Des gros titres aux petites infos passées inaperçues : ce qu’il fallait retenir de l’actualité des derniers jours en matière de conspirationnisme et de négationnisme (semaine du 25/11/2019 au 01/12/2019).

Alain Beitone (crédits : lamarseillaise.fr)

ALAIN BEITONE. Agrégé de sciences économiques et sociales et professeur honoraire en classe préparatoire, Alain Beitone est décédé à Marseille la semaine dernière (source : L’Humanité, 29 novembre 2019). Il avait collaboré à plusieurs reprises avec la rédaction de Conspiracy Watch, déconstruisant les discours d’Étienne Chouard ou encore la rumeur sur l’origine de la dette publique de la France, sujet auquel il avait consacré trois articles (ici, et encore ). Nous présentons nos plus sincères condoléances à ses proches.

THINKERVIEW. Après que Conspiracy Watch a révélé récemment que « Sky », l’animateur de la chaîne YouTube Thinkerview, avait été un utilisateur régulier et actif du forum du site complotiste ReOpen911, Checknews a recueilli l’avis de celui-ci. Il justifie cette activité par une stratégie d’« infiltration » auprès des milieux remettant en cause la version officielle des attentats du 11 septembre 2001… Au service de fact-checking de Libération, Sky a tenu à affirmer qu’il n’avait « aucun doute sur le 11-Septembre. Simplement, l’enquête a été faite n’importe comment, tout a été sous-dimensionné, c’est de leur faute s’il y a autant de conspirationnistes » (source : checknews.fr, 27 novembre 2019).

BACHAR EL-ASSAD. Dans un entretien exclusif à Paris Match, Bachar el-Assad, président de la République syrienne, a affirmé que « le plus important [était] de savoir si Abou Bakr Al Baghdadi [avait] vraiment été tué, et si cette belle comédie présentée par les Américain [avait] vraiment eu lieu » (source : Paris Match, 27 novembre 2019). Un penchant complotiste qui ne constitue pas une nouveauté pour le protecteur de Thierry Meyssan, qui s’est déjà caractérisé, par le passé, par un goût certain pour les théories conspirationnistes (source : Conspiracy Watch, 19 juillet 2012).

SAHEL. Après la mort de treize soldats français dans une collision accidentelle de leurs deux hélicoptères de combat, le 25 novembre 2019, la rumeur a circulé selon laquelle l’opération Barkhane, luttant contre la présence des groupes armés salafistes et djihadistes au Sahel, servirait à protéger les mines d’uranium françaises dans la région. Franceinfo a interrogé des spécialistes à ce sujet. Ils ont assuré que la protection des intérêts économiques français au Sahel n’était pas l’objectif premier de la mission militaire mais qu’il constituait un « effet induit » (source : francetvinfo.fr, 27 novembre 2019).

TRUNEWS. La procédure visant à destituer le président Donald Trump est un « coup d’Etat juif », a déclaré mercredi 27 novembre 2019 Rick Wiles, un pasteur de Floride connu pour ses théories du complot, selon une interview diffusée sur sa chaîne YouTube TruNews. Cette plate-forme chrétienne fondamentaliste diffuse régulièrement des vidéos antisémites, homophobes et hostiles aux musulmans. Au cours de l’interview de mercredi, Wiles a notamment affirmé que si les Juifs s’emparaient du pouvoir aux Etats-Unis, ils « tueraient des millions de chrétiens » dans le cadre d’une grande « purge » (source : i24, 28 novembre 2019).

WIKILEAKS. Le 23 novembre 2019, WikiLeaks a publié l’email d’un employé de la Mission d’établissement des faits (MEF) de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), affirmant que cette dernière « dénature les faits que ses collègues et lui ont découvert sur le terrain. » Cet email a depuis été utilisé pour remettre en question l’impartialité et le sérieux des conclusions de l’OIAC sur l’attaque à l’arme chimique présumé du 7 avril 2018 à Douma, en Syrie. Le site Bellingcat revient sur ce courriel et montre, dans une analyse minutieuse, que le rapport de l’OIAC sur Douma a « non seulement pris ces remarques en compte, mais a même modifié la conclusion d’un rapport antérieur pour refléter les préoccupations dudit employé » (source : Bellingcat, 28 novembre 2019).

SIDA. Le sida serait une arme biologique visant à tuer la population noire. Des dizaines de sites colportent cette infox. Près d’un tiers des Français approuverait ce genre de théorie du complot selon l’enquête d’opinion Conspiracy Watch – Fondation Jean Jaurès publiée début 2018. À l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le Sida, le 1er décembre 2019, Aude WTFake publie une nouvelle vidéo dans laquelle elle décortique les arguments de l’article du docteur Boyd Graves, servant de base argumentaire aux adeptes de cette théorie.

ANTISÉMITISME. D’après une enquête commandée par l’Anti-Defamation League (ADL), la principale organisation américaine de lutte contre l’antisémitisme, près d’un Européen sur quatre reconnaît nourrir de l’hostilité à l’égard des Juifs. Si le phénomène est relativement stable en Europe occidentale, le sondage révèle que les idées haineuses à l’égard des Juifs sont en revanche en hausse dans les pays d’Europe centrale et orientale, où les stéréotypes sur le prétendu contrôle du monde des affaires et de la finance par les Juifs, ainsi que sur leur prétendue « double allégeance », sont tenaces (source : Conspiracy Watch, 29 novembre 2019).

GILETS JAUNES. On se souvient que la destruction de la stèle du maréchal, à l’occasion de l’ « Acte 53 » du mouvement des Gilets jaunes, le 16 novembre 2019, avait donné lieu à la rumeur selon laquelle l’action pourrait être l’œuvre d’agents provocateurs. Cette théorie avait notamment été relayée par François Boulo, porte-parole du mouvement en Normandie, et Alexis Corbière, député de la France insoumise. La Préfecture de police a fait savoir que « l’exploitation minutieuse des caméras et de la téléphonie » avait permis d’identifier et d’interpeller le responsable des faits. L’homme, déjà condamné par le passé pour des violences et dégradations, a été jugé en comparution immédiate le vendredi 29 novembre (source : francetvinfo.fr, 29 novembre 2019).

L’OPIUM DES IMBÉCILES. À retrouver dans Le Figaro, le « grand entretien » d’Eugénie Bastié avec Rudy Reichstadt. L’auteur de L’Opium des imbéciles. Essai sur la question complotiste (Grasset, 2019) y rappelle notamment que les théories du complot ne sont pas un fait nouveau, y compris dans leurs effets meurtriers, mais il souligne le rôle spécifique acquis par Internet au cours des dernières décennies : « L’écosystème informationnel dans lequel nous baignons depuis le début du millénaire a démultiplié d’une façon inédite la capacité du complotisme à influencer notre imaginaire collectif » (source : lefigaro.fr, 29 novembre 2019).

RÉSEAUX SOCIAUX. L’acteur américain Sacha Baron Cohen a prononcé un discours retentissant à l’Anti-Defamation League (ADL), le 21 novembre 2019, dans lequel il a mis en cause la politique éditoriale de Facebook et son rôle dans la propagation des discours de haine et des théories du complot. La réaction de Facebook France ne s’est pas faite attendre sur Twitter : « Les propos de Sacha Baron Cohen sont faux. Les discours haineux sont bannis de notre plateforme. Personne, y compris les personnalités politiques, ne peut défendre ou promouvoir la haine, la violence, ou les meurtres de masse sur Facebook. » Force est pourtant de constater, comme l’ont relevé StopHateMoney, sur Twitter, et l’historienne Stéphanie Courouble Share, sur son blog, que cette assertion n’était pas conforme à la réalité. Sacha Baron Cohen a par ailleurs défendu dans son intervention à l’ADL la thèse selon laquelle les réseaux sociaux ont joué un rôle crucial dans l’essor des mouvements populistes. Expliquant que les progressistes ont trop tendance à estimer qu’une simple régulation d’Internet suffirait à régler les problèmes de la démagogie et de l’intolérance, le chroniqueur du New York Times Ross Douthat questionne la thèse de l’acteur américain (source : Conspiracy Watch, 30 novembre 2019).

BOLSONARO. Le président de la République du Brésil, a accusé sans preuve l’acteur Leonardo DiCaprio de financer les incendies en Amazonie. Jair Bolsonaro lui reproche d’être lié à l’ONG WWF et, par glissement, à quatre pompiers volontaires, accusés d’avoir provoqué des incendies. La police a invoqué des « indices » selon lesquels les policiers avaient pour objectif de revendre les images à WWF, qui les aurait ensuite utilisées afin de récolter des fonds à l’étranger, et auprès de Leonardo DiCaprio – qui a par ailleurs démenti avoir fait un don à l’ONG… (source : francetvinfo.fr, 30 novembre 2019).

LONDON BRIDGE. Usman Khan, le terroriste de l’attaque au couteau à London Bridge, qui a fait deux morts le 29 novembre 2019, appartenait à un groupe islamiste mis sur écoute. L’analyse des conversations a montré que les membres de ce groupe avaient affirmé que « moins de 100 000 Juifs [étaient] morts dans l’Holocauste » et que « Hitler avait été du même côté que les musulmans parce qu’il avait compris que “les Juifs étaient dangereux” » (source : theguardian.com, 30 novembre 2019).

DROIT DE RÉPONSE. Dans son édition du 22 au 28 novembre 2019, le magazine Marianne a publié un article intitulé « Rudy Reichstadt : les limites de l’anticonspiration professionnelle », brossant un portrait à charge du directeur de Conspiracy Watch. Ce-dernier y a répondu mercredi 27 novembre 2019 dans un texte qui a été envoyé à la rédaction de Marianne.