Italie : le thème du complot dans l'historiographie contemporaine
Le thème de la conspiration domine la littérature historique de l’Italie récente. La période républicaine est représentée dans la plupart des cas comme un continuum criminel, un trajet mêlé de mystères et secrets, régi par l’action illégale et connivente des hiérarchies atlantistes avec certains groupes dominants et des élites politiques.

A partir des années 70 des expressions comme "pouvoir invisible", "pouvoirs occultes", "Etat dans l’Etat", "Etat parallèle", sont rentrées dans le lexique courant et dans le sens commun. A plusieurs reprises Norberto Bobbio a évoqué l’action de ces "pouvoirs invisibles" (mafia, camorra, loges maçonniques indépendantes, fractions incontrôlées des services secrets), pour trouver une explication aux événements qui ont traversé l’Italie. Toutes ces expressions ont depuis trouvé une synthèse dans une nouvelle formule : celle de "double Etat".

Lire l’intégralité du texte sur le site de la revue Drôle d’Epoque.

Source : Paolo Persichetti, « Rhétorique du complot et représentation judiciaire dans les récits historiques de l’Italie contemporaine », Drôle d’Epoque, n° 10 : Secrets et silences, printemps 2002.