Michael Yeadon (capture d’écran YouTube, 19/11/2020).

Michael Yeadon (dit aussi Mike Yeadon) est un ancien chercheur chez Pfizer (1995-2011) où il a travaillé sur les allergies et la recherche respiratoire.

Contrairement à ce qui est parfois avancé à tort sur Internet, ce diplômé de biochimie n’est pas un immunologiste, et encore moins, comme le note l’AFP, « de renommée mondiale ».

Depuis l’apparition de la pandémie de Covid-19, Mike Yeadon fait figure de héros des anti-vaccination. « Son passé professionnel et ses prises de position sur le Covid-19 depuis un an font de lui une véritable prise de guerre pour tous ceux qui veulent voir dans la pandémie un complot ourdi pour dépeupler la planète (ou, au choix, contrôler la population) » écrit CheckNews, le service de fact-checking de Libération.

Dans un texte co-signé par l’Allemand Wolfgang Wodarg, Michael Yeadon soulève l’hypothèse selon laquelle les femmes vaccinées pourraient être rendues infertiles. Cependant, comme l’ont expliqué plusieurs spécialistes à l’AFP, « rien ne vient étayer à ce jour [cette théorie] qui est même plus qu’improbable »« Ces affirmations sont fausses, dangereuses et profondément irresponsables », renchérit auprès de Reuters un porte-parole du ministère britannique de la Santé et des Affaires sociales, interrogé sur les vues de Yeadon. « Les vaccins contre le Covid-19 sont le meilleur moyen de protéger les gens contre le coronavirus et sauveront des milliers de vies » poursuit-il.

La complosphère covido-sceptique a amplifié considérablement les prises de position vaccino-sceptiques de Michael Yeadon sur les vaccins et les tests Covid-19. Il est ainsi l’un des intervenants du film conspirationniste « Hold-up ».

Plusieurs sites conspirationnistes dont Égalité & Réconciliation [archive], Mondialisation.ca [archive], Geopolintel [archive] ou encore RT [archive] relaient ses prises de position. Medias-Presse.info s’appuie sur des déclarations de Yeadon pour annoncer que « les gouvernements (nous) mentent et préparent le dépeuplement massif » [archive]. Quant au site de Laurent Glauzy, Pro fide Catholica, il avance en septembre 2020 que « LE DIRECTEUR SCIENTIFIQUE DE PFIZER DÉCLARE QUE LA “DEUXIÈME VAGUE” A ÉTÉ TRUQUÉE LORS DE TESTS COVID FAUSSEMENT POSITIFS, “LA PANDÉMIE EST TERMINÉE” » [archive] !

Un mois plus tard, le controversé Gérard Delépine confirme sur FranceSoir : « l’épidémie est terminée en Europe et […] il n’y aura pas de 2ème vague » ! Yeadon est aussi invité à participer au « Débriefing » proposé régulièrement par le site en partenariat avec l’association Bon Sens.

Dans une des traductions proposée sur le blog de l’ancienne directrice de la rédaction du quotidien d’extrême droite Présent Jeanne Smits, Yeadon dénonce « des crimes contre l’humanité [sic] perpétrés à l’échelle globale contre une vaste proportion de la population mondiale » et affirme qu’il n’a « aucun doute quant au fait que nous sommes en présence de produits à la fois maléfiques […] et dangereux ».

Fin avril 2021, un texte truffé de fausses informations et présenté à tort comme étant de Mike Yeadon a largement circulé au sein de la complosphère francophone. Il a notamment été relayé par les complotistes Jean-Jacques Crèvecoeur et Christian Tal Schaller.

Dans une vidéo publiée le 5 mai 2021, Mike Yeadon affirme, contre l’avis d’une grande partie de la communauté scientifique, que les confinements n’ont « jamais ralenti la transmission » du coronavirus et que les masques ne fonctionnent pas.

 

(Dernière mise à jour le 06/05/2021)