Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot

Recherche

Facebook
Twitter
Rss











Dernières notes



La Bibliothèque
Les Protocoles des Sages de Sion : Faux et usages d'un faux, de Pierre-André Taguieff
La Foire aux illuminés, de Pierre-André Taguieff
La synarchie. Le mythe du complot permanent, d'Olivier Dard
L'Obsession du complot, de Frédéric Charpier
Le style paranoïaque. Théories du complot et droite radicale en Amérique, de Richard Hofstadter
Les rhétoriques de la conspiration, sous la direction d'Emmanuelle Danblon & Loïc Nicolas
La Causalité diabolique, de Léon Poliakov
Tous paranos ? Pourquoi nous aimons tant les complots... de Pierre-Henri Tavoillot & Laurent Bazin
La Société parano, de Véronique Campion-Vincent
L'imaginaire du complot mondial, de Pierre-André Taguieff









Par Paul-François Paoli


Le Cimetière de Prague, d'Umberto Eco (Grasset, 2011)
Le Cimetière de Prague a eu un grand succès en Italie. Mais on reproche à son auteur de mélanger le vrai et le faux, les faits et les rumeurs. Cette polémique est-elle justifiée ? Le point de vue de Pierre-André Taguieff.

LE FIGARO. - Que vous inspire le roman d'Umberto Eco ?

Pierre-André TAGUIEFF. - Depuis longtemps, Eco a exprimé son intérêt pour les histoires de complots, souvent liées à la fabrication de faux et à des manipulations policières, dans lesquelles les faits historiques tendent à se confondre avec des fictions romanesques. Ce qui est le cas des Protocoles des sages de Sion, l'un des faux les plus célèbres de l'histoire occidentale, auquel il consacre quelques pages dans Le Pendule de Foucault (1988) - plongée dans l'univers bariolé de l'ésotérisme qui représente pour moi une éblouissante réussite. On en trouve aussi une brillante évocation dans l'essai «Protocoles fictifs» (Six promenades dans les bois du roman et d'ailleurs, Grasset, 1996), où il revient sur les origines du mythe de la conspiration juive ou judéo-maçonnique internationale dont Les Protocoles des sages de Sion sont le principal vecteur depuis leur publication en Russie à la fin de l'été 1903. Mais ce qu'il en a fait dans son dernier roman ne m'a ni accroché ni convaincu.

Lire la suite sur le site du Figaro (la version longue de l'interview est disponible sur le site Le Ring).


Voir aussi :
* En vidéo : Les Protocoles des Sages de Sion : Histoire d'un faux, par Pierre-André Taguieff