L’annonce lundi de la fusillade dans le hall du journal Libération a suscité l’indignation unanime de toute la classe politique et déclenché une traque qui a pris fin hier soir, avec l’arrestation du suspect. Elle a aussi inspiré un commentaire singulier à Marie d’Herbais, posté lundi sur son compte Facebook, quelques heures à peine après les tirs :

«…ça sent l’Entourloupette…Cette Histoire de "Tireur Fou"….»

Une sortie complotiste qui contraste avec la position officielle prise immédiatement par le Front national, où travaille et milite Marie d’Herbais. Amie d’enfance de Marine Le Pen, Marie d’Herbais co-présente le blog vidéo de Jean-Marie Le Pen, "le Journal de bord". Elle est aussi l’épouse de Frédéric Chatillon, fondateur de Riwal, une société de conseil en communication qui édite le site web pro-Bachar el-Assad InfoSyrie.fr. Selon le site d’informations antifascistes REFLEXes, c’est cet ancien dirigeant du GUD qui, à l’été 2006, avait joué les intercesseurs pour un voyage de Dieudonné, Alain Soral, Ahmed Moualek, Marc George et Thierry Meyssan au Liban.