Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

Théorie du complot au Pakistan : Malala, créature de la CIA ?

Publié par Joel Bronner09 octobre 2013

Blessée par les Talibans, l’écolière pressentie pour le Nobel de la Paix est une icône de la lutte pour l’éducation des filles. Mais au Pakistan, elle est loin d’être prophète.

« Nous avons des millions de Malala ici, nous ne dépendons pas d’une seule Malala », soupire ce haut-fonctionnaire dans son petit bureau de Peshawar, passablement agacé par l’évocation de la jeune pakistanaise alors qu’il dressait les projets éducatifs à mener dans la région.

Il y a un an, les Talibans pakistanais tentaient d’assassiner Malala Yousafzai. La jeune fille de 16 ans, devenue icône de la lutte pour l’éducation, collectionne en Occident les récompenses et les honneurs. A tel point qu’elle est fortement pressentie pour l’obtention du prix Nobel de la Paix, vendredi 11 octobre.

Au Pakistan, son propre pays, beaucoup trouvent pourtant le symbole trop beau. « La jeune fille la plus courageuse du monde », comme la présentait en juillet, à l’ONU, l’ancien Premier ministre britannique Gordon Brown, relève selon eux de la manipulation. (...)

Lire la suite sur Rue89.

Voir aussi :
* Malala Yousafzaï inspire des sentiments ambigus au Pakistan (Le Monde, 11 octobre 2013)
* Pakistan : campagne de dénigrement complotiste contre la blogueuse Malala‏
* Pakistan : la théorie permanente du complot étranger

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
à propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross