Des gros titres aux petites infos passées inaperçues : ce qu’il fallait retenir de l’actualité des derniers jours en matière de conspirationnisme et de négationnisme (semaine du 15/04/2019 au 21/04/2019).

FABRIQUE DU MENSONGE. Le sixième et dernier volet du documentaire « La Fabrique du mensonge » était consacré à Paul Horner, le « roi des fake news ». Cet Américain, mort en 2017 des suites d’une overdose, sera parvenu à perturber la présidentielle américaine en exploitant cyniquement la crédulité du public et en tirant pleinement profit du modèle économique sur lequel sont fondés les grands prestataires de réseaux sociaux comme Google et Facebook. À voir en replay (source : francetvinfo.fr, 20 avril 2019).

ALAIN SORAL. Le polémiste d’extrême droite Alain Bonnet, dit Alain Soral, a été condamné le lundi 15 avril 2019 par la XIIIe chambre correctionnelle du TGI de Paris, à un an de prison ferme assorti d’un mandat d’arrêt, pour contestation de l’existence de la Shoah. Le site Égalité & Réconciliation avait publié la plaidoirie de l’avocat de Soral, Damien Viguier, à la suite d’une condamnation portant sur la publication d’une dessin jugé négationniste. La plaidoirie en question citait notamment le négationniste Faurisson. Par la décision du 15 avril, l’avocat a pour sa part écopé d’une amende de 15 000 euros. Les deux hommes ont fait appel (source : lemonde.fr, 15 avril 2019). « L’étoile du “complotisme” a pâli », a commenté Pierre Sautreuil dans La Croix, revenant sur le parcours d’Alain Soral et sur une popularité jugée aujourd’hui en perte de vitesse, à l’heure où des « plus jeunes, maîtrisant mieux les codes de l’Internet, et plus islamophobes qu’antisémites […], n’hésitent plus à se distinguer en s’en prenant directement à lui par vidéos interposées. » (source : La Croix, 15 avril 2019).

NOTRE-DAME. L’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame a donné lieu à des théories du complot émanant du monde entier et des horizons politiques les plus divers. La proximité de l’événement avec la programmation de l’allocution du Président de la République a suscité des interrogations sur le « timing ». Des réactions des groupes de « gilets jaunes », souvent supprimées par des administrateurs, aux déclarations de certains médias ou personnalités complotistes, Conspiracy Watch fait le point (source : Conspiracy Watch, 16 avril 2019). On lira aussi L’Express qui rapporte ces arguments qui ne se satisfont pas de la réalité et l’instrumentalisent au profit de leurs propres obsessions et de leur agenda, politique ou non. « Nous sommes dans un monde où il y aura systématiquement des théories du complot après chaque événement d’actualité. Cela reste moins surprenant lorsque l’on sait d’où ça vient », explique notamment Rudy Reichstadt, directeur de l’Observatoire du conspirationnisme (source : L’Express, 16 avril 2019). Parmi les voix qui se sont élevées pour commenter l’incendie tragique, il y a eu celle de la youtubeuse complotiste Maram Susli, qui a accusé Emmanuel Macron d’avoir « probablement mis le feu à Notre-Dame pour discréditer les Gilets jaunes ».

Cette figure complotiste dont les vidéos cumulent les centaines de milliers de vues a acquis une notoriété mondiale pour ses « analyses » qui font la part belle aux manipulations et aux affabulations de false flags. Susli se distingue surtout pour sa défense forcenée du régime de Bachar el-Assad. Lire l’enquête approfondie que le Daily Beast lui avait consacré il y a quelques années.

À propos des réactions des députés Nicolas Dupont-Aignant et Meyer Habib, qui ont réclamé « la vérité » sur l’incendie de Notre-Dame, le philosophe Raphaël Enthoven rappelle : « On peut poser toutes les questions qu’on veut. Seulement, certaines questions ne sont pas posées pour obtenir une réponse, mais uniquement pour répandre du soupçon. […] Une chose (salutaire) est de poser une question à partir des éléments dont on dispose afin de comprendre ce qui s’est passé. Tout autre est d’instiller un soupçon sous le prétexte de poser une question qui s’appuie elle-même sur un fantasme… » (source : Le Point, 19 avril 2019).

MEDIAPART. Après l’incendie de Notre-Dame, la publication d’un post de blog fortement complotiste dans le Club de Mediapart pose inévitablement la question de certains choix éditoriaux d’un média qui, il faut le souligner, totalise dix millions de visites par mois. Du fait de la difficile distinction entre les notes de certains lecteurs et les articles de la rédaction, du fait aussi des lacunes de la modération, le risque existe en effet de favoriser la diffusion de certaines théories et infox. Le point avec un thread de Conspiracy Watch (source : Conspiracy Watch (Twitter), 19 avril 2019).

SCIENCES PO. Des élèves strasbourgeois ont tenu des propos racistes, sexistes et négationnistes lors d’un tournoi sportif opposant les Instituts d’Études Politiques (IEP) français. Dans une lettre adressée aux étudiants, la direction affirme son intention de sanctionner les coupables. Par la voix de sa présidente, le collectif Copines a dénoncé un problème de longue date, ignoré par l’administration (source : rue89strasbourg.com, 15 avril 2019).

IRAN ET INFOX. La chaîne satellitaire officielle de l’Iran, Press TV, a relayé une infox du site satirique Le Gorafeuj, selon laquelle le président français Emmanuel Macron aurait donné son accord de principe pour que le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, en prise à certaines affaires, soit jugé en France et non dans son pays… Pour en savoir plus sur la chaîne Press TV qui accuse régulièrement les « sionistes » d’avoir organisé les attentats du 11-Septembre, d’être derrière la crise financière ou même d’avoir commandité la tuerie de Sandy Hook, on se reportera au zoom de Conspiracy Watch.

NÉGATIONNISME TURC. Une manifestation négationniste relative au génocide des Arméniens était prévue le samedi 20 avril 2019, devant la Cour européenne des droits de l’Homme, à Strasbourg. L’initiative, à quelques jours de la journée de commémoration nationale du génocide (24 avril), était portée par le Comité Talaat Pacha, une organisation para-étatique. Dans un thread, le journaliste Guillaume Perrier, spécialiste de la Turquie du du Moyen-Orient, a rappelé opportunément ce qu’est ce comité et qui fut Talaat Pacha (source : Twitter, 17 avril 2019).

QUENELLE. Au cours des dernières années, le geste de la « quenelle » s’est popularisé en France sous l’influence de l’extrême droite complotiste. Les clichés de personnes, célèbres ou anonymes, en train d’effectuer ce geste codé se sont multipliés sur internet. Quelle en est l’origine ? Conspiracy Watch répond à cette en vidéo. À partager ! (source : Conspiracy Watch, 18 avril 2019).