Emmanuel Macron le 16 juillet 2017 (crédits : AFP TV – capture d’écran)

Dans le discours qu’il a prononcé dimanche 16 juillet 2017 à Paris pour commémorer le 75ème anniversaire de la rafle du Vél d’Hiv, le président de la République Emmanuel Macron a fermement mis en garde contre la résurgence du racisme et de l’antisémitisme au travers des fantasmes complotistes qui circulent sur internet :

« Théorie du complot planétaire, fantasmes sur la finance mondiale, iconographie insidieuse, angoisses identitaires mobilisant les clichés les plus toxiques : tout cela se diffuse à grande vitesse et atteint des esprits crédules ou perméables. Le racisme et l’antisémitisme disposent pour réaliser leur travail de sape de moyens inédits de propagande. Les réseaux sociaux en sont les grands pourvoyeurs et nous n’avons pas encore pris la mesure de leur influence à cet égard. Nos magistrats et nos forces de l’ordre doivent y être mieux formés. »

En janvier 2015, son prédécesseur, François Hollande, avait appelé à « prendre conscience que les thèses complotistes prennent leur diffusion par internet et les réseaux sociaux ».