Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Bertrand Scholler (capture d'écran YouTube, 16/02/2023).

Bertrand Scholler (1969-) est un entrepreneur et géophysicien français. Ingénieur diplômé de l'École des mines et de l'IEP de Paris, il ouvre en 2013 une galerie d’art à Paris dans le 7ème arrondissement, suivie d'une autre à Miami trois ans plus tard. Il se présente désormais comme « consultant en stratégie ».

Bertrand Scholler intervient régulièrement sur les questions énergétiques, la guerre en Ukraine et les thématiques de l’art sur des médias alteratifs, de « réinformation » ou faisant la part belle à la désinformation conspirationniste (Radio Courtoisie, Sud Radio, les chaînes YouTube Gérard Infos, TV Libertés ou Planètes360...). En mars 2022, il est interviewé par FranceSoir, pour faire « un tour d’horizon complet des éléments qui l’ont amené à sortir des sentiers battus concernant la crise du Covid et plus récemment la guerre en Ukraine ». Scholler n'hésite pas en outre à relayer des contenus émanant d'autres plateformes conspirationnistes, parmi lesquelles Réseau international [archive].

Son tropisme pro-Poutine l'a rapproché de l'ancien sénateur Yves Pozzo di Borgo. Invité de l'émission « Touche pas à mon poste » (TPMP) en avril 2022, Scholler y vient prendre la défense du Kremlin et remettre en question la réalité du massacre de Boutcha, une intervention saluée notamment par le site soralien Égalité & Réconciliation (qui l'a qualifiée de « courageuse »).

Lorsque le domicile de l’ancien président américain Donald Trump est perquisitionné, en août 2022, Bertrand Scholler estime dans un tweet que l’« État profond est en panique ». Fin novembre de la même année, il est invité sur la chaîne YouTube Géopolitique Profonde, au micro de son animateur principal Mike Borowski, pour revenir sur « les liens secrets entre FTX, Joe Biden et la guerre en Ukraine ».

En janvier 2023, il estime dans un nouveau tweet que « Davos n'est qu'un événement de Relation Publics qui permets (sic) d’élargir le cercle de disciples qui participent à la mise en place d’un agenda qui les dépasse tous. Ça s’appelle la mise en place du Nouvelle (sic) Ordre Mondial avec avant le Great Reset qui approche ». Dans le même esprit, il revient dans un thread du 10 janvier 2023 sur son refus d’être vacciné contre le Covid-19, « pour 1 raison et aucune théorie du complot. […] L’étape du Covid (qui a suivi les balbutiements avec h1n1) semble faire partie d’une fuite en avant du contrôle de nos corps mais aussi de nos âmes » pour conclure que « 2023 risque d’être une année très difficile pour les rebelles », terme qu'il utilise pour qualifier les partisans des thèses complotistes. Huit jours plus tard, dans un nouveau thread, il évoque cette fois des « sujets » comme « l'adrénochrome […], la pédophilie dans les hautes sphères (voir Karl Zéro ou Epstein) […] des nano particules injectables […] le transhumanisme par les progrès de l’IA et l’eugénisme par la "vaccination" » tout en se demandant s’il existe « une limite au côté malsain et même diabolique d’une étroite élite qui règne sur le politique, l’économique, le médiatique, l’éducatif, le social et même le religieux ».

À l'occasion de la diffusion mi-février du premier épisode de sa propre « émission » YouTube, il propose un large tour d’horizon de ses croyances conspirationnistes concernant « l’Homme sur la Lune, l’assassinat de JFK, les attentats du 11/09, les séismes de Turquie, mais également les pandémies, les injections, la 5G, Epstein, l’Adrenochrome, Clinton, Trump, Obama et Biden, Nord Stream 1 & 2, Hollywood, la littérature, les media, le 6 janvier, la culture Woke, l’intelligence artificielle par Microsoft, les hommes verts, Tucker Carlson et Hersh, etc ».

Le 2 mars 2023, tandis que Moscou dénonce une « attaque terroriste [de] nationalistes ukrainiens » sur son territoire (ce que dément l'Ukraine), Bertrand Scholler évoque dans un tweet le spectre de « nouveaux Oradour-sur-Glane en Russie pour "la nettoyer des ses habitants"», reprenant à son compte un discours d'inversion victimaire régulièrement utilisé par le Kremlin.

Source : Twitter, 02/03/2023.

Dans un nouvel entretien avec le site Géopolitique Profonde, début avril 2023, il avance que « les noms sont en général jamais le fruit du hasard. Elon Musk rappelait il y a quelques jours que Neil Armstrong c'est Neil A et que ca voulait aussi dire Alien [...] Et en fait, jamais aucun homme n'est allé sur la Lune ». Le 22 avril 2023, après l'échec du lancement de la fusée géante de SpaceX, Starship, il demande dans une question rhétorique si « nous sommes vraiment naïfs ? » de croire que les Américains ont pu aller si facilement dans l'espace et sur la Lune il y a plus de 50 ans, fustigeant au passage les « gens qui nous ont fait croire au Covid et au 11/09 ».

 

(Dernière mise à jour le 29/04/2023)

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2023 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross