La rédaction du Monde.fr était-elle en sous-effectif en ce week-end du neuvième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 ? C’est ce qu’on peut supposer à la lecture d’un article paru ce samedi, un peu après 8 heures du matin, sur le site web du journal de référence de la presse hexagonale.

Intitulé « Les Etats-Unis n’en ont pas fini avec le 11-Septembre », le texte rédigé par Hélène Bekmezian (1) se livre à une promotion discrète du film conspirationniste Loose Change, dont un extrait vidéo est intégré à la page web, et de l’association ReOpen911, qui rassemble les partisans des thèses complotistes sur les attentats de 2001.

Mais l’article va plus loin encore en faisant passer en douce des contre-vérités tout droit sorties du bréviaire du militant conspirationniste. Dans un paragraphe intitulé « Des questions sans réponse », on lit qu’« il n’y a jamais eu d’explication globale et officielle répondant une bonne fois pour toutes à toutes les questions posées (versions contradictoires sur la nature de l’avion, images montrant des explosions suspectes…) », puis que « les autorités n’ont jamais accepté d’ouvrir une enquête indépendante, comme le réclament les familles des victimes ».

En une phrase, la journaliste reprend à son compte les accusations d’absence d’indépendance visant la commission d’enquête parlementaire américaine qui a rendu son rapport en 2004, laquelle était composée, à parité, de congressistes démocrates et républicains. Prenant la partie pour le tout, Hélène Bekmezian écrit également que les familles – et non des familles – de victimes réclament la réouverture de l’enquête. Cette synecdoque mensongère occulte les diversités d’opinions qui traversent les associations de familles de victimes du 11-Septembre qui, non seulement ne sont pas unanimes à vouloir la réouverture d’une enquête, mais sont loin de se rallier à la théorie du complot s’agissant des auteurs des attentats. On peut d’ailleurs le constater aisément en visitant les sites d’associations comme 9/11 Families for a Safe & Strong America, 9/11 Families for a Secure America Foundation, September 11th Families’ Association ou encore Families of September 11.

Champagne !

Comment ont réagi les internautes face à cet article qui risque d’entacher le sérieux d’un titre comme Le Monde ? Les réactions des abonnés du Monde.fr se partagent entre l’euphorie des activistes de la théorie du complot et la déception – lorsque ce n’est pas la colère – de lecteurs qui demandent des comptes et ont le sentiment d’avoir été floués, au point d’envisager de ne plus renouveler leur abonnement.

Du côté du forum de ReOpen911 en revanche, on exulte. Un fil de discussion est ouvert dès la fin de la matinée. L’ambiance est aux cotillons et au champagne :

« Une bonne nouvelle! Il y a un changement dans le ton, il y a des questions qui apparaissent. Dans le journal français de "référence"! Ca avance enfin. » (sytchevd78, 11h36)

« WAAOOUUUUHHHH c’est une stagiaire qui l’a écrit? elle est jolie?? bon, il y a un changement de ton, et REOPEN911 est même citée avec renvoi en bonne et due forme vers notre site. alors on ne se plaint pas » (Bluerider, 12h19)

« Ca me redonne le moral ce papier, notre lutte n’est surement pas inutile car c’est grâce à elle que la pression s’accentue et que les rédactions deviennent hésitantes, champagne ! » (selassie, 16h50)

« Très content aussi, même si on aurait préféré le voir sur le format papier du monde.
Néanmoins c’est un grand pas, malgré les imprécisions »
(lolozeunic, 16h53)

D’autres se font prosélytes et proposent de contacter l’auteure de l’article :

« Article qui fera date (…) Hélène Bekmezian >>> à contacter » (Bluerider, 12h44)

« Il faut aller la soutenir et laisser des commentaires sur le site du Monde. Les pro-vo s’y déchainent. C’est peut être la carrière de cette journaliste (et plus encore la suite que donnera Le Monde à cet article test) qui se joue en ce moment. Alors SVP, tous sur le site du Monde pour poster des commentaires de soutien » (Christo, 19h29).

On le voit, les conspirationnistes ne s’y sont pas trompés. Ils ont bien reconnu dans la prose d’Hélène Bekmezian une reprise des thèses qu’ils défendent. En début de soirée, la journaliste laisse un commentaire en forme de mise au point sur le site du Monde.fr :

« Vu les nombreux commentaires regrettant que je fasse mention des théories conspirationnistes sur le 11/09, il me parait important de faire une mise au point : Dans un article rassemblant tous les problèmes encore existants liés au 11-Septembre, il me semblait simplement juste et équitable de rappeler que, pour une partie des Américains, certaines questions demeurent. Je n’ai en aucun cas voulu donner du crédit (ou du discrédit) à ces théories mais juste rappeler qu’elles existent toujours ».

Au-delà du dérapage de ce week-end, qu’un tel texte ait pu se retrouver en page d’accueil du site internet du Monde pose avec acuité la question de l’articulation des rédactions web et papier dans la co-production du contenu et, au final, ses répercussions sur la qualité même de l’information.

Note :
(1) Journaliste « abonnée » au Monde.fr, Hélène Bekmezian gère le blog « L’Actu à froid », qui se donne pour objectif de revenir, "à froid", sur des événements ayant marqué l’actualité par le passé.

Mise à jour (01/11/2010) :
Le 19 septembre, la rédaction du Monde.fr a mis à jour le texte d’Hélène Bekmezian en insérant en tête de l’article l’avertissement suivant :
« Vu les nombreuses réactions suscitées par cet article, il semble évident que certains éléments ont été mal exprimés par son auteur. Il ne s’agissait évid
emment pas de faire ici l’apologie des thèses conspirationnistes. En revanche, il était impossible de ne pas en parler : elles ne cessent de se diffuser sur Internet. Nous avons donc pris la décision de reformuler les passages qui pouvaient prêter à confusion. »