Guerres, traite négrière, crise économique : Dieudonné accuse « les sionistes »
Le 7 avril dernier, Dieudonné était l’invité de l’émission "Face to Face" diffusée sur la chaîne satellitaire officielle iranienne, PressTV. Présenté – faussement – comme ayant été plusieurs fois condamné, en France et au Canada, pour des déclarations « antisionistes » (en réalité, Dieudonné a bien été condamné à plusieurs reprises, mais pour des déclarations antisémites), l’humoriste, qui a rendu visite au président iranien Mahmoud Ahmadinejad il y a quelques mois, a déclaré qu’Israël rassemblait en son sein « la plus grosse mafia de l’histoire de l’humanité ». A l’en croire, le « sionisme » serait responsable d’à peu près tous les maux de la Terre :

«Aujourd’hui, ils [les « sionistes »] ont pris la France en otage et nous sommes entre les mains de ces ignares, de ces imbéciles… mais ils ont su s’organiser, ils se sont regroupés en mafia et ils ont aujourd’hui la main sur un pays qui mérite mieux, évidement, que ses dirigeants aujourd’hui. (…) Ce que je veux dire c’est que le sionisme est là pour diviser l’humanité, il est là pour régner, pour faire en sorte que nous nous battions, ils ont organisé toutes les guerres, ils organisent tous les désordres qu’il y a sur cette planète».

Sans le savoir, Dieudonné brode sur un thème antisémite récurrent, développé en son temps par Louis-Ferdinand Céline qui écrivait, dans Bagatelles pour un massacre : «On s’est étripé toujours sous l’impulsion des Juifs depuis des siècles et des siècles». Dieudonné voit également le sionisme comme un projet de domination mondiale :

«Le sionisme est là pour écraser les autres. C’est un projet qui essaie d’isoler un groupe d’individus…qu’il envoie à la mort d’ailleurs…pour dominer le monde et créer des troubles».

Dieudonné emprunte également à la Nation of Islam un discours révisionniste bien connu, faisant des Juifs les principaux acteurs de la traite négrière (sur ce sujet, on lira avec profit « Les Juifs, la traite des esclaves et l’histoire des États-Unis », par François-Xavier Fauvelle-Aymar) :

«Ils ont été impliqués dans l’esclavage. Il faut quand même savoir que 90 % des bateaux qui déportaient les Noirs d’Afrique vers les Antilles appartenaient à des juifs et que la majorité des négriers étaient juifs».

A l’instar du Hamas, qui a accusé le « lobby juif » d’être à l’origine de la crise financière, Dieudonné considère que l’effondrement de la bourse est le produit d’un « système sioniste » :

«Nous avons vu ça avec ce système de bourse, qui s’effondre. C’est un système injuste où quelques personnes dans le monde (…) peuvent ruiner des pays, enlever du travail à des tas de gens. Ca c’est un système sioniste. On l’a d’ailleurs vu avec Madoff, qui a levé des fonds extrêmement importants, et ces fonds sont allés à Israël. (…) Israël est devenu l’endroit des gangsters, des braqueurs de banque (…). Je pense qu’Israël rassemble en son sein… bon il y a évidemment des gens honnêtes, des gens qui ont été trompé…, mais nous avons, je crois là, localisé la plus grosse mafia de l’histoire de l’humanité».

L’année dernière, dans une vidéo présentée comme une énième performance artistique, Dieudonné avait dénoncé « le puissant lobby des youpins sionistes ».

Voir aussi :
* Dieudonné, ses amis, son public, ses obsessions
* Dieudonné et ses amis interdits de manifestation
* La vidéo sous-titrée en français et sa transcription sur le site de MEMRI.

(Merci à L.R.)