Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

Algérie patriotique

Voir toutes les notices
Page d'accueil du site (capture d'écran du 26/06/2019).

Algérie patriotique (algeriepatriotique.com) se définit comme un « journal francophone algérien spécialisé dans l'actualité, la politique nationale et internationale, l'économie, la culture et le sport en Algérie ».

Apparu en février 2012, le site ne présente pas de mentions légales et il serait l'oeuvre de journalistes algériens demeurant anonymes même si plusieurs éditos sont signés « Mrizek Sahraoui » (un nom identique à celui d'un gérant d'une brasserie Synina à Arras).

Le Monde avance qu'Algérie patriotique est détenu par le fils de l'ancien ministre de la défense le général Khaled Nezzar, Lofti. Avec un homme d'affaire algérien, ils sont poursuivis pour « complot contre l’Etat et atteinte à l’ordre public » en août 2019.

Algérie patriotique explique également privilégier ce qui est sous-estimé par les « médias dominants ». Le choix du terme patriotique ainsi que sa conception de la construction et du relais de l'information se justifieraient ainsi : « une voix qui se veut indépendante à un moment où l’opinion publique subit, sous couvert de mondialisation, l’emprise d’une pensée "globale" aux concepts à forts relents coloniaux destinés à nous enfermer dans une grille de perception et de réflexion qui nous rend étrangers à notre propre pays. Notre défi est dans la volonté de contribuer à construire des approches médiatiques algériennes dans tous les domaines, en partant des intérêts de l’Algérie avant tout. D’où nos choix rédactionnels éloignés du conformisme ambiant concocté par la "pensée globale" ».

Le site Mondafrique le présente comme « proche des anciens du défunt DRS (services secrets algériens) du général Toufik ».

Algérie patriotique relaie des rumeurs plus que douteuses. Plusieurs de ses contenus renvoient à des fausses informations. Certaines de ses publications témoignent d'un antisémitisme décomplexé. Le site entend ainsi « mettre à nu les manœuvres du lobby sioniste ».

N'hésitant pas à prendre la défense du négationniste Roger Garaudy [archive], Algérie patriotique ouvre également ses colonnes à Thierry Meyssan, Alain Soral, Michel Collon, Jacob Cohen, Youssef Hindi ou encore... Dieudonné M’Bala M’Bala. Dans un entretien accordé en 2013 à Algérie patriotique (« Israël est la nation du racisme, du mensonge et de la domination »), le polémiste antisémite revient sur ce qui est présenté comme la « persécution qu'il subit de la part de la Licra, du Crif, appuyés par les médias et la classe politique française à la solde de l'Etat sioniste ». Il déclare notamment :

« il y a vraiment une volonté d'extermination méthodique, organisée et systématique de ces organisations israéliennes. Je pense qu'ils se sont installés en France pour contrôler à peu près tous les secteurs d'activité de ce pays. [...] C'est vraiment le cancer de notre société. [...] Il n'y a pas plus raciste que le sionisme. [...] C'est vraiment la nation du racisme, du mensonge, de la domination, de la tricherie [...]. Ils se préparent à investir ce pays [...]. Il est conseillé si l'on veut réussir dans le monde du spectacle de fustiger en premier lieu les musulmans qui est la catégorie aujourd'hui la plus diabolisée. Ensuite les Africains, d'une manière générale, les Noirs et puis les gens de l'Est aussi [...]. Puis, de manière générale, tous ceux qui cherchent à être indépendants comme au Vénézuéla par exemple, Hugo Chavez [...]. Tout peuple qui tente de s'émanciper de la domination de l'Empire, du nouvel ordre mondial, est stigmatisé, [...] est montré du doigt comme étant un ennemi de l'intelligence, un obscurantiste ou au mieux un cannibale [...]. Il y a une compétition victimaire qui a été organisée par Israël ; compétition dans laquelle il y a un seul vainqueur, toujours : la shoah, l'holocauste et il n'y a d'ailleurs aucun autre participant ».

En juin 2021, le site publie un article intitulé « Israël, héritier du IIIe Reich et rentier du nazisme » dans lequel il est notamment affirmé, de manière trompeuse, que l'Holocauste « a été un crime dirigé non spécifiquement contre un groupe ethnique ou religieux particulier ».

Début mars 2022, quelques jours après l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe, Algérie patriotique prétend que la véritable raison de la présence de la Russie en Ukraine est de démanteler un prétendu « projet de second Israël », une thèse complotiste éculée.

Entre 2020 et 2021, les visites mensuelles sur le site sont passées d’un peu moins de 700 000 à environ 736 000 en moyenne (données SimilarWeb). Algérie patriotique est suivi par près de 45 000 personnes sur Twitter et près de 176 000 abonnés sur Facebook.

 

(Dernière mise à jour le 18/05/2022)

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross