Un chercheur a écrit une équation qui permet de prévoir la probabilité qu’un complot soit maintenu secret en fonction du nombre de personnes impliquées.

On se demande parfois comment les projets maléfiques des méchants de films d’action peuvent rester secrets si longtemps avec autant d’employés qui s’affairent dans des bases hyper secrètes. N’y a-t-il pas un risque qu’au moins l’un d’eux parle de son travail après un verre de trop et ne ruine la conspiration? David Robert Grimes, physicien à Oxford, vient justement de publier un article scientifique qui démontre qu’il est improbable qu’un grand complot impliquant des milliers de personnes reste secret pendant des décennies. Car la probabilité d’une fuite majeure augmente avec le temps et le nombre de personnes impliquées dans le secret. (…)

Lire la suite sur Slate.fr.

Voir aussi :
* Les corrélats de l’adhésion à la théorie du complot
* Les « conspirationnistes » rejettent-ils le hasard ?