Hier, 2 janvier 2008, le Secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a accusé Israël d’être responsable des derniers assassinats politiques au Liban.

Dans une interview diffusée à la télévision libanaise, Nasrallah a prétendu qu’Israël avait planifié les attaques afin de semer la discorde entre les différentes factions du pays. « Israël a le plus à gagner avec ces assassinats », a-t-il déclaré. « Il veut arracher le Liban à la Syrie – et prouver que le Liban ne peut assurer lui-même sa propre sécurité, afin que les agences de sécurité soit responsables de la sécurité ici, comme en Irak ».

Pendant l’interview, qui a été diffusée simultanément sur la chaîne libanaise NBN TV (affiliée à Nabih Berri, chef du mouvement chiite Amal et président du Parlement libanais) et sur la chaîne du Hezbollah Al-Manar, Nasrallah a prétendu que Washington avait pour objectif de prendre pied au Liban afin d’imposer la paix avec Israël, d’éliminer le Hezbollah et de «détruire le droit au retour des réfugiés palestiniens en les installant définitivement au Liban».

Source : Haaretz, 3 janvier 2008.