Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot

Recherche

Facebook
Twitter
Rss











Dernières notes



La Bibliothèque
La Société parano, de Véronique Campion-Vincent
L'Effroyable Imposteur, de Fiammetta Venner
L'effroyable mensonge, de Guillaume Dasquié et Jean Guisnel
La synarchie. Le mythe du complot permanent, d'Olivier Dard
Tous paranos ? Pourquoi nous aimons tant les complots... de Pierre-Henri Tavoillot & Laurent Bazin
Mythes et mythologies politiques, de Raoul Girardet
Les Nouveaux imposteurs, d'Antoine Vitkine
L'Obsession du complot, de Frédéric Charpier
Les Protocoles des Sages de Sion : Faux et usages d'un faux, de Pierre-André Taguieff
Les rhétoriques de la conspiration, sous la direction d'Emmanuelle Danblon & Loïc Nicolas









Huit ans après, Ben Laden revendique toujours les attentats
Le site As-Sahab, souvent utilisé par Al-Qaïda pour faire passer ses messages a diffusé, lundi 14 septembre, un enregistrement sonore attribué à Oussama Ben Laden. Dans ce document d'une durée d'environ dix minutes, le milliardaire saoudien appelle le président américain Barack Obama à mettre fin aux guerres en Irak et en Afghanistan :

« O peuple américain, je vous adresse ce discours pour vous rappeler les raisons du 11-Septembre, des guerres qui en ont découlé et de ses conséquences, et pour vous rappeler comment y mettre un terme par la racine. (…) D’abord, permettez-moi de dire que nous avons déclaré à plusieurs reprises, depuis plus de deux décennies et demie, que la raison de notre conflit avec vous est votre soutien à vos alliés israéliens qui occupent notre terre de Palestine. C’est cette position, ainsi que quelques autres injustices, qui nous ont poussés à mener à bien les événements du 11-Septembre ».

Le dernier enregistrement audio de Ben Laden avait été diffusé le 3 juin 2009. Il y rejetait l'ouverture du président Obama envers le monde musulman lors de son discours du Caire.

Ce document sonore s'ajoute à la soixantaine d'autres messages diffusés, depuis le 11 septembre 2001, par Ben Laden et son bras droit, l'Egyptien Ayman al-Zawahiri. En mars dernier, Khaled Cheikh Mohammed - le cerveau présumé des attentats - et quatre de ses co-accusés avaient adressé à la justice militaire américaine un texte dans lequel ils revendiquaient les accusations dont ils font l'objet comme « des signes d'honneur ».

Dans Al-Qaida dans le texte (PUF, 2005), les islamologues Gilles Kepel et Jean-Pierre Milelli rappellent qu'Oussama Ben Laden a revendiqué les attentats du 11-Septembre à plusieurs reprises :

• dans un enregistrement vidéo diffusé le 13 décembre 2001 (et daté du 9 novembre 2001) dans lequel il évoquait très clairement la préparation des attentats ;
• dans un texte intitulé "Recommandations tactiques" daté de décembre 2002 ;
• dans l'enregistrement diffusé le 18 octobre 2003 ("Seconde lettre aux musulmans d'Irak") ;
• dans la vidéo intitulée "Message au peuple américain", diffusée sur Al-Jazira le 30 octobre 2004.

Les partisans de la théorie du complot, dont beaucoup sont persuadés, à l'instar de Jean-Marie Bigard, que « Ben Laden est mort depuis longtemps », considèrent que tous ces enregistrements sont des faux, produits dans le cadre d'une vaste entreprise de mystification commanditée par les services secrets américains depuis plus de huit ans...