William Rodriguez (capture d’écran YouTube/Islam Channel, 24/10/2014).

William Rodriguez est l’une des figures du mouvement conspirationniste sur les attentats du 11 septembre 2001.

Témoin des attentats du 11-Septembre, Rodriguez travaillait comme agent de maintenance au World Trade Center, à New York. Il se dit persuadé d’avoir entendu une explosion dans le sous-sol de la Tour Nord du World Trade Center un instant avant que le vol 11 d’American Airlines ne percute ses étages supérieurs. Toutefois, comme il se trouvait dans un sous-sol dépourvu de fenêtre à ce moment-là, il n’avait aucun moyen de savoir à quel moment l’avion s’est réellement écrasé dans le bâtiment. Son superviseur, qui était avec lui dans le bureau de maintenance lorsque le bâtiment a été frappé, a déclaré : « Étant à l’intérieur, nous ne savions pas qu’il y avait quelque chose qui se passait aux étages supérieurs. »

Le jour des attentats, Rodriguez aurait sauvé à lui seul quinze personnes. Etant muni d’un pass ouvrant les portes des cages d’escaliers de la Tour Nord, il aurait aidé les pompiers à accéder aux escaliers, contribuant au secours et à l’évacuation de dizaines de personnes. Il est réputé être la dernière personne à être sortie saine et sauve de la Tour Nord du World Trade Center avant son effondrement.

Par la suite, Rodriguez est devenu un activiste du 9/11 Truth Movement qui remet en cause la « version officielle » des attentats.

Il a participé, aux côtés notamment de Thierry Meyssan, Eric Hufschmid et Christopher Bollyn (du journal d’extrême droite American Free Press) au 9/11 Truth Tour, une tournée européenne financée par le philanthrope conspirationniste américain Jimmy Walter.

Il a également lancé le site web william911.com.

En juin 2006, il s’est rendu en Malaisie aux côtés de Jimmy Walter, Michael Collins Piper et Yvonne Ridley.

En février 2013, il a participé à la Conférence sur l’Hollywoodisme organisée à Téhéran, en compagnie notamment de Kevin Barrett, Ken O’Keefe, Mike Gravel, James Fetzer (Scholars for 9/11 Truth), William Engdahl, Thierry Meyssan ou encore Dieudonné M’Bala M’Bala, un événement considéré comme ayant « une profonde dimension antisémite et antisioniste » selon l’organisation américaine de lutte contre l’antisémitisme Anti-Defamation League.

 

(Dernière mise à jour le 17/03/2021)