Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

Le terme de « réinformation » est apparu au début des années 2000.

Par sa construction, il présuppose que les citoyens sont mal informés voire désinformés, mystifiés, par les médias dits « mainstream »,  qui pratiqueraient de manière systématique la « censure » des voix « dissidentes ». Cette situation justifierait la raison d'être de médias « alternatifs » ayant vocation à réinformer en faisant fi de la « doxa » et de la « pensée dominante » ou « bien pensante ».

De nombreux sites d'extrême droite se décrivent eux-mêmes comme assurant une mission de « réinformation », à l'instar de Radio Courtoisie. Ils sont généralement subsumés sous le terme de « réinfosphère ». Suite au déclenchement de la pandémie de Covid-19, l'anesthésiste Louis Fouché a créé un collectif baptisé Réinfo Covid ainsi qu'un site éponyme. Une association dénommée Réinfo Liberté, présidée par l'enseignant-chercheur Vincent Pavan, a été créée par la suite pour soutenir Réinfo Covid.

Fin octobre 2022, le site d'Alain Soral, Égalité & Réconciliation (E&R), inscrit sur la bannière de sa page d'accueil la formule « résistance et réinformation ».

Instigateur d'un Dictionnaire de la réinformation (2010) se présentant comme un « lexique de la dissidence », l'idéologue d'extrême droite Jean-Yves Le Gallou est l'un des plus importants promoteurs de la notion de « réinformation ». « Le politiquement correct, explique-t-ils'impose au monde politique, administratif et intellectuel à travers les médias traditionnels. Le principe de la réinformation c'est donc de donner des informations et des points de vues alternatifs face à cette censure. L'expression "Grand Remplacement", par exemple, est entrée dans le vocabulaire courant grâce aux médias alternatifs ».

 

(Dernière mise à jour le 29/01/2023)

Cet article est en accès libre.
Pour qu’il le reste, Conspiracy Watch a besoin de vous.
Je suis d'accord, je fais un don
je continue ma lecture

Le terme de « réinformation » est apparu au début des années 2000.

Par sa construction, il présuppose que les citoyens sont mal informés voire désinformés, mystifiés, par les médias dits « mainstream »,  qui pratiqueraient de manière systématique la « censure » des voix « dissidentes ». Cette situation justifierait la raison d'être de médias « alternatifs » ayant vocation à réinformer en faisant fi de la « doxa » et de la « pensée dominante » ou « bien pensante ».

De nombreux sites d'extrême droite se décrivent eux-mêmes comme assurant une mission de « réinformation », à l'instar de Radio Courtoisie. Ils sont généralement subsumés sous le terme de « réinfosphère ». Suite au déclenchement de la pandémie de Covid-19, l'anesthésiste Louis Fouché a créé un collectif baptisé Réinfo Covid ainsi qu'un site éponyme. Une association dénommée Réinfo Liberté, présidée par l'enseignant-chercheur Vincent Pavan, a été créée par la suite pour soutenir Réinfo Covid.

Fin octobre 2022, le site d'Alain Soral, Égalité & Réconciliation (E&R), inscrit sur la bannière de sa page d'accueil la formule « résistance et réinformation ».

Instigateur d'un Dictionnaire de la réinformation (2010) se présentant comme un « lexique de la dissidence », l'idéologue d'extrême droite Jean-Yves Le Gallou est l'un des plus importants promoteurs de la notion de « réinformation ». « Le politiquement correct, explique-t-ils'impose au monde politique, administratif et intellectuel à travers les médias traditionnels. Le principe de la réinformation c'est donc de donner des informations et des points de vues alternatifs face à cette censure. L'expression "Grand Remplacement", par exemple, est entrée dans le vocabulaire courant grâce aux médias alternatifs ».

 

(Dernière mise à jour le 29/01/2023)

Inscrivez-vous à notre newsletter 

Depuis seize ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2024 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross