Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

🔮 Conspiracy News #49.2023

PubliĂ© par La RĂ©daction10 dĂ©cembre 2023

L’actu de la semaine dĂ©cryptĂ©e par Conspiracy Watch (semaine du 04/12/2023 au 10/12/2023).

AJ+. La − vieille − rumeur selon laquelle IsraĂ«l prĂ©lĂšve secrĂštement des organes sur des cadavres palestiniens a trouvĂ© un nouveau souffle avec la guerre IsraĂ«l-Hamas. Cette fake news est notamment propagĂ©e par le mĂ©dia qatari AJ+, Ă©manation d'Al-Jazeera, qui s’adresse principalement aux jeunes via des vidĂ©os en français. Celle rĂ©alisĂ©e sur ce sujet par l’humoriste « Abdel en vrai » a Ă©tĂ© vue plus de 240 000 fois en moins de 24 heures. Sur X, une « community note » a Ă©tĂ© ajoutĂ©e sous la vidĂ©o, prĂ©cisant qu’« il n’existe Ă  ce jour aucune technique mĂ©dicale qui permet de rĂ©utiliser l’organe d’un cadavre » (source : Conspiracy Watch, 8 dĂ©cembre 2023).

ISRAËL. La photo d'une femme portant ses deux enfants dans les bras circule sur Internet et les rĂ©seaux sociaux avec pour commentaire : « Qui est cet homme derriĂšre cette famille kidnappĂ©e ? » Selon une thĂ©orie devenue trĂšs virale en IsraĂ«l, « cet homme est un IsraĂ©lien envoyĂ© pour coordonner l'attaque du Hamas ». Le journaliste Julien Pain (France Info) a rencontrĂ© Achiya Schatz, directeur de l'ONG FakeReporter, qui analyse cette thĂ©orie du complot d'une trahison intĂ©rieure et en souligne la dangerositĂ© dans le contexte actuel (source : France Info, 7 dĂ©cembre 2023).

7 OCTOBRE. « Le massacre du Hamas a donnĂ© lieu Ă  la propagation d’histoires horrifiantes qui ne se sont pas toutes produites dans la rĂ©alitĂ©. La vĂ©ritĂ© est dĂ©jĂ  assez dure » : c'est le titre d'un article du Ha'Aretz (en hĂ©breu) paru dimanche dernier (source : Ha'Aretz, 3 dĂ©cembre 2023 ; Courrier international, 6 dĂ©cembre 2023). À la suite des tueries commises le 7 octobre en IsraĂ«l, des hommes politiques, des officiers, des secouristes volontaires et des gestionnaires de rĂ©seaux sociaux ont, chacun Ă  leur maniĂšre, fourni une quantitĂ© de tĂ©moignages aussi atroces les uns que les autres. Le problĂšme, met en garde Ha'Aretz, c’est que « si la plupart de ces tĂ©moignages ont Ă©tĂ© Ă©tayĂ©s et recoupĂ©s et sont donc irrĂ©futables, certains se sont rĂ©vĂ©lĂ©s erronĂ©s voire faux, fournissant ainsi et Ă  leur corps dĂ©fendant des munitions aux nombreux nĂ©gationnistes de la tuerie ». Ainsi, la rumeur concernant la dĂ©capitation de « 40 bĂ©bĂ©s », la circonstance qu'un bĂ©bĂ© aurait Ă©tĂ© tuĂ© aprĂšs avoir Ă©tĂ© mis dans un four, que des bĂ©bĂ©s auraient Ă©tĂ© pendus Ă  des cordes Ă  linge ou celle d'une femme enceinte dont on aurait ouvert le ventre pour en sortir un foetus ne sont pas corroborĂ©es par les faits. « L’"affaire des bĂ©bĂ©s’", lit-on, reposait sur le tĂ©moignage recueilli en anglais de Golan Vach, un officier de rĂ©serve israĂ©lo-amĂ©ricain qui, pour parler d’enfants, utilisait le terme anglais "baby". Cette erreur a Ă©tĂ© commise en toute bonne foi et n’attĂ©nue en rien l’ampleur des atrocitĂ©s rĂ©ellement commises par le Hamas. »

La rĂ©daction de Conspiracy Watch a participĂ© le 4 dĂ©cembre Ă  une projection en comitĂ© restreint du film d'environ 45 minutes documentant plusieurs des exactions commises par le Hamas le 7 octobre Ă  l'encontre de la population civile israĂ©lienne. RĂ©alisĂ© par les autoritĂ©s de l'État hĂ©breu Ă  partir de conversations interceptĂ©es, d'images de vidĂ©osurveillance, d'images diffusĂ©es en streaming sur les rĂ©seaux sociaux, d'images rĂ©cupĂ©rĂ©es sur les tĂ©lĂ©phones de victimes ou dans des camĂ©ras embarquĂ©es dans des vĂ©hicules et d'images captĂ©es directement par les terroristes du Hamas via les GoPro dont ils Ă©taient Ă©quipĂ©s, ce film constitue un Ă©chantillon des heures de vidĂ©o disponibles sur les massacres. Il atteste du meurtre dĂ©libĂ©rĂ© de civils israĂ©liens dĂ©sarmĂ©s et de la commission, par le Hamas, d'actes de barbarie.

A noter que l'USC Shoah Foundation, une ONG américaine fondée dans les années 1990 par Steven Spielberg, a pris l'initiative de recueillir les témoignages des survivants des massacres du 7 octobre. Une centaine de témoignages ont déjà été enregistrés auprÚs des médias et des organisations partenaires en Israël et une trentaine d'entre eux ont déjà été mis en ligne sur la chaßne YouTube de l'organisation. Son président, Robert J. Williams, estime que ce projet contribuera à lutter contre la désinformation et à la lutte contre l'antisémitisme (source : USC Shoah Foundation, 1er décembre 2023).

DÉNI. « Je n’ai pas entendu les tĂ©moignages et je n’ai pas vu les images », a affirmĂ© l'ambassadrice palestinienne Hala Abou Hassira, interrogĂ©e sur France Info Ă  propos des viols et sĂ©vices sexuels commis par le Hamas le 7 octobre. Pour faire la lumiĂšre sur ces crimes dĂ©jĂ  largement documentĂ©s, la reprĂ©sentante en France de l’AutoritĂ© palestinienne, elle-mĂȘme originaire de Gaza et qui a perdu des dizaines de membres de sa famille dans les bombardements israĂ©liens, rĂ©clame « une commission d’enquĂȘte des Nations unies et des instances juridiques les plus hautes pour trancher sur ce qu'il s'est passĂ© » (source : France Info/X, 8 dĂ©cembre 2023).

Le 18 novembre dernier, Samantha Pearson, directrice d'un centre d'aide aux victimes d'agressions sexuelles dépendant de l'Université de l'Alberta (Canada) signait une lettre ouverte niant que des femmes ont été violées le 7 octobre.

Une commission civile sur les crimes du Hamas commis le 7 octobre contre les femmes et les enfants a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e une semaine aprĂšs les attaques par une professeure de droit international, Cochav Elkayam Levy, par ailleurs fondatrice du Dvora Institute for Gender and Sustainability. « Des femmes et des filles, rappelle-t-elle, ont Ă©tĂ© assassinĂ©es, torturĂ©es, terrorisĂ©es et violĂ©es de la maniĂšre la plus inhumaine qui soit. Les preuves sont accablantes et indĂ©niables. Et encore une fois, le mĂȘme mĂ©canisme de dĂ©ni infligĂ© aux victimes individuelles de viol est dĂ©sormais infligĂ© Ă  nous toutes – femmes, filles, mĂšres, sƓurs et filles en IsraĂ«l. Par qui ? Par ceux qui sont censĂ©s savoir. Comprendre. Croire. » (source : Le Point, 23 novembre 2023).

« PALLYWOOD ». De nombreux comptes pro-israĂ©liens dĂ©tournent des vidĂ©os afin d’accuser les Palestiniens de Gaza de mettre en scĂšne leurs souffrances. Cette rhĂ©torique n’est pas nouvelle et porte mĂȘme un nom : « Pallywood », jeu de mots sur « Palestine » et « Hollywood » qui suggĂšre que l'essentiel de ce que l'on sait des pertes civiles palestiniennes est le rĂ©sultat de mises en scĂšne ayant pour but de retourner l’opinion publique contre IsraĂ«l (source : Le Parisien, 5 dĂ©cembre 2023).

MEL K SHOW. Brian Hooker, directeur scientifique de l'organisation antivax Children's Health Defense, a participĂ© Ă  plusieurs reprises au Mel K Show, une Ă©mission animĂ©e par Mel K, une adepte de QAnon. Il y a attaquĂ© les vaccins et promu un livre antivax coĂ©crit avec le fondateur de l'organisation, qui n’est autre que le candidat Ă  la prĂ©sidentielle Robert F. Kennedy Jr. Celui-ci a pris congĂ© de l’organisation en avril dernier, avant de lancer sa campagne pour les primaires prĂ©sidentielles du Parti dĂ©mocrate amĂ©ricain (source : Media Matters for America, 8 dĂ©cembre 2023).

TUCKER CARLSON. L’ex-animateur vedette de Fox News Tucker Carlson a invitĂ© sur sa chaĂźne le pape du complotisme amĂ©ricain, Alex Jones. Cette invitation constitue une rĂ©habilitation en rĂšgle de celui qui a Ă©tĂ© condamnĂ© en 2022 Ă  une amende record de prĂšs d’1,5 milliards de dollars pour avoir niĂ© le massacre de l’école Sandy Hook (2012). Carlson a pu saluer celui qui, selon lui, aurait prĂ©vu le 11-Septembre, le Covid, la guerre en Ukraine
 Un entretien complaisant qui constitue une vĂ©ritable opĂ©ration de promotion de l’influenceur extrĂ©miste (source : Tristan MendĂšs France/X, 8 dĂ©cembre 2023).

CONSPIZAP. Qu'ils voient une mise en scĂšne derriĂšre la conquĂȘte de la lune ou qu'ils nient la rĂ©alitĂ© de la pandĂ©mie de Covid, les conspirationnistes n'ont pas de limite : en quelques minutes, le CONSPIZAP propose une sĂ©lection du pire de ce que notre Ă©quipe a vu passer au cours du mois de novembre 2023.

ATTENTAT. L'annonce de l'attentat du pont de Bir-Hakeim à Paris le 3 décembre, au cours duquel un touriste allemand a été tué, a été accompagnée de plusieurs commentaires complotistes provenant aussi bien d'Idriss Sihamedi, que d'Hicham Hamza, Salim Laïbi ou encore Francis Lalanne (source : Conspiracy Watch/X, 3 décembre 2023).

À noter que le terroriste, qui avait prĂȘtĂ© allĂ©geance Ă  l’organisation État islamique, avait initialement prĂ©vu d'agir dans le jardin-mĂ©morial des Enfants du VĂ©l’ d’Hiv (source : Le Monde, 6 dĂ©cembre 2023).

TIKTOK. L'application prĂ©fĂ©rĂ©e des jeunes, compte aujourd'hui, prĂšs de 1,6 milliard d'utilisateurs partout dans le monde et presque un Français sur trois. Elle est un succĂšs planĂ©taire de la Chine, propriĂ©tĂ© de l'entreprise Byte Dance. Une rĂ©volution technologique dont le systĂšme de gestion de contenus reste opaque, mĂȘme pour ses modĂ©rateurs. De plus en plus puissante, l’application TikTok est accusĂ©e comme les autres rĂ©seaux sociaux, de collecter nos donnĂ©es personnelles. À une diffĂ©rence prĂšs, comme le montre ce nouvel Ă©pisode de la sĂ©rie documentaire de France 5 « La fabrique du mensonge », elle est soupçonnĂ©e de les transmettre au rĂ©gime chinois et d'influencer les opinions publiques dans le monde entier (source : France TV, 3 dĂ©cembre 2023).

CIBLES DU COMPLOTISME. Trois chercheurs britanniques en psychologie révÚlent qu'il n'est pas possible d'apprécier pleinement la façon dont les théories du complot divisent la société si l'on ne prend pas également en considération la maniÚre dont ceux qu'elles prennent pour cibles sont affectés. Non seulement les théories du complot attisent les tensions entre les groupes, mais elles peuvent également causer un préjudice émotionnel aux personnes qui appartiennent aux groupes ciblés (source : The Conversation, 4 décembre 2023).

SONDAGE. Une enquĂȘte Ipsos portant sur dix pays, rĂ©alisĂ©e pour le forum de discussion politique les Entretiens de Royaumont, s’est intĂ©ressĂ©e aux Ă©carts qui peuvent exister entre la rĂ©alitĂ© et sa perception. Le sondage montre que certaines thĂšses complotistes trouvent un Ă©cho auprĂšs de 15 Ă  25% de la population. C’est notamment le cas des thĂ©ories autour du « Grand remplacement », de l’armĂ©e ukrainienne qui serait infiltrĂ©e par des nĂ©o-nazis et de l’alunissage amĂ©ricain de 1969, qui aurait Ă©tĂ© tournĂ© dans un studio par la Nasa (source : Conspiracy Watch/X, 4 dĂ©cembre 2023 ; le rapport complet est ici).

DÉCONSPIRATEURS. Dans le 46e Ă©pisode de notre Ă©mission, Tristan MendĂšs France, Rudy Reichstadt et David Medioni ont reçu le sociologue SmaĂŻn Laacher, auteur notamment de Croire Ă  l'incroyable : un sociologue Ă  la Cour nationale du droit d'asile (Gallimard, 2018) et de Le fait migratoire et les sept pĂ©chĂ©s capitaux (Editions de l’Aube, 2022). Au sommaire de ce nouveau numĂ©ro : la carte interactive de la complosphĂšre francophone sortie par Conspiracy Watch et ses partenaires ; le dernier numĂ©ro de Complorama sur le Pizzagate ; et une longue discussion autour du thĂšme du « Grand Remplacement », en France et Ă  l'Ă©tranger (source : Conspiracy Watch, 4 dĂ©cembre 2023).

Cet article est en accĂšs libre.
Pour qu’il le reste, Conspiracy Watch a besoin de vous.
Je suis d'accord, je fais un don
je continue ma lecture

AJ+. La − vieille − rumeur selon laquelle IsraĂ«l prĂ©lĂšve secrĂštement des organes sur des cadavres palestiniens a trouvĂ© un nouveau souffle avec la guerre IsraĂ«l-Hamas. Cette fake news est notamment propagĂ©e par le mĂ©dia qatari AJ+, Ă©manation d'Al-Jazeera, qui s’adresse principalement aux jeunes via des vidĂ©os en français. Celle rĂ©alisĂ©e sur ce sujet par l’humoriste « Abdel en vrai » a Ă©tĂ© vue plus de 240 000 fois en moins de 24 heures. Sur X, une « community note » a Ă©tĂ© ajoutĂ©e sous la vidĂ©o, prĂ©cisant qu’« il n’existe Ă  ce jour aucune technique mĂ©dicale qui permet de rĂ©utiliser l’organe d’un cadavre » (source : Conspiracy Watch, 8 dĂ©cembre 2023).

ISRAËL. La photo d'une femme portant ses deux enfants dans les bras circule sur Internet et les rĂ©seaux sociaux avec pour commentaire : « Qui est cet homme derriĂšre cette famille kidnappĂ©e ? » Selon une thĂ©orie devenue trĂšs virale en IsraĂ«l, « cet homme est un IsraĂ©lien envoyĂ© pour coordonner l'attaque du Hamas ». Le journaliste Julien Pain (France Info) a rencontrĂ© Achiya Schatz, directeur de l'ONG FakeReporter, qui analyse cette thĂ©orie du complot d'une trahison intĂ©rieure et en souligne la dangerositĂ© dans le contexte actuel (source : France Info, 7 dĂ©cembre 2023).

7 OCTOBRE. « Le massacre du Hamas a donnĂ© lieu Ă  la propagation d’histoires horrifiantes qui ne se sont pas toutes produites dans la rĂ©alitĂ©. La vĂ©ritĂ© est dĂ©jĂ  assez dure » : c'est le titre d'un article du Ha'Aretz (en hĂ©breu) paru dimanche dernier (source : Ha'Aretz, 3 dĂ©cembre 2023 ; Courrier international, 6 dĂ©cembre 2023). À la suite des tueries commises le 7 octobre en IsraĂ«l, des hommes politiques, des officiers, des secouristes volontaires et des gestionnaires de rĂ©seaux sociaux ont, chacun Ă  leur maniĂšre, fourni une quantitĂ© de tĂ©moignages aussi atroces les uns que les autres. Le problĂšme, met en garde Ha'Aretz, c’est que « si la plupart de ces tĂ©moignages ont Ă©tĂ© Ă©tayĂ©s et recoupĂ©s et sont donc irrĂ©futables, certains se sont rĂ©vĂ©lĂ©s erronĂ©s voire faux, fournissant ainsi et Ă  leur corps dĂ©fendant des munitions aux nombreux nĂ©gationnistes de la tuerie ». Ainsi, la rumeur concernant la dĂ©capitation de « 40 bĂ©bĂ©s », la circonstance qu'un bĂ©bĂ© aurait Ă©tĂ© tuĂ© aprĂšs avoir Ă©tĂ© mis dans un four, que des bĂ©bĂ©s auraient Ă©tĂ© pendus Ă  des cordes Ă  linge ou celle d'une femme enceinte dont on aurait ouvert le ventre pour en sortir un foetus ne sont pas corroborĂ©es par les faits. « L’"affaire des bĂ©bĂ©s’", lit-on, reposait sur le tĂ©moignage recueilli en anglais de Golan Vach, un officier de rĂ©serve israĂ©lo-amĂ©ricain qui, pour parler d’enfants, utilisait le terme anglais "baby". Cette erreur a Ă©tĂ© commise en toute bonne foi et n’attĂ©nue en rien l’ampleur des atrocitĂ©s rĂ©ellement commises par le Hamas. »

La rĂ©daction de Conspiracy Watch a participĂ© le 4 dĂ©cembre Ă  une projection en comitĂ© restreint du film d'environ 45 minutes documentant plusieurs des exactions commises par le Hamas le 7 octobre Ă  l'encontre de la population civile israĂ©lienne. RĂ©alisĂ© par les autoritĂ©s de l'État hĂ©breu Ă  partir de conversations interceptĂ©es, d'images de vidĂ©osurveillance, d'images diffusĂ©es en streaming sur les rĂ©seaux sociaux, d'images rĂ©cupĂ©rĂ©es sur les tĂ©lĂ©phones de victimes ou dans des camĂ©ras embarquĂ©es dans des vĂ©hicules et d'images captĂ©es directement par les terroristes du Hamas via les GoPro dont ils Ă©taient Ă©quipĂ©s, ce film constitue un Ă©chantillon des heures de vidĂ©o disponibles sur les massacres. Il atteste du meurtre dĂ©libĂ©rĂ© de civils israĂ©liens dĂ©sarmĂ©s et de la commission, par le Hamas, d'actes de barbarie.

A noter que l'USC Shoah Foundation, une ONG américaine fondée dans les années 1990 par Steven Spielberg, a pris l'initiative de recueillir les témoignages des survivants des massacres du 7 octobre. Une centaine de témoignages ont déjà été enregistrés auprÚs des médias et des organisations partenaires en Israël et une trentaine d'entre eux ont déjà été mis en ligne sur la chaßne YouTube de l'organisation. Son président, Robert J. Williams, estime que ce projet contribuera à lutter contre la désinformation et à la lutte contre l'antisémitisme (source : USC Shoah Foundation, 1er décembre 2023).

DÉNI. « Je n’ai pas entendu les tĂ©moignages et je n’ai pas vu les images », a affirmĂ© l'ambassadrice palestinienne Hala Abou Hassira, interrogĂ©e sur France Info Ă  propos des viols et sĂ©vices sexuels commis par le Hamas le 7 octobre. Pour faire la lumiĂšre sur ces crimes dĂ©jĂ  largement documentĂ©s, la reprĂ©sentante en France de l’AutoritĂ© palestinienne, elle-mĂȘme originaire de Gaza et qui a perdu des dizaines de membres de sa famille dans les bombardements israĂ©liens, rĂ©clame « une commission d’enquĂȘte des Nations unies et des instances juridiques les plus hautes pour trancher sur ce qu'il s'est passĂ© » (source : France Info/X, 8 dĂ©cembre 2023).

Le 18 novembre dernier, Samantha Pearson, directrice d'un centre d'aide aux victimes d'agressions sexuelles dépendant de l'Université de l'Alberta (Canada) signait une lettre ouverte niant que des femmes ont été violées le 7 octobre.

Une commission civile sur les crimes du Hamas commis le 7 octobre contre les femmes et les enfants a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e une semaine aprĂšs les attaques par une professeure de droit international, Cochav Elkayam Levy, par ailleurs fondatrice du Dvora Institute for Gender and Sustainability. « Des femmes et des filles, rappelle-t-elle, ont Ă©tĂ© assassinĂ©es, torturĂ©es, terrorisĂ©es et violĂ©es de la maniĂšre la plus inhumaine qui soit. Les preuves sont accablantes et indĂ©niables. Et encore une fois, le mĂȘme mĂ©canisme de dĂ©ni infligĂ© aux victimes individuelles de viol est dĂ©sormais infligĂ© Ă  nous toutes – femmes, filles, mĂšres, sƓurs et filles en IsraĂ«l. Par qui ? Par ceux qui sont censĂ©s savoir. Comprendre. Croire. » (source : Le Point, 23 novembre 2023).

« PALLYWOOD ». De nombreux comptes pro-israĂ©liens dĂ©tournent des vidĂ©os afin d’accuser les Palestiniens de Gaza de mettre en scĂšne leurs souffrances. Cette rhĂ©torique n’est pas nouvelle et porte mĂȘme un nom : « Pallywood », jeu de mots sur « Palestine » et « Hollywood » qui suggĂšre que l'essentiel de ce que l'on sait des pertes civiles palestiniennes est le rĂ©sultat de mises en scĂšne ayant pour but de retourner l’opinion publique contre IsraĂ«l (source : Le Parisien, 5 dĂ©cembre 2023).

MEL K SHOW. Brian Hooker, directeur scientifique de l'organisation antivax Children's Health Defense, a participĂ© Ă  plusieurs reprises au Mel K Show, une Ă©mission animĂ©e par Mel K, une adepte de QAnon. Il y a attaquĂ© les vaccins et promu un livre antivax coĂ©crit avec le fondateur de l'organisation, qui n’est autre que le candidat Ă  la prĂ©sidentielle Robert F. Kennedy Jr. Celui-ci a pris congĂ© de l’organisation en avril dernier, avant de lancer sa campagne pour les primaires prĂ©sidentielles du Parti dĂ©mocrate amĂ©ricain (source : Media Matters for America, 8 dĂ©cembre 2023).

TUCKER CARLSON. L’ex-animateur vedette de Fox News Tucker Carlson a invitĂ© sur sa chaĂźne le pape du complotisme amĂ©ricain, Alex Jones. Cette invitation constitue une rĂ©habilitation en rĂšgle de celui qui a Ă©tĂ© condamnĂ© en 2022 Ă  une amende record de prĂšs d’1,5 milliards de dollars pour avoir niĂ© le massacre de l’école Sandy Hook (2012). Carlson a pu saluer celui qui, selon lui, aurait prĂ©vu le 11-Septembre, le Covid, la guerre en Ukraine
 Un entretien complaisant qui constitue une vĂ©ritable opĂ©ration de promotion de l’influenceur extrĂ©miste (source : Tristan MendĂšs France/X, 8 dĂ©cembre 2023).

CONSPIZAP. Qu'ils voient une mise en scĂšne derriĂšre la conquĂȘte de la lune ou qu'ils nient la rĂ©alitĂ© de la pandĂ©mie de Covid, les conspirationnistes n'ont pas de limite : en quelques minutes, le CONSPIZAP propose une sĂ©lection du pire de ce que notre Ă©quipe a vu passer au cours du mois de novembre 2023.

ATTENTAT. L'annonce de l'attentat du pont de Bir-Hakeim à Paris le 3 décembre, au cours duquel un touriste allemand a été tué, a été accompagnée de plusieurs commentaires complotistes provenant aussi bien d'Idriss Sihamedi, que d'Hicham Hamza, Salim Laïbi ou encore Francis Lalanne (source : Conspiracy Watch/X, 3 décembre 2023).

À noter que le terroriste, qui avait prĂȘtĂ© allĂ©geance Ă  l’organisation État islamique, avait initialement prĂ©vu d'agir dans le jardin-mĂ©morial des Enfants du VĂ©l’ d’Hiv (source : Le Monde, 6 dĂ©cembre 2023).

TIKTOK. L'application prĂ©fĂ©rĂ©e des jeunes, compte aujourd'hui, prĂšs de 1,6 milliard d'utilisateurs partout dans le monde et presque un Français sur trois. Elle est un succĂšs planĂ©taire de la Chine, propriĂ©tĂ© de l'entreprise Byte Dance. Une rĂ©volution technologique dont le systĂšme de gestion de contenus reste opaque, mĂȘme pour ses modĂ©rateurs. De plus en plus puissante, l’application TikTok est accusĂ©e comme les autres rĂ©seaux sociaux, de collecter nos donnĂ©es personnelles. À une diffĂ©rence prĂšs, comme le montre ce nouvel Ă©pisode de la sĂ©rie documentaire de France 5 « La fabrique du mensonge », elle est soupçonnĂ©e de les transmettre au rĂ©gime chinois et d'influencer les opinions publiques dans le monde entier (source : France TV, 3 dĂ©cembre 2023).

CIBLES DU COMPLOTISME. Trois chercheurs britanniques en psychologie révÚlent qu'il n'est pas possible d'apprécier pleinement la façon dont les théories du complot divisent la société si l'on ne prend pas également en considération la maniÚre dont ceux qu'elles prennent pour cibles sont affectés. Non seulement les théories du complot attisent les tensions entre les groupes, mais elles peuvent également causer un préjudice émotionnel aux personnes qui appartiennent aux groupes ciblés (source : The Conversation, 4 décembre 2023).

SONDAGE. Une enquĂȘte Ipsos portant sur dix pays, rĂ©alisĂ©e pour le forum de discussion politique les Entretiens de Royaumont, s’est intĂ©ressĂ©e aux Ă©carts qui peuvent exister entre la rĂ©alitĂ© et sa perception. Le sondage montre que certaines thĂšses complotistes trouvent un Ă©cho auprĂšs de 15 Ă  25% de la population. C’est notamment le cas des thĂ©ories autour du « Grand remplacement », de l’armĂ©e ukrainienne qui serait infiltrĂ©e par des nĂ©o-nazis et de l’alunissage amĂ©ricain de 1969, qui aurait Ă©tĂ© tournĂ© dans un studio par la Nasa (source : Conspiracy Watch/X, 4 dĂ©cembre 2023 ; le rapport complet est ici).

DÉCONSPIRATEURS. Dans le 46e Ă©pisode de notre Ă©mission, Tristan MendĂšs France, Rudy Reichstadt et David Medioni ont reçu le sociologue SmaĂŻn Laacher, auteur notamment de Croire Ă  l'incroyable : un sociologue Ă  la Cour nationale du droit d'asile (Gallimard, 2018) et de Le fait migratoire et les sept pĂ©chĂ©s capitaux (Editions de l’Aube, 2022). Au sommaire de ce nouveau numĂ©ro : la carte interactive de la complosphĂšre francophone sortie par Conspiracy Watch et ses partenaires ; le dernier numĂ©ro de Complorama sur le Pizzagate ; et une longue discussion autour du thĂšme du « Grand Remplacement », en France et Ă  l'Ă©tranger (source : Conspiracy Watch, 4 dĂ©cembre 2023).

Inscrivez-vous Ă  notre newsletter 

Depuis seize ans, Conspiracy Watch contribue Ă  sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans Ă©quivalent. Pour pĂ©renniser nos activitĂ©s, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
Ă  propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2024 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross