Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

Mort d'Arafat : quand la propagande sort de la bouche des enfants

Publié par La Rédaction24 novembre 2009

Le 10 novembre 2009, dans le cadre des cérémonies commémorant la mort de Yasser Arafat, la chaîne de télévision de l'Autorité palestinienne, PA-TV, a diffusé un clip vidéo au cours duquel plusieurs enfants palestiniens ont évoqué la mémoire de leur ancien président et leur certitude que ce dernier était mort... empoisonné par les Israéliens. Voici la transcription de leurs messages :

Un petit garçon : J'ai été très très triste quand Arafat est mort en martyr, parce qu'il était un homme bon et qu'il était un combattant. Il a soutenu la lutte, il a participé à la lutte, il n'a pas fait la paix, etc. Il voulait se battre.
Un deuxième petit garçon : Yasser Arafat était un président très très important. Il a tenu tête à tous ses ennemis et n'avait peur de personne. Quiconque approchait, il arrivait à le stopper. Les Juifs, les Israéliens et tous les gens qui sont contre nous avaient peur de lui. Quand il est mort, il est mort empoisonné.
Une petite fille : Je dis qu'il est mort empoisonné par les Juifs. C'est ce que je dis.
Un troisième petit garçon : Arafat disait : "Ils me veulent mort, ils me veulent prisonnier, mais je leur dis : Martyr ! Martyr ! Martyr !"
Une deuxième petite fille : C'est notre ancien président. Il était assiégé à Ramallah et lorsqu'il était assiégé, nous étions bouleversés. Les Juifs l'ont empoisonné et je les hai énormément. Allah leur rendra la monnaie de leur pièce.
Un quatrième petit garçon : Il est mort empoisonné par les Juifs. Je ne sais pas de quoi il est mort mais je sais qu'il a été tué par les Juifs.
Un cinquième petit garçon : Ils ont complètement détruit sa maison et il était parqué entre quatre murs et, à la fin, les Juifs l'ont empoisonné et ont accusé quelqu'un d'autre.

Yasser Arafat est décédé de mort naturelle à l'hôpital d'instruction des armées Percy de Clamart le 11 novembre 2004. Son dossier médical écarte expressément l'hypothèse de l'empoisonnement.

Source :
* Itamar Marcus &Nan Jacques Zilberdik, " Kids' hate speech against Jews included in PA Arafat memorial ", Palestinian Media Watch, 17 novembre 2009.

Voir aussi :
* Il y a cinq ans, la mort de Yasser Arafat... et la naissance d'une théorie du complot.
* Libel: Israel murdered Arafat.

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
à propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross