Aucun pilote ukrainien n’a en réalité jamais rien « revendiqué ». Pis : l’article tourne en dérision la propagande disculpant les forces séparatistes pro-russes.

S’il y a deux qualités que les conspirationnistes n’ont pas, ce sont bien leurs scrupules en matière de vérification des sources et… le sens de l’humour. La complosphère vient, une nouvelle fois, de se couvrir de ridicule en prenant au premier degré une fausse information publiée par le site satirique Allgemeine Morgenpost Rundschau (AMR), un équivalent allemand du Gorafi.

Publié vendredi 25 juillet, l’article de l’AMR est repris dès le lendemain matin sur un blog allemand d’extrême droite, Wahrheit für Deutschland, où son contenu est présenté comme authentique. Trois jours plus tard, la fausse révélation de l’AMR est relayée par le site La Voix de la Russie sous le titre « MH17 : un pilote ukrainien affirme avoir abattu le jet ». D’après La Voix de la Russie, « le pilote ukrainien d’un Soukhoï Su-25 a revendiqué la responsabilité de la destruction du Boeing de Malaysia Airlines le 17 juillet dans l’est de l’Ukraine. Le pilote a raconté qu’il avait tiré sur le Boeing 777 avec un canon embarqué de 30 mm et que son appareil était présent sur les images satellites du ministère russe de la Défense. Le nom du pilote n’a pas été divulgué ».

Aucun pilote ukrainien n’a en réalité jamais rien « revendiqué ». Pis : l’article de l’AMR tourne en dérision la propagande disculpant les forces séparatistes pro-russes, fortement soupçonnées d’avoir abattu le Boeing 777 de la Malaysia Airlines au moyen d’un missile antiaérien de fabrication russe, le Buk. Le ton du texte, qui confine à l’absurde, ne trompe d’ailleurs pas le lecteur germanophone : « A l’unanimité, des photos du Boeing écrasé ont été diffusées, montrant clairement des impacts de mitraillettes, impacts formant explicitement un angle frontal, et pouvant à peine venir de missiles Buk ».

Toujours est-il que l’article de La Voix de la Russie se diffuse rapidement par capillarité sur plusieurs sites complotistes comme Mondialisation.ca, Wikistrike, LePouvoirMondial mais aussi sur le site de la section arcachonnaise du PCF, sur le site d’extrême droite Le Salon Beige ou encore sur Chrétienté.info.

Le blog Wahrheit für Deutschland ajoutera par la suite une indication avertissant ses lecteurs que la source de l’article reproduit était satirique. Mais quatre jours plus tard, la fausse information est toujours en ligne sur La Voix de la Russie sans autre mention. Wikistrike et Mondialisation.ca ont tout simplement dépublié leurs pages, sans aucune explication ni indication concernant leur bévue. Seul Le Salon Beige a précisé, après s’en être aperçu, le caractère satirique de sa source.

La Voix de la Russie est un média gouvernemental russe émettant en 38 langues à l’étranger. Relayant la vision politique du Kremlin, au même titre que RIA Novosti ou Russia Today, La Voix de la Russie est partenaire du site d’extrême droite ProRussia.TV. Elle diffuse les analyses de théoriciens du complot comme Thierry Meyssan ou fait la promotion de personnalités proches de la mouvance complotiste comme François Asselineau ou Aymeric Chauprade.

 

Mise à jour du 01/08/2014 :

Le 1er août 2014, dans un article publié sur Boulevard Voltaire (le site fondé par Robert Ménard et Dominique Jamet) et intitulé « Crash du Boeing malaisien en Ukraine : la grande manip ? », l’essayiste souverainiste Roland Hureaux fait référence à « l’information selon laquelle le pilote ukrainien qui a tiré sur le Boeing aurait avoué », la qualifiant de « révélation énorme, qui n’est relayée pour le moment, n’en soyons pas étonnés, que par des médias allemands » (sic).