Pascal Sacré (capture d’écran YouTube/Réinfo Covid, janvier 2021).

Pascal Sacré est un médecin belge et contributeur régulier du site conspirationniste Mondialisation.ca depuis 2009. Il co-anime le site hypnovidence.com qui propose des formations à l’hypnose et à la gestion du stress. Il s’est également illustré par ses prises de position très ouvertement hostiles aux vaccins [archive].

Pascal Sacré apparaît dans le film « Ceci n’est pas un complot », de Bernard Crutzen, ainsi que dans le bonus du film « Hold-up » de Pierre Barnérias. Le collectif Citizens4Science a consacré une notice à son parcours.

En 2010, Pascal Sacré est l’auteur de textes favorables à la théorie du complot sur les attentats du 11 septembre 2001 [archive 1, archive 2].

Le 13 août 2020, il publie sur Mondialisation.ca un texte intitulé « COVID-19: qui est complotiste ? » dans lequel il écrit : « La vérité, c’est que vous serez étiqueté « complotiste » si et seulement si vous tenez des propos contraires aux versions officielles des personnes, institutions, gouvernements adoubés, reconnus. »

Le 14 octobre 2020, il signe sur le même site le texte « COVID-19: RT-PCR ou comment enfumer toute l’humanité ».

A la même période, il est licencié du centre de soins intensifs de Charleroi (Belgique) où il exerçait en tant que réanimateur. De nombreuses figures de la complosphère francophone telles que Jean-Dominique Michel le soutiennent. Selon ses dires, il aurait été licencié pour délit d’opinion. L’hôpital quant à lui s’est refusé à tout autre commentaire. Une page Facebook intitulée « Soutien au Dr Pascal Sacré » est créée fin octobre 2020.

Le 30 novembre 2020, il déclare dans une vidéo publiée sur la chaîne YouTube de Mondialisation.ca :

« Cessez d’écouter des gens, même dits experts, qui ne proposent que trois choses : se masquer, se confiner, attendre. Attendre la mort ou un poison présenté comme un vaccin. Ceci c’est l’appel du 29 novembre, après l’appel du 18 juin, mes compatriotes, ne vous trompez pas de guerre, ne vous trompez pas de cible […]. Ne vous laissez pas tromper. Sortez, respirez sans masque, enseignez, ouvrez les bars et les restaurants. »

Arguant, comme dans cette vidéo, que nous faisons face à une « épidémie de tests », il minimise de manière régulière la dangerosité du Covid-19.

Il intervient sur de nombreux sites conspirationnistes et partage des contenus issus du site complotiste Réseau International comme le 1er décembre 2020, dans un post Facebook où il écrit que « la Belgique s’enfonce désormais dans ce qu’il faudra bien finir par appeler par son nom, le terrorisme d’État. »

Source : Facebook, 01/12/2020.

Le 5 décembre 2020, il participe à une émission sur Radio Courtoisie avec Louis Fouché.

Le 10 décembre 2020 il intervient sur FranceSoir à qui il accorde une interview d’une cinquantaine de minutes. Il participe à au moins deux vidéos-conférence pour le site REINFO COVID de Louis Fouché.

Pascal Sacré diffuse également de fausses informations sur Facebook. En 2020, à la veille du réveillon de Noël, il écrit que « toutes les maladies et morts [sont] liées aux mesures anticovid et non au covid ! »

Source : Facebook, 23/12/2020.

Début février 2021, il met en ligne une vidéo dans laquelle il affirme qu’il existe des traitements « alternatifs » pour prévenir et guérir le Covid-19 : il cite l’ivermectine, l’hydroxychloroquine associé à l’azithromycine, le zinc ou encore les vitamines. Débunké par l’AFP, qui en profite pour rappeler que le médecin défend régulièrement des personnalités comme Alexandra Henrion-Caude, cette vidéo n’en a pas moins été partagée plus de 1700 fois sur Facebook.

Le 25 juillet 2021, il publie une longue publication sur sa page Facebook dans laquelle il accuse le vaccin contre le Covid d’être responsable de cas de Guillain-Barré et de cas de maladie de Parkinson chez certains vaccinés. Il se base notamment sur un document paru dans Children’s Health Defense, une plateforme fondée par l’activiste antivaccination américain Robert F. Kennedy Jr.

Pascal Sacré est également à l’origine du site Sacrémédical qui se présente comme ayant « pour but premier de mettre en lien ces médecins eux-mêmes afin d’être solidaires et plus forts face aux attaques, mais surtout de mettre en lien ces médecins et ces patients qui veulent une autre médecine, une médecine qui soigne et qui agit dans l’intérêt du patient et non de la science ou des firmes pharmaceutiques. » Il invite les « médecins qui acceptent de répondre à des questions de personnes dans la détresse face aux médecins qui obéissent aveuglément aux directives gouvernementales » à lui laisser leurs coordonnées.

 

(Dernière mise à jour le 29/07/2021)