Jeudi 1er octobre, Chris Harper Mercer, un étudiant américain de 26 ans, a abattu neuf personnes sur un campus universitaire de la petite ville de Roseburg, dans l’Oregon avant de se donner la mort après un échange de tirs avec des policiers.

Les premiers éléments rassemblés par la presse indiquent qu’à l’instar d’autres tueurs de masse (voir ici ou ), le jeune homme avait un penchant très net pour le conspirationnisme. Les contenus retrouvés sur son blog montrent qu’« il était fasciné par la violence, les théories du complot, le paranormal et la pornographie ». Il avait notamment téléchargé des films conspirationnistes comme Lost Secrets of the Illuminati [Les secrets perdus des Illuminati], ou All Wars Are Bankers’ Wars [Toutes les guerres sont les guerres des banquiers].

Comme à chaque nouveau massacre de ce type, un certain nombre de militants farouchement opposés au contrôle des armes à feu spéculent sur la réalité de l’événement. Sur les réseaux sociaux, certains prétendent ainsi que les témoins seraient des « acteurs de crise » (sur cette notion, lire : Newtown : ces conspirationnistes qui s’en prennent aux familles de victimes).

Mais il y a plus consternant encore. Non content d’être un militant actif du libre commerce des armes à feu, le shérif en charge de l’enquête, John Hanlin, semble partager un certain nombre des lubbies conspirationnistes de Chris Harper Mercer. En 2013, il avait posté sur son compte Facebook une vidéo conspirationniste intitulée « The Sandy Hook Shooting – Fully Exposed » qui soulevait plusieurs questions sur la «version officielle» diffusée dans les médias à propos du massacre de Newtown, accompagnée de ce commentaire : « Ceci me fait me demander qui on peut encore croire… Regardez, écoutez et restez en éveil ».

La vidéo suggère que la fusillade de l’école de Sandy Hook et les attentats du 11-Septembre ont pu être mis en scène par le gouvernement fédéral pour fournir un prétexte visant à mettre en place une législation restreignant le droit de porter des armes à feu. Vendredi, John Hanlin a fait disparaître le post de sa page Facebook.

La tuerie de Roseburg est, un peu plus de trois mois après le massacre de l’église noire de Charleston, l’une des plus meurtrières de ces dernières années aux Etats-Unis. C’est le 295ème événement de ce type au cours de l’année 2015 selon le site Shootingtracker.com.

Voir aussi :
* Fusillade de Denver : Alex Jones dénonce un "coup monté" contre le droit de porter des armes