Selon un membre des services de sécurité iraniens, Javad Jahangirzadeh, le chef d’Al-Qaïda était un agent au service des Etats-Unis. Ces derniers se seraient servis de lui pour planifier des attentats terroristes. « L’Occident se réjouissait des récentes opérations de Ben Laden. Aujourd’hui, l’Occident a été forcé de le tuer pour éviter une possible fuite d’informations qu’ils pouvaient détenir. Des informations plus précieuses que l’or ».

Autre variante venue d’Iran: un député membre de la Commission sur la sécurité et les Affaires étrangères, Ismail Kosari, aurait déclaré, selon le site israélien Ynetnews du groupe Yedioth Media Group, que Ben Laden n’était qu’une « marionnette au service d’Israël, créée dans le but de présenter une image violente de l’Islam après les attentats du 11 septembre ».

Il semble que la raison pour laquelle les responsables iraniens mettent Ben Laden et les Etas-Unis dans le même camp, est que le chef d’Al-Qaïda était, tout comme Washington, un ennemi de Téhéran. (…)

Lire la suite sur le site de L’Express.