"Valérie M." dit avoir été avec Charb le matin du jour où la rédaction de Charlie a été massacrée par les frères Kouachi. Selon elle, la piste du terrorisme islamiste n’est pas la seule à suivre.

Charb, le directeur de Charlie Hebdo abattu par les frères Kouachi le 7 janvier dernier avait plusieurs vies privées. Alors que Jeannette Bougrab s’était présentée comme sa compagne, Le Parisien a recueilli le témoignage de celle auprès de qui il a passé sa dernière nuit, une certaine "Valérie M.", qui tient à garder l’anonymat.

Celle que les enquêteurs considèrent, selon Le Parisien, comme la compagne de Charb, le fréquentait depuis 2010. Une relation "qui n’avait rien d’exclusive", puisque le dessinateur se voyait comme "un éternel célibataire". Elle s’estime néanmoins assez proche pour noter plusieurs éléments qui selon elle, remettent en cause "la seule thèse du terrorisme islamiste". (…)

Lire la suite sur L’Express.fr.

Voir aussi :
* Complotistes : le ras-le-bol de Charlie Hebdo
* Raphaël Enthoven : « le slogan "la vérité est ailleurs" est un enfantillage »