Irène Grosjean (capture d’écran YouTube/Le Chou Brave, 24/09/2013).

Irène Grosjean (1930 – ) est une naturopathe adepte du crudivorisme qui s’est notamment distinguée par ses prises de position radicalement hostiles à la vaccination et son compagnonnage avec la complosphère francophone.

Proche du Pr Henri Joyeux, elle anime le site SantéNaturopathie.com qui met à disposition des témoignages, des vidéos de recettes et propose, moyennant finances, des stages dont le montant peut s’élever jusqu’à 990 euros.

N’assurant plus de nouvelles consultations, elle renvoie vers une liste de praticiens au nombre desquels le naturopathe Miguel Barthelery, l’un des intervenants du film conspirationniste « Hold-up », condamné le 15 octobre 2021 à deux ans de prison avec sursis et interdit d’exercer (il a fait appel).

Capture d’écran du site santenaturopathie.com.

Sur sa page Facebook, qui compte plus de 100 000 abonnés, Irène Grosjean indique exercer la naturopathie depuis 1958.

Certaines des vidéos dans lesquelles elle intervient dépassent largement le million de vues sur YouTube comme cette interview donnée au site Le Chou Brave (près de 1,9 million de vues).

Au mois de juin 2017, elle est interviewée sur la chaîne « On passe à l’acte » où elle livre sa « philosophie de vie pour comprendre le bonheur et les clefs d’une bonne santé ». Dans cette vidéo, qui totalise 1,3 million de vues, elle prend partie pour une « médecine de santé » qu’elle oppose à « une médecine de maladies ». Elle déclare également que « le péché originel, c’est la cuisson de nos aliments » ou encore que « toutes les maladies sont guérissables ».

Comme l’a relevé à plusieurs reprises le collectif L’Extracteur, Irène Grosjean défend des thèses dangereuses comme lorsqu’elle suggère dans son livre que manger des fruits peut faire « gai-rire du SIDA » et qu’elle y partage un extrait conspirationniste de l’ouvrage de Ghislaine Lanctôt, La Mafia médicale, sur « l’origine du VIH ». On y apprend que le virus du sida « est une pure création de laboratoire » et qu’il aurait été « délibérément provoqué […] par le biais des essais de vaccination contre l’hépatite B sur les homosexuels. »

En mars 2020, dans une vidéo intitulée « Irène Grosjean, connarovirus ou coronavirus ? » et vue plusieurs centaines de milliers de fois, la naturopathe affirme :

« Ils ont très bien compris : ils ont développé la peur. Et la peur du connarovirus [sic], la peur de la maladie, évidemment, ça va faire vendre des vaccins pour se protéger. »

Dans une vidéo publiée un mois plus tard, le 9 avril 2020, et totalisant plus de 195 000 vues sur YouTube, elle apparaît aux côtés de Christian Tal Schaller, dont elle a co-préfacé avec Thierry Casasnovas et Jean-Pierre Joseph l’e-book Vaccins : bienfaiteurs ou assassins ?.

Comme le relève le site Les Journalistes Solidaires, selon Irène Grosjean « le coronavirus est une affaire commerciale montée pour vendre des médicaments et des vaccins ». La solution ? Ne pas le craindre, ni même le combattre, car le virus serait « écologique, comme un système de nettoyage. »

Grosjean est également présente aux côtés de plusieurs acteurs importants de la complosphère francophone tels que Chloé Frammery ou Hayssam Hoballah [archive]. Elle apparaît aussi sur le site de France Soir [archive] et est relayée par le site complotiste Lumière sur Gaïa.

Le 7 octobre 2021, dans un live avec Jean-Jacques Crèvecoeur et Christian Tal Schaller, elle annonce aux côtés de Chloé Frammery son intention de créer une école de santé.

 

(Dernière mise à jour le 19/10/2021)