Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Freeze Corleone (capture d'écran YouTube, 2020).

Freeze Corleone (1992 - ) est un rappeur français connu pour sa fascination pour le Troisième Reich et pour banaliser, à travers les paroles de ses chansons, des représentations à caractère complotiste et antisémite.

Dans plusieurs de ses morceaux, il évoque notamment le « Nouvel Ordre Mondial », le Bilderberg, les Rockefeller, les Rothschild, David Ben Gourion, Bernard-Henri Lévy, Adolf Hitler, le ministre nazi Joseph Goebbels ou encore l'auteur complotiste allemand Jan van Helsing.

La radio publique Le Mouv' le considérait en 2019 comme « l’un des noms les plus en vue du paysage rap francophone depuis deux ans » et l'évoque comme « un des artistes les plus doués de sa génération » :

« Entre sa pop-culture très alternative et sa vision de la géopolitique aux antipodes des versions officielles, Freeze Corleone se présente à l'heure actuelle comme l'un des rares profils à sortir volontairement des clous et à pouvoir bouleverser un tant soit peu l'auditeur - voire même le choquer. La question de ses références peut alors évidemment se poser, que l'on adhère à ses thèses ou non. On verra en lui, selon le point de vue, un pur complotiste, ou au contraire, un esprit éclairé - l'idéal étant de rester mesuré et de considérer qu'il s'agit avant tout d'un garçon qui se pose beaucoup de questions et refuse les réponses trop évidentes. [...] Accusé par certains d’antisémitisme, sa discographie est ainsi parsemée de name-droppings et métaphores outrepassant régulièrement les limites de l’acceptable. »

De son vrai nom Issa Lorenzo Diakhaté, Freeze Corleone a défrayé la chronique avec l'ouverture d'une enquête pour « provocation à la haine raciale » et « injure à caractère raciste » après la sortie de son album LMF [La Menace fantôme] le 11 septembre 2020.

Dans des extraits de ses clips compilés par la Licra, le rappeur déclare entre autres : « J'arrive déterminé comme Adolf dans les années 30 »« tous les jours RAF [rien à foutre – ndlr] de la Shoah » ou bien encore « comme des banquiers suisses, tout pour la famille pour que mes enfants vivent comme des rentiers juifs ».

https://twitter.com/_LICRA_/status/1306176672111243264

Freeze Corleone a reçu les soutiens des polémistes Dieudonné et Kemi Seba, ainsi que du graphiste Lekto, auteur d'une fresque à caractère antisémite concernant Jacques Attali.

En juillet 2022, Freeze Corleone s'est produit au festival Les Ardentes à Liège en Belgique aux côtés d'autres rappeurs comme SCH ou Orelsan.

Le 14 novembre 2022, le concert de Freeze Corleone prévu à Montréal est annulé suite à la mobilisation du B'nai Brith Canada, une organisation de lutte contre l'antisémitisme. Sur Twitter, le rappeur adresse à ses 417 000 abonnés un message codé faisant allusion aux « dragons célestes », un terme qui, dans la sous-culture antisémite contemporaine, désigne les Juifs.

Le 28 février 2023, le rappeur partage sur Twitter une vidéo du prédicateur antisémite Louis Farrakhan se défendant de tout antisémitisme.

En juillet 2023, il annonce la sortie de son nouvel album dans lequel il déclare : « Je préfère être accusé d’antisémitisme que de viol comme Gérald Darmanin ».

 

(Dernière mise à jour le 28/07/2023)

Cet article est en accès libre.
Pour qu’il le reste, Conspiracy Watch a besoin de vous.
Je suis d'accord, je fais un don
je continue ma lecture
Freeze Corleone (capture d'écran YouTube, 2020).

Freeze Corleone (1992 - ) est un rappeur français connu pour sa fascination pour le Troisième Reich et pour banaliser, à travers les paroles de ses chansons, des représentations à caractère complotiste et antisémite.

Dans plusieurs de ses morceaux, il évoque notamment le « Nouvel Ordre Mondial », le Bilderberg, les Rockefeller, les Rothschild, David Ben Gourion, Bernard-Henri Lévy, Adolf Hitler, le ministre nazi Joseph Goebbels ou encore l'auteur complotiste allemand Jan van Helsing.

La radio publique Le Mouv' le considérait en 2019 comme « l’un des noms les plus en vue du paysage rap francophone depuis deux ans » et l'évoque comme « un des artistes les plus doués de sa génération » :

« Entre sa pop-culture très alternative et sa vision de la géopolitique aux antipodes des versions officielles, Freeze Corleone se présente à l'heure actuelle comme l'un des rares profils à sortir volontairement des clous et à pouvoir bouleverser un tant soit peu l'auditeur - voire même le choquer. La question de ses références peut alors évidemment se poser, que l'on adhère à ses thèses ou non. On verra en lui, selon le point de vue, un pur complotiste, ou au contraire, un esprit éclairé - l'idéal étant de rester mesuré et de considérer qu'il s'agit avant tout d'un garçon qui se pose beaucoup de questions et refuse les réponses trop évidentes. [...] Accusé par certains d’antisémitisme, sa discographie est ainsi parsemée de name-droppings et métaphores outrepassant régulièrement les limites de l’acceptable. »

De son vrai nom Issa Lorenzo Diakhaté, Freeze Corleone a défrayé la chronique avec l'ouverture d'une enquête pour « provocation à la haine raciale » et « injure à caractère raciste » après la sortie de son album LMF [La Menace fantôme] le 11 septembre 2020.

Dans des extraits de ses clips compilés par la Licra, le rappeur déclare entre autres : « J'arrive déterminé comme Adolf dans les années 30 »« tous les jours RAF [rien à foutre – ndlr] de la Shoah » ou bien encore « comme des banquiers suisses, tout pour la famille pour que mes enfants vivent comme des rentiers juifs ».

https://twitter.com/_LICRA_/status/1306176672111243264

Freeze Corleone a reçu les soutiens des polémistes Dieudonné et Kemi Seba, ainsi que du graphiste Lekto, auteur d'une fresque à caractère antisémite concernant Jacques Attali.

En juillet 2022, Freeze Corleone s'est produit au festival Les Ardentes à Liège en Belgique aux côtés d'autres rappeurs comme SCH ou Orelsan.

Le 14 novembre 2022, le concert de Freeze Corleone prévu à Montréal est annulé suite à la mobilisation du B'nai Brith Canada, une organisation de lutte contre l'antisémitisme. Sur Twitter, le rappeur adresse à ses 417 000 abonnés un message codé faisant allusion aux « dragons célestes », un terme qui, dans la sous-culture antisémite contemporaine, désigne les Juifs.

Le 28 février 2023, le rappeur partage sur Twitter une vidéo du prédicateur antisémite Louis Farrakhan se défendant de tout antisémitisme.

En juillet 2023, il annonce la sortie de son nouvel album dans lequel il déclare : « Je préfère être accusé d’antisémitisme que de viol comme Gérald Darmanin ».

 

(Dernière mise à jour le 28/07/2023)

Depuis seize ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2024 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross