[LU SUR LE WEB] « Valérie M. » dit avoir été avec Charb le matin du jour où la rédaction de Charlie a été massacrée par les frères Kouachi. Selon elle, la piste du terrorisme islamiste n’est pas la seule à suivre.

Charb, le directeur de Charlie Hebdo abattu par les frères Kouachi le 7 janvier dernier avait plusieurs vies privées. Alors que Jeannette Bougrab s’était présentée comme sa compagne, Le Parisien a recueilli le témoignage de celle auprès de qui il a passé sa dernière nuit, une certaine « Valérie M. », qui tient à garder l’anonymat.

Celle que les enquêteurs considèrent, selon Le Parisien, comme la compagne de Charb, le fréquentait depuis 2010. Une relation « qui n’avait rien d’exclusive », puisque le dessinateur se voyait comme « un éternel célibataire ». Elle s’estime néanmoins assez proche pour noter plusieurs éléments qui selon elle, remettent en cause « la seule thèse du terrorisme islamiste ». (…)

Lire la suite sur L’Express.fr.

Voir aussi :
* Complotistes : le ras-le-bol de Charlie Hebdo
* Raphaël Enthoven : « le slogan « la vérité est ailleurs » est un enfantillage »