Depuis des semaines, la section FO de Courbevoie diffuse sur les réseaux sociaux des contenus complotistes et antisémites. Sans que cela semble émouvoir quiconque à ce jour.

Ce 1er mai 2018, en début d’après-midi, alors que convergeaient les manifestants pour le traditionnel défilé parisien de la fête des travailleurs, le compte Twitter de la section Force ouvrière (FO) de Courbevoie publiait un message dans lequel il qualifiait la chaîne BFM TV de « bande de sionistes à la solde de l’oligarchie macroniste ».

Ce n’est pas la première fois que FO Courbevoie diffuse sur les réseaux sociaux des contenus de ce type. En décembre dernier, déjà, il relayait un contenu issu du site complotiste lelibrepenseur dénonçant « Big Pharma ». Depuis, le compte Twitter de la section a également posté des liens vers des sites complotistes comme Wikistrike, Réseau international ou Le Libre Penseur ou relaie des publications de ce genre, notamment du compte de la blogueuse complotiste Chantal Dupille, alias « Eva R-sistons ».

Les rares liens renvoyant vers le site de la centrale nationale sont noyés dans une mer de vidéos complotistes, de publications incriminant le Bilderberg, Goldman Sachs, la franc-maçonnerie, le « Nouvel Ordre Mondial », les « talmudistes », les Rothschild et les Rockefeller ou les « mensonges » des médias sur la Syrie.

Vérification faite, les comptes Twitter et Facebook aux couleurs de la section FO Courbevoie sont bien liés au site officiel de la section. Il ne s’agit pas d’une usurpation d’identité.

La personne en charge de la gestion du compte Twitter de FO Courbevoie agit-elle en conformité avec la ligne de son organisation syndicale ? Contacté hier par Conspiracy Watch, le service presse de FO a été averti des contenus concernés. La centrale syndicale, qui nous a assuré avoir pris connaissance de ces contenus, ne nous a adressé aucun commentaire pour le moment.

 

Mise à jour du 06/05/2018 :

Le compte Twitter FO Courbevoie a disparu dimanche 6 mai 2018. La page Facebook associée à la section de Courbevoie continue d’exister et plusieurs posts problématiques ont été supprimés. Le site de la section syndicale n’affiche plus de lien vers la page Facebook. Dans la journée du 5 mai, le compte Twitter de FO Courbevoie nous avait répondu, suggérant avoir été piraté. Une version peu cohérente avec la présence de contenus à caractère conspirationniste remontant à l’année 2016, comme celui-ci :

Mise à jour du 14/05/2018 :

Dix jours après la publication de notre article, Karen Gournay, secrétaire confédéral de Force ouvrière, nous a fait parvenir le message suivant par courriel :

« Les comptes Twitter et Facebook de nos camarades du 92 ont été piratés alors qu’ils se trouvaient en congé.

Lesdits comptes ont été “nettoyés” et clôturés (sous réserve de l’expiration d’un délai de 14 jours pour la clôture du compte Twitter et d’un délai de 30 jours pour la clôture définitive du compte Facebook).

La Confédération Force ouvrière vous remercie de l’avoir alertée quant à la publication de propos, que nous condamnons fermement, sur les réseaux sociaux. »

Une version qui, comme nous le notions supra, échoue à expliquer que des contenus complotistes aient été relayés par le compte FO Courbevoie depuis au moins le mois de juin 2016.