Pearl Harbor : Roosevelt a-t-il caché l'imminence de l'attaque ?
Depuis près de 70 ans, une théorie récurrente veut que le président américain Franklin Roosevelt, averti de l’imminence de l’attaque japonaise sur Pearl Harbor, ait choisi le silence, comptant sur ce choc pour convaincre ses compatriotes d’entrer en guerre.

« C’est une légende », tranche Daniel Martinez, historien rattaché au Mémorial national de Pearl Harbor à Hawaii, où l’aviation japonaise a détruit la flotte américaine du Pacifique le 7 décembre 1941, déclenchant l’entrée des États-Unis dans la seconde guerre mondiale. « C’est le genre de théorie du complot inventée pour vendre des livres ».

S’il est exact que le président Roosevelt (1933-45) désespérait de convaincre les Américains d’entrer dans le conflit, sa priorité avant Pearl Harbor était de combattre en Europe, alors sous la botte nazie, pas de combattre dans le Pacifique. (…)

Lire la suite sur LaPresse.ca.

Voir aussi :
* “ Local Pearl Harbor attack survivors unfazed by suggestion that White House had been warned of coming action ”, Jacksonville.com, December 6, 2011.

Pour aller plus loin :
La théorie du complot sur Pearl Harbor est l’un des serpents de mer de la littérature conspirationniste. Elle est présente aussi bien dans le fameux Livre Jaune n°5 – un des best-sellers du conspirationnisme contemporain consistant en une apologie discrète du nazisme sous le couvert de références New Age – que sous la plume de Bill Kaysing, un bibliothécaire américain devenu célèbre en développant la thèse selon laquelle aucun homme n’a jamais marché sur la Lune. On la retrouve également dans les propos de l’animateur télé égyptien Tawfiq Okacha, mêlée à des références aux Protocoles des Sages de Sion. Sans surprise, l’association complotiste ReOpen911, qui soutient notamment que les attentats du 11-Septembre sont le produit d’un complot interne américain, va jusqu’à écrire sur son site que « OUI, il est désormais absolument certain que Roosevelt, son cabinet et son état-major savaient parfaitement par qui, quand et comment Pearl Harbor allait être attaqué. OUI, Roosevelt, son cabinet et son état-major ont participé à la mise en place de cet événement par la coercition et l’instrumentalisation avec un degré d’implication qui reste à établir ».

L’ouvrage le plus récent publié aux Etats-Unis pour défendre la théorie du complot sur l’attaque de Pearl Harbor est celui de Robert Stinnett, Day of Deceit: The Truth about FDR and Pearl Harbor (1999). N’en déplaise aux conspirationnistes qui crient à la censure et au refus du débat, les thèses de Robert Stinnett, pour contestables qu’elles puissent être (Stinnett n’est pas historien, c’est un militaire reconverti dans le « journalisme d’investigation »), ont été publiquement discutées outre-Atlantique au moment de la sortie de son livre. L’immense majorité des historiens les rejettent. On se reportera tout particulièrement :
* aux articles de David Kahn, “ Did Roosevelt Know? ” et “ Remember Pearl Harbor ”, publiés dans la New York Review of Books ;
* au débat entre Robert Stinnett et l’historien Stephen Budiansky publié sur le site de The Independent Institute.