l’avenir de la plateforme. « Les haineux vont-ils coloniser pour de bon Twitter ? ». Un billet d'humeur à lire sur « Le blog du communicant ».

« DES VACCINS ET DES HOMMES ». La chaîne Arte a diffusé le 18 octobre un documentaire censé « explorer les avancées scientifiques et les questionnements sur l’immunité avec des médecins et des chercheurs de renom ». Plusieurs scientifiques ayant visionné le film pointent des éléments trompeurs et nourrissant la pensée antivax (source : Le Parisien, 18 octobre 2022). Dix erreurs et dix infos ont notamment été décryptées par le professeur Alain Fischer, ancien président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, à la demande de L’Express. La RTS, de son côté, estime que « ce documentaire soulève des questions de société avec des regards et des observations diverses d’expert·es reconnu·es par la communauté scientifique [et qu’il] permet la prise de recul sur la question de la vaccination et contribue au débat. » On consultera aussi ce thread très complet sur les limites de ce film.

UNIVERSITÉ. L’Université Côte d’Azur a accueilli samedi 22 octobre à Nice, sur le campus Valrose, un colloque intitulé « Sciences et bouddhisme ». Organisé par Thierry Long, enseignant-chercheur en sciences humaines et sociales, cette journée de conférence a vu se succéder le directeur spirituel du principal centre bouddhiste tibétain des Alpes-Maritimes, un adepte du reiki, un autre de l’hypnose pour soigner les cystites et surtout une figure notoire de la complosphère antivax, Philippe Guillemant. Un mélange des genres dénoncé sur les réseaux sociaux (source : Nice-Matin, 21 octobre 2022).

YOGA. Toujours plus populaire, le yoga n'est pas exempt de dérives, qui peuvent aller jusqu'au complotisme. Un phénomène un peu similaire à ce qu'on peut retrouver avec la naturopathie par exemple. Les professionnels du yoga tentent d'y remédier, avec difficulté. Une tendance inquiète : le déplacement d'une partie de l'offre vers Internet : « En ligne, on trouve le meilleur comme le pire. On peut vite tomber sur des pseudo-gourous » (source : L’Express, 20 octobre 2022).

DOUGUINE. La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, fondée par Mgr Lefebvre, a donné samedi 22 octobre à Paris, en l’église Saint-Nicolas-du-Chardonnet, une messe en l’honneur de Daria Douguina, la fille de l’idéologue russe Alexandre Douguine tuée dans une explosion de son véhicule il y a deux mois (source : Adrien Nonjon/Twitter, 22 octobre 2022).

ALDO STERONE. Vidéaste depuis plus de dix ans, Aldo Sterone a construit sa notoriété autour de thématiques chères à l’extrême droite. Pourtant, une partie de la fachosphère lui reproche ses origines et sa religion supposée (source : StreetPress, 19 octobre 2022).

NOAM ANOUAR. Cet ancien syndicaliste policier est impliqué dans l'enquête sur les informations bidons de l'hebdomadaire Le Point accusant le couple de députés LFI Raquel Garrido et Alexis Corbière d'avoir exploité une femme de ménage. Ironie du sort, Noam Anouar, qui affiche une certaine proximité avec des figures complotistes, est donc éclaboussé… par un complot (source : Marianne, 23 octobre 2022).

DÉSINFORMATEURS. Ils avaient prédit des procès, des condamnations ou encore la guillotine pour des scientifiques, des médecins, des journalistes, des politiques ou des internautes. Ils ont également prédit des millions de morts liées à la vaccination, le retour de Donald Trump ou encore un « Great Reset ». Mais dans le monde réel, le vent ne semble pas avoir pris la direction espérée pour eux. « Que sont-ils devenus ? », s’est demandée la rédaction de Fact and Furious, après avoir étudié, il y a quelques mois, les profils de ces acteurs de la désinformation en France (source : Fact & Furious, 16 octobre 2022).

QANON. En partenariat avec Lighthouse Reports, Bellingcat, Der Spiegel, Il Manifesto et Trouw, Le Monde a analysé des milliers de messages en lien avec la mouvance QAnon, publiés pour l’essentiel entre mars et octobre 2022 en Italie, en Allemagne, en France et aux Pays-Bas. Une archive inédite qui permet d’observer avec précision le parcours des fausses informations et comment elles ruissellent des figures américaines jusqu’aux européennes (source : Le Monde, 13 octobre 2022).

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
Ă  propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross