Syrie : le père Paolo Dall’Oglio contre la théorie du complot
D’origine italienne, le père jésuite Paolo Dall’Oglio a vécu pendant trente ans en Syrie, où il a œuvré au dialogue islamo-chrétien. Il a été forcé de quitter ce pays en juin dernier après qu’il a pris publiquement position en faveur d’une transition démocratique en Syrie. Interviewé récemment par Courrier International, le père Dall’Oglio s’insurge contre la propagande complotiste développée par les partisans du régime de Bachar el-Assad. Extraits :

« Courrier International : Que vous inspire l’affirmation selon laquelle la tragédie syrienne est le fruit d’un complot pro-occidental et pro-israélien ?

Paolo Dall’Oglio : C’est de la paranoïa. Il y a une convergence paranoïaque entre, d’une part, des nationalistes identitaires, anti-impérialistes ou catholiques traditionalistes, et, d’autre part, des militants de gauche anti-impérialistes. Le tout au nom d’une solidarité quasi mystique avec les Palestiniens, contre Israël, voire contre les Juifs. La juste cause du peuple palestinien – reconnue par le droit international – n’est qu’un masque destiné à protéger les intérêts prosaïques d’un régime génocidaire et mafieux et à nier la juste cause du peuple syrien. Dans le fond, il n’est pas étonnant que les derniers alliés objectifs du régime syrien soient ceux qui ont toujours nié le génocide du peuple juif et, aujourd’hui, nient la révolution du peuple syrien. Certains, au sein de ce que j’ai du mal à appeler la “gauche”, le font d’une façon plus ou moins politiquement correcte, tandis que d’autres reproduisent sans broncher le discours de certains ecclésiastiques syriens qui n’ont jamais renoncé à s’appuyer éhontément sur un corpus évangélique antijuif. »

Source : Paolo Dall’Oglio, « Les divisions de l’opposition sont le gage d’une démocratie plurielle », propos recueillis par Pascal Fenaux, Courrier international, 25 septembre 2012.

Voir aussi :
* Yassine Al-Haj Saleh, « L’aveuglement idéologique d’un grand reporter », Al-Hayat (tr. fr. : Courrier International, 20 septembre 2012).
* Syrie : la légion française d’Assad
* Sur la Syrie, la propagande à longueur de commentaires
* L’écœurante propagande du régime syrien