Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

Comment certains Américains en arrivent-ils à croire en la théorie du complot ?

Obama n’est pas américain. Le dernier-né trisomique de Sarah Palin n’est pas le sien. Le gouvernement américain est responsable des attentats du 11 Septembre... Voyage chez les «Birthers», les «Triggers» et les «Truthers».

Hey, bonne nouvelle ! Nous avons survécu à la dernière déflagration de la théorie du complot qu’il est convenu d’appeler le «Trig Trutherism» - ou l’hypothèsce aujourd’hui discréditée selon laquelle le plus jeune fils de Sarah Palin [Trig, né en 2008 NDT] n’est pas d’elle.

La semaine dernière, Geoffrey Dunn, auteur de The Lies of Sarah Palin (Les mensonges de Sarah Palin) a publié un long article - supprimé par le Huffington Post avant d’être racheté par Business Insider, dont le site est en plus grande nécessité de trafic - revenant sur le même sujet. Son argument a été réduit à néant par Justin Elliott dans Salon ainsi que par les autres journalistes qui se sont résignés à s’engager dans l’une des théories du complot les plus fastidieuses de tous les temps (une théorie du complot sérieuse est censée moins ressembler à une intrigue secondaire de General Hospital).

En revanche, la justification avancée par Dunn pour avoir écrit son article est bien moins ennuyeuse. (...)

Lire la suite sur Slate.fr.

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
à propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross